IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft aurait accidentellement désactivé les exigences matérielles pour Windows 11,
Certains PC ne respectant pas les exigences se sont vus offrir la mise à jour sans le message de rejet habituel

Le , par Bruno

12PARTAGES

5  0 
Depuis le 5 octobre de l’année dernière, les utilisateurs peuvent avoir accès à la version 11 du système d’exploitation Windows. Cependant, Windows 11 ne s'installe pas sur les ordinateurs qui ne disposent pas d'un processeur récent équipé d'un TPM. Microsoft aurait accidentellement désactivé les exigences matérielles pour Windows 11. C’est du moins ce qu’affirment les tweets de certains utilisateurs.


Une enquête réalisée par Lansweeper, un fournisseur de services de gestion informatique, révèle que sur 30 millions d'appareils Windows dans les entreprises, seuls 45 % d'entre eux pouvaient bénéficier de la mise à niveau gratuite vers Windows 11. Résultat des courses, l'adoption de Windows 11 serait si faible au point qu'il soit moins populaire que Windows XP, vieux de 20 ans. Pour installer ou mettre à niveau vers Windows 11, les appareils doivent répondre à la configuration matérielle minimale suivante :

  • RAM : 4 gigaoctets (Go) ou plus ;
  • TPM : Trusted Platform Module (TPM) version 2.0;
  • Micrologiciel système : UEFI, compatible avec Secure Boot ;
  • Carte graphique : compatible avec DirectX 12 ou une version ultérieure, avec un pilote WDDM 2.0 ;
  • Affichage : affichage haute définition (720p), écran de 9 pouces ou plus, 8 bits par canal de couleur ;
  • Processeur : 1 gigahertz (GHz) ou plus avec deux cœurs ou plus sur un processeur 64 bits compatible ou un système sur une puce (SoC) ;
  • Stockage : 64 Go* ou plus d'espace de stockage disponible sont nécessaires pour installer Windows 11. Un espace de stockage supplémentaire peut être nécessaire pour télécharger les mises à jour et activer certaines fonctionnalités ;
  • Connexion Internet : une connexion Internet est nécessaire pour effectuer les mises à jour, et pour télécharger et utiliser certaines fonctionnalités. L'édition familiale de Windows 11 nécessite une connexion Internet et un compte Microsoft pour terminer la configuration du périphérique lors de la première utilisation.

Malgré ces exigences, les utilisateurs ont remarqué cette nuit que certains PC ne respectant pas les exigences de Windows 11 se sont vus offrir la mise à jour sans le message de rejet habituel. Microsoft aurait-il assoupli sa position ? Peut-être que le succès mitigé de Windows 11 a entraîné une remise en question de la part de Redmond ? En mai 2022, selon Statcounter, il n'a pas encore dépassé l'obsolète Windows 7, et encore moins rattrapé Windows 10.


Microsoft a commencé à tester les annonces publicitaires pour certains de ses autres produits au sein de l’explorateur de fichiers sur les appareils utilisant la dernière build de Windows 11 Insider. La nouvelle fonctionnalité vient au grand jour via un insider qui a procédé au partage d’une capture d'écran d'une notification publicitaire affichée au-dessus de la liste des dossiers et des fichiers de l'explorateur de fichiers. La situation a ravivé des comparaisons avec Linux après l’apparition de publicités dans le menu démarré de Windows 10.

Cependant, juste derrière, Microsoft a déclaré que les publicités au sein de l’explorateur de fichiers de Windows 11, qui lui valent des comparaisons avec Linux, étaient expérimentales et pas censées être visibles. L’entreprise a immédiatement annoncé dans le même temps leur désactivation. Microsoft a déjà mis en garde contre les « dommages » potentiels de ces systèmes, et aurait déclaré que certaines mises à jour de sécurité pourraient ne pas être fournies aux systèmes non pris en charge.

Si les exigences matérielles strictes de Microsoft pour Windows 11 sont bien connues, la méthode pour les contourner est probablement aussi connue de tous ceux qui ont besoin d'exécuter Windows 11 sur des ordinateurs plus anciens ou dans un environnement virtuel. Cependant, même en cas de contournement, Microsoft prend soin de prévenir les utilisateurs. En effet, Microsoft aurait ajouté une fonctionnalité qui affiche une ligne de texte dans la partie inférieure droite du bureau Windows 11 et un avertissement similaire dans l'application Paramètres pour tout système qui ne répond pas aux normes rigoureuses de la dernière version du système d’exploitation. Le message est court et précis : « La configuration requise n'est pas respectée. Allez dans les Paramètres pour en savoir plus. »

À la suite du signalement de l’installation de Windows 11 sur du matériel non compatible, l'équipe de Windows Insider a rapidement répondu qu'il s'agissait d'une situation habituelle dans le monde informatique. « Il s'agit d'un bogue et l'équipe concernée mène une enquête. Merci de l'avoir signalé »


Microsoft apporte de nouvelles fonctionnalités à Windows et supprime certaines

L'un des aspects les plus stimulants de Windows est la façon dont la communauté des développeurs s'est engagée dans la plateforme, apportant de la valeur à plus d'un milliard de personnes sur la planète.

Comme d'habitude, un nouveau système d'exploitation apporte de nouvelles fonctionnalités et supprime certaines de celles précédemment disponibles. Microsoft a déjà publié une liste de fonctionnalités supprimées et obsolètes dans Windows 11, mais il s'avère qu'il y a d'autres changements non annoncés et assez étranges. En juillet 2021, les utilisateurs ont remarqué que la barre des tâches de Windows 11 ne prend plus en charge le glisser-déposer.

Les onglets dans l'Explorateur de fichiers sont une fonctionnalité très demandée par la communauté Windows depuis des années. Microsoft a failli offrir cette fonctionnalité par le biais de son interface utilisateur "Sets", qui a été annulée et qui prévoyait l'introduction d'onglets dans chaque fenêtre d'application, y compris l'Explorateur de fichiers. Mais lorsque Sets a été supprimé, l'idée des onglets dans l'explorateur de fichiers l'a été aussi.

Mais maintenant, les onglets dans l'explorateur de fichiers semblent faire leur retour, et cela fonctionne exactement comme attendu. Cette fonctionnalité n'a pas encore été officiellement annoncée par Microsoft.Cette année, Microsoft a annoncé l'arrivée des widgets tiers dans Windows 11. « Dès la fin de l'année, vous pourrez commencer à créer des widgets pour accompagner vos applications Win32 et PWA sur Windows 11, grâce à la plateforme Adaptive Cards », déclare Microsoft.

Lorsque Windows 11 a supprimé la prise en charge des Live Tiles, Microsoft a tenté de déplacer une partie de ces informations rapides et faciles à consulter dans un nouveau menu Widgets qui se trouve dans la barre des tâches, à côté des menus Démarrer et Recherche. Le principal problème avec les widgets pour certains analystes était qu'ils étaient limités aux applications et services de Microsoft, sans aucun mécanisme permettant à des tiers de développer leurs propres widgets.
Voici quelques expériences Windows 11 présentées comme susceptibles d'intéresser les utilisateurs professionnels.

Autonomiser les départements informatiques avec une gestion moderne

Les services informatiques ont eu l'une des entreprises les plus complexes pendant la pandémie : maintenir le patrimoine numérique de l'ensemble des employés connecté, à jour et performant dans un contexte où les administrateurs informatiques eux-mêmes travaillaient à distance. Une situation qui n'a pas échappé à Microsoft. Wangui McKelvey, General Manager, Microsoft 365, estime « qu'avec la diversité des appareils utilisés dans le paysage des appareils d'entreprise, y compris les PC physiques et Windows 365 Cloud, l'informatique devait vraiment être des super-héros pour assurer la sécurité et la productivité de tous les terminaux ».

Microsoft Endpoint Manager

Les clients peuvent actuellement gérer leurs appareils Windows, Mac, iOS et Android avec Microsoft Endpoint Manager. Cependant, soit ils laissent les postes de travail Linux non gérés, soit ils les gèrent avec une solution différente. Les organisations doivent s'assurer que leurs appareils Linux sont conformes et sécurisés, et les administrateurs informatiques doivent atténuer les problèmes de conformité et déployer des logiciels et des mises à jour sur tous les types d'appareils, y compris Linux.

Aussi, l'année dernière, Microsoft annonçait que Endpoint Manager ajouterait des contrôles de gestion et de conformité pour les postes de travail Linux, en plus des autres terminaux qu'il protège déjà, avec un aperçu qui était prévu pour début 2022.

« En ajoutant la prise en charge de Linux, les organisations pourront utiliser la même solution unifiée qu'elles utilisent pour gérer d'autres terminaux pour gérer les postes de travail Linux et s'assurer que ces terminaux sont conformes afin qu'ils puissent appliquer les mêmes politiques de protection et configurations pour un accès sécurisé aux ressources de l'entreprise », indiquait alors Ileana Wu de Microsoft.

« C'est la gestion du cloud dans Microsoft Endpoint Manager qui offre au service informatique la flexibilité nécessaire pour protéger et configurer les points de terminaison pour des collaborateurs productifs, ainsi que pour déverrouiller les nouvelles fonctionnalités de Windows. Avec Windows 11 conçu comme un système d'exploitation basé sur le cloud, Endpoint Manager est essentiel pour aider les organisations à maintenir leurs appareils à jour et à les mettre à niveau lorsqu'ils sont prêts », a estimé Wangui McKelvey.

Windows Autopatch

Windows Autopatch a été présenté en tant que fonctionnalité de Windows Enterprise E3, permettant aux professionnels de l'informatique d'en faire plus pour faire moins. Ce service maintiendra à jour automatiquement les logiciels Windows et Office sur les terminaux inscrits, sans frais supplémentaires. Microsoft estime que les administrateurs informatiques peuvent gagner du temps et des ressources pour générer de la valeur. Le deuxième mardi de chaque mois sera « juste un autre mardi ».

« Autopatch permet au service informatique de trouver le juste équilibre entre vitesse de déploiement et stabilité grâce à un déploiement progressif en anneau. Il vous aide à vous tenir au courant et à rester à jour tout en renforçant les terminaux contre les menaces et en augmentant la productivité en déployant de nouvelles fonctionnalités avec un minimum de friction et de risque. Si des problèmes surviennent, ils ne se transformeront pas en interruptions - le service peut arrêter et même annuler les mises à jour, ce qui signifie que nous avons ce qu'il vous faut. Windows Autopatch sera disponible en juillet 2022 dans le cadre de l'offre Windows E3 ».

Et vous ?

Que pensez-vous de cette faille Windows ?

Quel système d'exploitation utilisez-vous ?

Envisagez-vous de migrer vers Windows 11 ?

Voir aussi :


La nouvelle build de test de Windows 11 veut les informations de votre carte de crédit


Microsoft teste les annonces publicitaires au sein de l'explorateur de fichiers de Windows 11 et ravive les comparaisons avec Linux, après l'apparition de publicités dans le menu démarrer Windows 10

Microsoft déclare que les annonces publicitaires au sein de l'explorateur de fichiers de Windows 11, qui lui valent des comparaisons avec Linux, étaient expérimentales et pas censées être visibles

Microsoft introduirait enfin des onglets dans l'Explorateur de fichiers de Windows 11, repérés par Windows Insider Rafael Rivera sur Twitter

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de droggo
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/06/2022 à 12:01
Bonjour,

Ouais, ça patauge de plus en plus.

Je dois rester sous Windows, mes clients sautant au plafond dès que je dis Linux, donc ...

3  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 10/06/2022 à 19:31
ET on la trouve où, cette version ? J'ai justement une machine déclarée pas compatible (processeur pas pris en charge, à une génération près !) à upgrader.
1  0 
Avatar de Eric80
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 20:48
et on rappelle que la contrainte la plus forte pour les exigences de Win11 n est PAS la configuration matérielle minimale citée mais bien les listes de CPU acceptés:

sur https://www.microsoft.com/en-us/wind...specifications
la clef est le lien des CPU compatibles:
https://docs.microsoft.com/en-us/win...r-requirements
1  0 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/06/2022 à 10:34
Microsoft fournit elle-même la procédure de contournement. Testée sur une surface Pro 4 sans problème (j'ai évidemment pris soin de sauvegarder l'image Win10 au cas où).
1  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 13/06/2022 à 21:12
Ce sketch prouve que ces soi-disant "exigences matérielles" ne sont que des DRM.

Citation Envoyé par sevyc64 Voir le message
ET on la trouve où, cette version ? J'ai justement une machine déclarée pas compatible (processeur pas pris en charge, à une génération près !) à upgrader.
Il est de toute façon très facile de contourner les restrictions imposées par Microsoft.
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 14/06/2022 à 18:53
Microsoft fournit elle-même la procédure de contournement.
En précisant "not recommended"
0  0 
Avatar de Andnotor
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/06/2022 à 19:13
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
En précisant "not recommended"
Le "non recommandé" concerne aussi les stations éligibles, seul l'avertissement vise celles qui ne le sont pas
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 14/06/2022 à 19:25
Important: You should verify that your device meets minimum system requirements before you choose to boot from media, because it will allow you to install Windows 11 if you have at least TPM 1.2 (instead of the minimum system requirement of TPM 2.0), and it will not verify that your processor is on the approved CPU list based on family and model of processor.
Avec une install from scratch, ils ne vérifient pas que CPU est inclus dans leur prérequis : génial.
0  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/08/2022 à 12:26
Ok ils expliquent comment installer le truc sur une machine "non compatible" mais avec
Your device might malfunction due to these compatibility or other issues. Devices that do not meet these system requirements will no longer be guaranteed to receive updates, including but not limited to security updates.

This PC doesn't meet the minimum system requirements for running Windows 11 - these requirements help ensure a more reliable and higher quality experience. Installing Windows 11 on this PC is not recommended and may result in compatibility issues. If you proceed with installing Windows 11, your PC will no longer be supported and won't be entitled to receive updates. Damages to your PC due to lack of compatibility aren't covered under the manufacturer warranty.
Ainsi soit en 2025 on est bloqué par W10 qui se met plus à jour, soit on est bloqué par W11 qui ne se met plus à jour, les soucis de migration en plus.

Dans tous les cas on est sans mise à jour ou obligé de remplacer des fortunes et des kgs de machines parfaitement fonctionnelles. C'est de l'obsolescence programmée et un crime écologique leur truc, en plus de mettre en difficultés ceux pour qui il est inconcevable (financièrement, éthiquement ou les 2) de remplacer les machines.

Ce mur de 2025 est un vrai casse tête pour moi.
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 14/06/2022 à 6:26
Autant pour le TPM, c'est un choix de Microsoft, autant pour le CPU, j'éviterais de by-passer la restriction qu'ils imposent, au risque d'avoir un Windows Update ultérieur incompatible et qui crashe la machine.
0  1