IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft annonce Windows Package Manager 1.0, un gestionnaire de paquets pour Windows,
Il permet de rechercher de nouveaux paquets, de lister ceux qui sont installés, ainsi que leur mise à niveau

Le , par Bruno

60PARTAGES

11  0 
Microsoft a annoncé le 26 mai la sortie de Windows Package Manager 1.0, elle sera bientôt déployée sous forme de mise à jour automatique via Microsoft Store pour tous les appareils fonctionnant sous Windows 10, version 1809 et ultérieure. « Nous avons commencé un voyage pour construire un gestionnaire de paquets natif pour Windows 10 lorsque nous avons annoncé l'aperçu du gestionnaire de paquets Windows à Microsoft Build 2020. Nous avons publié le projet sur GitHub en tant qu'effort collaboratif open source et l'engagement de la communauté a été merveilleux à vivre ! Nous sommes heureux d'annoncer la sortie de Windows Package Manager 1.0 », a déclaré Demitrius Nelon, Chef de programme senior chez Microsoft.

Pour gérer les paquets sur une machine, Microsoft a conçu le client winget. L'image ci-dessous montre winget exécuté dans un Terminal Windows via PowerShell. Il est possible de voir la liste des commandes disponibles utilisées pour gérer les paquets et travailler avec les manifestes. Il est également possible de rechercher un paquet (la recherche porte sur le nom, le moniker et les tags) en utilisant winget search vscode.


La vérification des mises à jour des paquets se fait avec winget upgrade ou tout simplement avec winget upgrade --all. Pour une nouvelle configuration de machine, il convient d’exporter les paquets.json sur l’ancienne machine et copiez le fichier sur la nouvelle machine afin de pouvoir importer les paquets.json sur la nouvelle machine. Avec winget list, l’utilisateur peut voir tout ce qui est installé dans Ajout/Suppression de programmes, et il est également possible d’entrer winget uninstall pour le supprimer du système.

La communauté a contribué à plus de 1 400 paquets uniques dans le référentiel de la communauté Microsoft. La recherche des paquets peut s’effectuer avec la commande winget pour voir si le paquet est disponible. Une fois trouvé, vil est possible de l'ajouter au référentiel communautaire, afin de ne pas avoir à repasser par ce processus. « Nous sommes toujours étonnés de voir combien d'excellents logiciels pour Windows 10 se trouvent dans le référentiel », indique Microsoft.

Une fois l'outil installé, la commande wingetcreate new permet de fournir l'URL de l'installateur. L'outil téléchargera alors le programme d'installation, l'analysera pour déterminer toutes les valeurs de manifeste disponibles dans le programme d'installation et guidera l’utilisateur tout au long du processus pour générer un manifeste valide. L'image ci-dessous montre wingetcreate exécuté dans un Terminal Windows via PowerShell.


Microsoft a publié une implémentation de référence pour la source de l'API REST afin que les utilisateurs puissent héberger leur propre référentiel privé. Il s'agit d'un nouveau type de source pour le gestionnaire de paquets Windows. La source par défaut est un paquet PreIndexed livré via le Microsoft Store, mais les utilisateurs peuvent ajouter d'autres sources basées sur REST si elles implémentent correctement le schéma API REST basé sur JSON.

Des options tierces comme Chocolatey existent depuis un certain temps, mais lors de la Build de l'année dernière, Microsoft a présenté Winget, en soulignant que « presque tous les développeurs ont voulu un gestionnaire de paquets natif dans Windows ». Microsoft a déclaré qu'il avait besoin de son propre gestionnaire de paquets afin de gérer son propre référentiel « d'applications de confiance » ainsi que de l'intégrer à Windows.

Le projet a pris un mauvais départ lorsque le développeur d'AppGet, une autre solution existante, a déclaré que Microsoft l'avait approché avec ce qui semblait d'abord être une offre d'emploi, puis, après avoir écouté toutes ses suggestions, avait proposé sa propre solution en utilisant beaucoup des mêmes idées. L'entreprise a reconnu tardivement le problème. Aujourd'hui, un an plus tard, Winget 1.0 a été publié. Les fonctionnalités comprennent la recherche de nouveaux paquets, la liste de ceux qui sont installés, ainsi que leur mise à niveau ou leur suppression.

Il y a actuellement plus de 1 400 paquets dans le Microsoft Community Repository, selon le principal chef de projet, Demitrius Nelon. Il a également présenté un autre outil, en avant-première, appelé Windows Package Manager Manifest Creator, pour générer le manifeste nécessaire à la soumission de nouveaux paquets au référentiel. « Aujourd'hui, nous publions un autre outil open source pour vous aider à soumettre des paquets au dépôt communautaire de Microsoft. Ouvrez votre interface de ligne de commande préférée et exécutez winget install wingetcreate pour installer le Windows Package Manager Manifest Creator ».

Pour certains analystes, Winget n’est pas parfait. L’application présenterait quelques problèmes. « Nous avons utilisé Winget pour lister les installations de LibreOffice, et il a montré qu'une ancienne version était installée. L'exécution de la mise à jour a téléchargé un nouvel installateur et a vérifié son hash d'installation, mais a ensuite indiqué "Installer a échoué avec le code de sortie : 1603". Un journal qui montre que l'installateur a demandé une élévation est généré ; cela devrait se faire via une invite, mais pour une raison quelconque, cela n'a pas fonctionné », révèle l'un d'entre eux.

La solution était d'exécuter Winget en tant qu'administrateur, bien que les docs disent : « Soyez toujours prudent lorsque vous exécutez votre invite de commande en tant qu'administrateur, et n'installez que des applications auxquelles vous faites confiance », précise ce dernier.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Microsoft annonce, Windows 10 Preview version 21390, elle dévoile l'icône redessinée du gestionnaire des tâche et une option qui permet de définir Windows Terminal comme terminal par défaut

Microsoft adopte l'outil révolutionnaire eBPF du noyau Linux et veut l'étendre pour Windows, en exploitant les projets open source existants, comme IOVisor uBPF et PREVAIL

Le PDG de Microsoft confirme la prochaine génération de Windows 10, plus ouverte aux développeurs, avec de grands changements dès l'été prochain

Microsoft annonce la disponibilité générale de la prise en charge des applications graphiques Linux pour le sous-système Windows pour Linux, basé sur le noyau Linux complet livré avec Windows 10

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de coder_changer_vie
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/05/2021 à 9:00
Le projet a pris un mauvais départ lorsque le développeur d'AppGet, une autre solution existante, a déclaré que Microsoft l'avait approché avec ce qui semblait d'abord être une offre d'emploi, puis, après avoir écouté toutes ses suggestions, avait proposé sa propre solution en utilisant beaucoup des mêmes idées. L'entreprise a reconnu tardivement le problème
Cette fonctionnalité est-elle ajoutée uniquement car tout le monde la demande sans objectif précis ? Est-ce une réponse uniquement marketing ?

pourquoi penser cela ? parce que le commentaire suivant contraste un peu avec l'histoire qui est arrivée au développeur d'AppGet :

Nous avons publié le projet sur GitHub en tant qu'effort collaboratif open source et l'engagement de la communauté a été merveilleux à vivre !
A priori d'un côté l'engagement est merveilleux de la part de la communauté, et de l'autre les idées sont reprises (sans remerciement) auprès du développeur d'AppGet car elles correspondent à un besoin...

Tout cela alors qu'APT existent depuis des dizaines d'années...

Les innovations windows à venir (je grossis le trait volontairement) sont un rafraîchissement des icônes, un menu démarrer différent, et un gestionnaire de paquet... me trompe-je ?

Ah non il reste une refonte .Net pour les IHM mais que ne fonctionnera que sur windows alors que .Net est présent partout...

j'imagine déjà la réponse : oui mais se binder sur GTK c'est l'enfer à maintenir, etc... (plusieurs langages le font). Pourquoi ne pas partir avec une approche comme Flutter avec son rendu direct ?

Heureusement qu'il reste les services d'entreprise (Active Directory, déploiement, etc...) et l'heritage applicatif (quoi que diminuant fortement avec la webappisation...) bref...

Ah si, il y a WSL qui a été applaudi... on peut faire plus facilement du linux sous windows, on peut même maintenant lancer des applications GUI. Je trouve cela très bien car cela rend possible l'utilisation d'application linux sur windows avec peut être certains bug en moins liés au portage.

C'est une belle avancée notamment car cela rend les fonctionnalités accessibles au développeurs qui sont contraints d'utiliser Windows comme OS en entreprise (et permettre le dev/test plus rapide pour les destinations cloud).

Pourquoi je dis contraints ? Car j'ai fait le choix (pour tester) de faire l'inverse, c'est à dire de passer sous linux (distribution KDE NEON) et d'avoir une VM windows 10 (au cas où).

Résultat (avec 2 ans de recul), l'avantage "bénéfices / risques" (c'est à la mode) est sans appel. Je reste sous cette distribution, non par "Geekerie" mais parce que je profite d'un environnement stable (LTS ubuntu) et d'un environnement de Bureau réellement adaptable, performant avec une expérience utilisateur réelle (KDE Plasma).

Pas de visual studio c'est vrai. J'ai acheté une licence Ultimate Jetbrains qui me donne accès à tous les outils, c'est un vrai bonheur.

PS : Flutter, même si il lui reste du chemin à faire, fonctionne sur plusieurs OS...
PSS : le gestionnaire de paquet est stable, je n'ai pas d'écran de mise à jour interminable, impromptu... (oui cela s'est amélioré avec les updates Win10).

Info : pro ou fan de Linux ? Non, mais loin d'être sectaire. J'ai fait partie d'un centre d'experetise .Net Microsoft, Développeur SharePoint et Biztalk (je dis ça avant de lire les débats habituels).

Pourquoi ne pas aller sur Mac, par philosophie ?

Pas du tout, simplement que les produits ont un prix élevés. Autre raison pour avoir eu un iPhone 4 : devoir utiliser iTunes pour mettre de la musique sans pouvoir transférer mes mp3 simplement via la connexion USB... j'ai trouvé cela tellement absurde que l'approche pour le reste ne s'est pas fait sentir...

My 2 cents !
5  0 
Avatar de JohnLocke
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 12:59
Citation Envoyé par coder_changer_vie Voir le message
refonte .Net pour les IHM mais que ne fonctionnera que sur windows alors que .Net est présent partout
pour les IHM ? que sur windows alors que .Net est présent partout ?

De quoi parlez vous ?
0  0 
Avatar de coder_changer_vie
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 03/06/2021 à 13:36
Citation Envoyé par JohnLocke Voir le message
pour les IHM ? que sur windows alors que .Net est présent partout ?

De quoi parlez vous ?
https://devblogs.microsoft.com/dotne...aui-preview-4/

J'aurais du dire : sauf sur Linux
0  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 08/06/2021 à 7:32
Pourquoi créer un second gestionnaire ? Et NuGet, c'est du poulet ? Chocolatey arrive très bien à faire ce que fait winget en se basant sur NuGet.
0  0