Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows 7 semble ne pas être prêt de mourir puisque positionné à la 2e place des OS les plus populaires sur Netmarketshare :
Le recours important en entreprise et dans certains pays peut l'expliquer

Le , par Patrick Ruiz

22PARTAGES

8  0 
Trois années après son lancement en 2016, Windows 10 a réussi à détrôner Windows 7 de la position de système d’exploitation le plus populaire sur Netmarketshare. Le système d’exploitation pour ordinateurs de bureau le plus récent de Microsoft conserve ce rang au sein du classement Netmarketshare du mois dernier. Windows 7 pour sa part qui ne bénéficie plus du support non payant de la part de Microsoft pointe à la deuxième place. L’usage extensif en entreprise et dans certains pays peut l’expliquer.

Windows 10 a connu une progression de sa part de marché qui est passée de 61,26 % sur le mois d’octobre à 64,04 % le mois précédent. Linux (distributions multiples) passe de 1,14% sur le mois d’octobre à 1,65% le mois précédent. Ubuntu détient désormais une part de marché de 0,51%. Dans les chiffres, celle de Windows 7 a connu une baisse de 22,77 % sur le mois d’octobre à 20,41 % le mois précédent. Il n’empêche que cette version du système d’exploitation de Windows pointe à la deuxième place des OS les plus populaires selon Netmarketshare.


Sur developpez.net, la tendance est la même quant à ce qui est de l’option des utilisateurs pour Windows 10 et Windows 7. En d’autres termes, les deux versions de systèmes d’exploitation conservent respectivement leurs première et deuxième places avec 82,29 % et 12 %. Android se retrouve au bas du podium avec 8,1 %.

Le non-achèvement des migrations de Windows 7 à Windows 8 ou 10 peut expliquer un tel état de choses. La présence de Windows 7 au Royaume-Uni reste en principe très répandue si l’on s’en tient à des statistiques publiées en début d’année et qui faisaient état de ce qu’environ deux tiers des sociétés utilisent encore le système d'exploitation sur certains appareils. La même publication soulignait que 40 % des entreprises US continuaient de s’appuyer sur Windows 7. Parmi ces entités qui n’ont pas encore achevé la migration, figurent les différents gouvernements allemands avec des dizaines de milliers de machines toujours sous Windows 7.


En dépit de l’arrêt du support, Microsoft propose encore des services de mise à jour payants, semblables à ceux offerts à l’époque Windows XP et ce jusqu’au 10 janvier 2023, mais ils seront chaque année plus chers. Un forfait de soutien prolongé payant coûte, cette année, 25 $ aux entreprises par appareil fonctionnant sous Windows 7 Enterprise et 50 $ par PC Windows 7 Pro. Le coût du support doublera l'année suivante pour les deux, s’établissant à 100 $ par licence Windows 7 Enterprise et 200 $ par licence Windows 7 Pro.

Sources : Netmarketshare

Et vous ?

Continuez-vous de faire usage de Windows 7 ? Si oui, qu’est-ce qui explique que vous ne soyez pas passé à Windows 8 ou 10 ?

Voir aussi :

Les messages annonçant la fin de vie Windows 7 commenceront à apparaître le mois prochain. Microsoft promet qu'il sera possible de les désactiver

Malgré la mise au rebut de Windows 7, Microsoft continuera à prendre en charge Microsoft Security Essentials en fournissant des mises à jour des signatures pour sa solution antivirus

Microsoft étend la fin du support de Windows 7 et Windows 8/8.1 pour les équipements Skylake jusqu'à la fin du support étendu de ces systèmes

Une entreprise sur trois dispose encore de déploiements actifs de Windows XP, malgré les risques liés à la fin du support de l'OS

Ransomware WannaCry : Quelles erreurs ont commises ses auteurs ? Et comment en tirer profit, d'après Kaspersky Lab

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/11/2020 à 11:17
Le recours important en entreprise et dans certains pays peut l’expliquer
Ce qui l'explique... C'est surtout que les OS qui ont remplacé Win7 sont soit des "daubes" (win8 et win 8.1) soit un outil qui espionne massivement ses utilisateurs (win10)!!!
6  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/11/2020 à 11:58
J'ai réinstallé mon Ivy bridge qui me sert à faire des bidouilles électroniques. J'ai donc des périphériques chinois un poil exotiques, impossibles à faire fonctionner sous W10. W7 remplit parfaitement son rôle pour cette bécane encore bien performante et qui ne contient rien de critique. J'ai aussi un Core2 avec WinXP pour d'autres usages plus anciens et Win32 only
1  0