IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft entame l'affichage de pubs Windows 11 en plein écran sur les PC Windows 10 à l'approche de la date de fin de support,
Ce qui pourrait expliquer l'accroissement de l'intérêt pour Linux

Le , par Patrick Ruiz

8PARTAGES

5  0 
Microsoft a entamé avec l'affichage des avertissements en plein écran concernant la fin prochaine de la date de support sur les PC Windows 10. Des utilisateurs rapportent avoir vu l'invite, qui a commencé à apparaître après l'installation des mises à jour du Patch Tuesday de cette semaine, et qui encourage l'utilisateur à en savoir plus sur la façon dont il peut passer à Windows 11. La situation est une possible explication de l’accroissement de l’intérêt pour Linux tel que rapporté par certains baromètres de parts de marché des systèmes d’exploitation.

Microsoft tente d'inciter les utilisateurs de Windows 10 à passer à Windows 11 avec des messages en plein écran 18 mois avant la fin du support. C'est ce que rapportent des utilisateurs de Windows 10 de l'initiative de Microsoft dans laquelle le géant technologique remercie les clients de Windows 10 pour leur fidélité à puis explique la date de fin de l'assistance.

Alors que certains utilisateurs de Windows 10 verront cette invite et pourront mettre à niveau vers Windows 11, d’autres ne le pourront pas en raison des exigences matérielles de Microsoft pour Windows 11. « Votre PC n'est pas éligible à la mise à niveau vers Windows 11, mais il continuera à recevoir les correctifs et les mises à jour de sécurité de Windows 10 jusqu'à ce que le support prenne fin le 14 octobre 2025 », peut-on lire dans le message de Microsoft.

L'invite comprend en sus des liens vers des articles de fin d'assistance et un lien promotionnel pour Windows 11. Les options permettant de supprimer l'interruption en plein écran comprennent des boutons "en savoir plus" et "me rappeler plus tard", ce qui suggère que cette invite pourrait apparaître plus d'une fois.

Microsoft a procédé à la publication des conditions à remplir pour bénéficier des mises à jour de sécurité étendues pour Windows 10. Les prix commencent à 61 dollars pour la première année, 122 dollars pour la deuxième année et 244 dollars pour la troisième année, par appareil.


La FSF estime que Windows 11 prive les utilisateurs de leur liberté et de leur autonomie numérique en raison des exigences matérielles strictes du nouvel OS

Dans un billet de blogue publié le 5 octobre 2021 (date de sortie officielle de Windows 11) par Greg Farough, le responsable des campagnes de la FSF, l'organisation affirme que Windows 11 est une régression en ce qui concerne les libertés numériques. « Le 5 octobre est sorti Windows 11, un système qui a longtemps refusé aux utilisateurs la liberté et l'autonomie numérique, et cette nouvelle version ne fait rien pour y remédier. Si Microsoft a lancé un certain nombre de slogans vagues et inspirants sur la communauté et la solidarité, Windows 11 constitue un grand pas dans la mauvaise direction en ce qui concerne la liberté des utilisateurs », a écrit Farough.

« Il n'est plus approprié de l'appeler un ordinateur personnel lorsqu'il est plus soumis à Microsoft qu'à l'utilisateur », a-t-il fait remarquer. Farough a déclaré que le fait que Windows 11 obligera désormais l'utilisateur à créer un compte Microsoft qui donnera au géant de Redmond "la possibilité de corréler le comportement de l'utilisateur avec son identité personnelle". « Même ceux qui pensent qu'ils n'ont rien à cacher devraient se méfier de partager potentiellement toute leur activité informatique avec n'importe quelle entreprise, et encore moins avec une entreprise dont le siège social est situé dans un autre pays », a ajouté le cadre de la FSF.

Farough a décrit la décision de Microsoft de ne pas permettre aux PC plus anciens d'exécuter Windows 11 comme une tentative de forcer l’utilisation du TPM (Trusted Platform Module). Notons que Microsoft soutient depuis l'annonce de Windows 11 en juin que l'exigence du TPM 2.0 est primordiale pour bénéficier pleinement de la sécurité renforcée que le nouveau système d'exploitation apporte aux utilisateurs. « Ce [TPM] est légèrement trompeur, car lorsqu'il est déployé par une société de logiciels propriétaires, sa relation avec l'utilisateur n'est pas fondée sur la confiance, mais sur la trahison », a affirmé Farough dans son message.

« Lorsqu'il est entièrement contrôlé par l'utilisateur, le TPM peut être un moyen utile de renforcer le chiffrement et la vie privée des utilisateurs, mais lorsqu'il est entre les mains de Microsoft, nous ne sommes pas optimistes », a-t-il poursuivi. Selon les propos du responsable des campagnes de la FSF, l'organisation s'attend à ce que Microsoft utilise son contrôle plus strict de la cryptographie dans Windows 11 pour imposer un DRM (Digital rights management gestion des droits numériques) plus sévère sur les médias et les applications afin de s'assurer qu'aucune application ne peut fonctionner sans l'approbation de Microsoft.

Il a ajouté qu'au lieu de DRM, la FSF parle dans ce cas de « gestion des restrictions numériques ». Pour illustrer ces propos, Farough fait la remarque suivante à propos des applications propriétaires de Microsoft intégrées à Windows : « Microsoft a choisi de placer son application de vidéoconférence Teams - qui n'est pas l'application la plus appréciée au monde, puisque même les utilisateurs de Windows optent généralement pour une alternative plus populaire (bien que profondément problématique) comme Zoom - à un endroit central et irritant et l'a aussi intégrée étroitement à la manière dont Windows gère les contacts personnels ».

Ce positionnement de la FSF est susceptible d’expliquer l’accroissement de l’intérêt pour Linux

Les données de Statcounter pour le mois de février 2024 ont montré que Linux a dépassé pour la première fois en 30 ans 4 % de parts sur le marché mondial des systèmes d'exploitation pour bureau. Linux était présent sur 6,34 % des ordinateurs le mois dernier si l'on compte ChromeOS. La mise à jour du mois de mars 2024 révèle que la part de Linux sur les ordinateurs de bureau est restée non seulement supérieure à 4 %, mais a aussi augmenté légèrement, ce qui est le meilleur résultat qu'il a jamais obtenu. Cela suggère que l'utilisation de Linux sur les ordinateurs de bureau est hausse.


Les choses semblent bouger plus rapidement pour Linux ces dernières années. Statcounter a attribué une part de marché de 4,03 % à Linux en février et 4,05 % en mars, soit un petit gain de 0,02 %. Bien que nous soyons encore loin de l'année Linux sur les ordinateurs de bureau, l'intérêt pour Linux s'est quelque peu accru ces derniers temps. Pour illustrer cela, le passage de 3 à 4 % de parts a été réalisé en 8 mois seulement, alors qu'il avait fallu plus de 30 ans pour atteindre une part de plus de 3 %. L'évolution de la part de marché de Linux sur le bureau depuis le mois de janvier 2023 se présente comme suit :

  • janvier 2023 : 2,91 %
  • février 2023 : 2,94 %
  • mars 2023 : 2,85 %
  • avril 2023 : 2,83 %
  • mai 2023 : 2,7 %
  • juin 2023 : 3,07 %
  • juillet 2023 : 3,12 %
  • août 2023 : 3,18 %
  • septembre 2023 : 3,02 %
  • octobre 2023 : 2,92 %
  • novembre 2023 : 3,22 %
  • décembre 2023 : 3,82 %
  • anvier 2024 : 3,77 %
  • février 2024 : 4,03 %
  • mars 2024 : 4,05 %

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Linux continue d’être un échec face à Windows dans la filière des ordinateurs de bureau en dépit de toutes les tares dont Windows fait montre ces dernières années. L'une d'entre elles est que Linux continue à être considéré comme un système d'exploitation pour geeks, contrairement à Windows qui serait plus adapté à madame Michu. Et certains chiffres ont tendance à renforcer cet état de choses. En effet, 13,1 % des utilisateurs de Linux rencontrent des problèmes de compatibilité matérielle dus aux noyaux obsolètes dans les distributions.

La donne des idées reçues sur Linux pourrait néanmoins prendre un coup avec l'arrivée de nouvelles plateformes matérielles comme le Steam Deck de Valve. C’est un ordinateur personnel optimisé pour les jeux vidéo. L’idée avec le Steam Deck est de faire comprendre aux utilisateurs qu’il est possible de bénéficier sur Linux d’une expérience de jeu similaire à celle sur Windows. La plateforme s’appuie pour cela sur SteamOS, une distribution Linux optimisée pour le jeu, ainsi que sur Proton, un logiciel qui permet de faire tourner les jeux Windows sur Linux. Les données de Valve révèlent que Linux est devenu le deuxième système d'exploitation le plus utilisé sur sa plateforme Steam. Selon les analystes, c'est la preuve que la vente liée via le Steam Deck est un atout pour Linux.

Linux n'a pas bénéficié de ce facteur sur le marché des ordinateurs de bureau en comparaison à Windows. La donne est néanmoins en train de changer. En outre, d'autres considèrent le système d'exploitation ChromeOS de Google comme un Linux. Et bien que certains critiques aiment débattre de cela, lorsque vous combinez les parts de Linux et ChromeOS, cela représenterait en fait 6,32 %. Un chiffre que les développeurs de toutes sortes ont de plus en plus de mal à ignorer. En matière de pourcentage global, c'est encore relativement peu, mais quand on pense au nombre de personnes que cela représente, c'est beaucoup.

Et vous ?

Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
Passage à Windows 11 ou Linux : De quel bord-êtes-vous ?
Dans quels cas la solution Linux s'avère-t-elle la plus viable ?
Pour quelles raisons votre entreprise a-t-elle plutôt opté pour poursuivre avec Windows ?

Voir aussi :

« Linux sur Desktop est une catastrophe de Tchernobyl » pour le créateur de GNOME qui n'a pas lancé son poste Linux depuis fin 2012

Le support des applications Linux débarque en préversion sur Chrome OS dans un premier temps sur Pixelbook

« L'année de l'ordinateur de bureau Linux est arrivée » selon le Directeur de la Technologie d'Intel

2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:31
Alors que je m'apprête à quitter mon entreprise où mes postes de travail sont sous Windows (mes serveurs sous Linux, eux), j'ai fait le choix d'un poste de travail sous Linux pour ma nouvelle activité.

J'ai pris un portable certifié Linux (il en existe), c'est celui-ci :



J'ai choisi la distribution Rocky Linux 9.3 avec l'environnement de bureau KDE car j'ai une bonne expérience de CentOS
Et franchement c'est 10 fois mieux que Windows 10 ou Windows 11

Rapide, homogène, intuitif

LibreOffice est beaucoup, beaucoup plus rapide que sous Windows, semble mieux intégré à l'ensemble
Thunderbird, Firefox, tout ça démarre en un clin d’œil
Bref, j'ai hâte de basculer totalement et de passer mes journées sous KDE

Et si je dois développer sous Windows pour quelques client, une machine virtuelle fera très bien l'affaire
J'ai testé Windows 11 sous VirtualBox c'est un régal, ça démarre plus vite qu'une machine physique, c'est un comble !!
3  1 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 12:48
Citation Envoyé par Gluups Voir le message
Le problème n'est pas universel, j'ai déjà eu un problème avec ... je crois bien une imprimante (mais ça remonte à un moment et ma mémoire a souffert), pour utiliser le périphérique sous Windows il a fallu galérer un bon moment, tandis que sous Unix, ben non, cherche pas, tu branches, ça marche.
Oui quand il y a ça marche fonctionne nickel direct sous Linux, le problème c'est qu'il y a quasiment rien de disponible en driver. Le problème n'est pas lié à la technique de linux mais au fait qu'il représente très peu de parts de marché et n'intéresse donc pas les fabricants de trucs grand public.

C'est pas un hasard ed toute manière si MS a un OS majoritaire partout.
Ils font tout ce qu'ils peuvent pour faciliter le dev de progiciels et jeux windows
Ils font tout ce qu'ils peuvent pour que les pc soient vendus avec windows
Ils font tout ce qu'ils peuvent pour que les écoles utilisent windows
Et le implantation dominante entretien tranquillement la chose puisque quiconque veut vendre un truc sait que >90% des utilisateurs auront un windows devant eux, de gré ou de force.

La question n'est en aucun cas que l'un serait meilleur que l'autre ; tous les pros linux qui argueraient des arguments de supériorité technique auraient tout faux sur cette question de la diffusion de linux.

Pour pouvoir se diffuser, linux a besoin d’être diffusé.

Il a aussi besoin d’être identifiable par les utilisateurs lambda, c'est à dire exister avec une distribution et surtout un bureau (on parle de desktop là) unique. Sur ce point je ne suis pas certain que le monde linux soit mûr. Le sujet Linux sous desktop revient souvent mais est ce que linux souhaite se diffuser sur desktop ?
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 13:10
Citation Envoyé par petitours Voir le message

Windows a aussi fait des progrés sur la question des drivers et a atteint un niveau top pour Mr et Mme Michue. Linux a sans doute fait des progrés mais on est encore loin du compte.
La faute aussi à pas mal de matériels qui ne doivent même pas avoir les drivers disponibles, simplement par ce que les utilisateurs linux ne représentent que 3% du marché et que personne n'engage des dev que pour 3% du parc
À un moment, ce n'est pas la faute spécifiquement de l'os. Il faut peut être admettre qu'il faut acheter un matériel compatible avec l'os de son choix.
Personne ne s'étonne que tel matériel spécifique d'apple ou de google ne marche pas sur un os autre.
Des bénévoles linuxiens sont déjà bien gentils de développer des pilotes à la place du fabriquant, via la rétro-ingénierie parfois.

Quand j'achète un dongle bluetooth, je regarde en 1er s'il y a un support linux de qualité, sinon, fabriquant suivant.

---

Quant à remplacer MS office par libre office, si on doit gérer la compatibilité c'est mort.

Microsoft utilise tout son savoir historique pour foirer la compatibilité et les formats standards. ça ne marchera jamais.

Déjà, MS office n'est pas 100% compatible avec lui-même entre ses diverses version PC/PC, PC/Mac. J'ai dû connaître un congrès sur 15 ans, ou je n'ai pas entendu un présentateur dire "ah tiens, ce powerpoint marchait chez moi pourtant". Quand on m'a appris à faire des présentation, c'était utiliser un minimum d'effets de transition car ça foire souvent. Même cette année, j'ai une série de fichiers : aucune transition n'a survécu de MS office à libre office (sans même compter les alignements).
1  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 19:29
Citation Envoyé par PC241167 Voir le message

Que vous faut il de plus ?

Si on parle bien de la diffusion de linux sur desktop : la même chose mais sans utiliser 1 mot sur 2 que les 90% des gens qu'on veut récupérer n'ont même pas entendu à défaut de savoir ce que c'est. Et pour la partie entreprise arrêter de rigoler quand les gens concernés parlent de problèmes de compatibilité.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 20:21
Pour Outlook, je suis d'accord, les dernières versions sont vraiment catastrophiques, et encore plus sur Mac. Par contre avec Thunderbird que j’utilise pas mal et qui est dispo sur Windows, Mac, Linux, jamais de prob. La nouvelle version d'interface graphique est un peu déroutante (surtout une question d'habitude).

Pour remplacer Access, je pense que LibreOffice base n'est pas à la hauteur.

Pour LibreOffice Writer, Calc, et et Presentation à la place de Word Excel PowerPoint, ils font très bien le job.

On ne peut pas nier les probs d'interopérabilité avec les documents mais là ça va dépendre du contexte. Ne serais-ce que dans ce fil on a les deux exemples problèmes et pas de problèmes. Pour les macros, n'en faisant pas assez je ne peux pas vraiment juger l'équivalent LibreOffice.
En tout cas rien d'insurmontable si on a la volonté de changer. Par contre il va y avoir la résistance au changement des utilisateurs. Mais si on se met à leur place, on leur impose un autre logiciel, sans forcément les former et qui dans les grands lignes n'apporte rien de plus (ni rien de moins non plus, et objectivement probablement mieux sur certains aspects et moins bien sur d'autres), ils vont pas forcément être motivé à faire des efforts. Comme il peut pas dire je refuse d'utiliser ce logiciel, il va dire ça marche pas. Et pareil refaire à l'identique des macros c'est du boulot.
Et on est pas tout seul, on communique avec d'autres, il suffit d'un partenaire important avec qui les docs passent mal pour que ça pose prob. on ne peut pas dire à un client refaites votre document.

Pour un usage bureautique de base, il n'y aura aucun prob de drivers, cela va déjà moins être le cas sur des équipements spécifiques ou la chance pour que l'appareil soit reconnu est faible. Il y a de moins en moins d'équipements grand-public non compatibles avec Linux, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y en a pas. Et effectivement comme ça a été évoqué, un nouvel utilisateur de Linux non averti ne va pas avoir le réflexe de vérifier cette compatibilité.

Un truc tout simple sur l'aspect logiciel, il n'y a à ma connaissance aucun logiciel de comptabilité agréé sous Linux. Toute entreprise étant obligé de tenir une comptabilité ....

Linux a sa place dans le monde professionnel, mais avec ses limites. tout comme les Macs d'ailleurs. Avec Apple même prob. tous les logiciels ne sont pas disponibles. Sans logiciel métier sur l'OS impossible d'utiliser celui-ci.

Certains métiers peuvent tout à fait se passer de Windows et travailler sur tablette Android et donc avec Linux en backend (déjà vu), car ils ne vont utiliser qu'un CRM (enfin la majorité des collaborateurs). Il s’agit ici d'un contexte particulier.
1  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 9:20
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
Probablement pas malheureusement, même si MS devrait être poursuivi pour crime contre l'environnement avec leur choix motivé par je ne sais pas quel truc lucratif.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Passage à Windows 11 ou Linux : De quel bord-êtes-vous ?
Si j'eus pu j'aurais déjà basculé sur linux mais Excel est utilisé partout dans tous les échanges interentreprises et surtout des tas de progiciels sont aujourd'hui que windows.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Dans quels cas la solution Linux s'avère-t-elle la plus viable ?
Linux etait auparavant très austère mais Linux Mint par exemple est accepté maintenant sans le moindre soucis pas des non informaticien qui utilisent windows depuis toujours.
Linux est aussi clairement à la traine sur les drivers sur des trucs basiques du quotidien de Mr et Mme Michue, la clé wifi qui n'est pas reconnu, la galère avec l'imprimante qui se connecte sans rien faire sous windows..
A part ca tout est mieux ou moins pire sous linux.

Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

Pour quelles raisons votre entreprise a-t-elle plutôt opté pour poursuivre avec Windows ?
Excel + tous les progiciels qui ne tournent que sous windows et l'entreprise ne choisira pas, elle sera obligée.
0  0 
Avatar de i5evangelist
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 10:34

Linux est aussi clairement à la traine sur les drivers sur des trucs basiques du quotidien de Mr et Mme Michue, la clé wifi qui n'est pas reconnu, la galère avec l'imprimante qui se connecte sans rien faire sous windows..
A part ca tout est mieux ou moins pire sous linux.
Alors ça, s'il y a bien un domaine ou ça a fait de gros gros progrès, c'est bien la détection et la mise en oeuvre des imprimantes. Je travaille sur une Debian, et en clientèle, les imprimantes & copieurs sont bien reconnus, aucun souci.

Ce qui déroute les nouveaux sur linux, c'est que les matériels sont bien reconnu, mais il n'y a pas de bulle qui apparaît pour dire driver en cours d'installation :-)
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 10:44
Citation Envoyé par petitours Voir le message
Si j'eus pu j'aurais déjà basculé sur linux mais Excel est utilisé partout dans tous les échanges interentreprises et surtout des tas de progiciels sont aujourd'hui que windows.
Non!

Vous avez la suite LibreOffice entièrement gratuite et son tableur Calc qui est 99% compatible avec Excel de Microsoft!

Depuis des années, on récupère d'autres entreprises des fichiers Excel que l'on charge dans LibreOffice et on crée des fichiers avec LibreOffice que l'on sauvegarde ensuite sous format Excel pour que d'autres entreprises puissent les utiliser avec leur Excel...

A remarquer que dans la suite LibreOffice, vous trouvez également des logiciels compatibles avec Word, PowePoint et Draw de la suite Office de Microsoft...

LibreOffice est disponible pour Windows, Linux ou encore MacOS.
0  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 10:46
J'ai très récemment eu l'expérience de dongle wifi et bluetooth, sous windows on les plug et zou (sans apparition d'info bulle), sur linux Mint et ubuntu il se passe rien du tout.

Windows a aussi fait des progrés sur la question des drivers et a atteint un niveau top pour Mr et Mme Michue. Linux a sans doute fait des progrés mais on est encore loin du compte.
La faute aussi à pas mal de matériels qui ne doivent même pas avoir les drivers disponibles, simplement par ce que les utilisateurs linux ne représentent que 3% du marché et que personne n'engage des dev que pour 3% du parc
0  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/04/2024 à 11:32
Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Non!

Vous avez la suite LibreOffice entièrement gratuite et son tableur Calc qui est 99% compatible avec Excel de Microsoft!
Lol, vous ne devez pas récupérer les mêmes classeurs que moi.

Pour commencer, même si c’était effectivement compatible, il y a une gigantesque différence d'ergonomie entre les 2, passer à Calc impliquerait une formation des utilisateurs monstrueuse et vu le volume d'utilisateurs d'Excel qu'il y a il serait moins compliqué de recoder Calc pour lui donner l'ergonomie d'Excel.

Après pour les incompatibilités il y en a des montagnes, dans le sens EXcel vers calc comme dans l'autre sens et je ne parle même pas du cas où il y a des macros (très fréquent) où là il n'y a plus rien à discuter. Je m'y suis cassé les dents suffisamment de temps pour ne plus retenter l'expérience.

La seule solution pour bosser sur Excel sans Excel c'est peut être le cloud (le seul avantage que je trouverais au cloud MS serait donc éventuellement de quitter l'OS de MS), mais sur des données confidentielles j'ai des clients qui me l'interdisent contractuellement, alors ça ne fonctionne même pas.

Le soucis est que même si on résolvait le problème Excel en allant sur le cloud il resterait tous les progiciels et dev Pro qui soit n'existent pas sous windows, soit représenteraient une charge de redéveloppent monstrueux pour les entreprises.

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

Depuis des années, on récupère d'autres entreprises des fichiers Excel que l'on charge dans LibreOffice et on crée des fichiers avec LibreOffice que l'on sauvegarde ensuite sous format Excel pour que d'autres entreprises puissent les utiliser avec leur Excel...
Je n'y crois pas une seconde, ou alors c'est un cas d'ecole au delà de la manip qui demanderait formation et gonflerait n'importe qui ; je peux faire un bottin avec les gens que je connais qui se sont cassés les dents en milieu pro sur des incompatibilités.

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

A remarquer que dans la suite LibreOffice, vous trouvez également des logiciels compatibles avec Word, PowePoint et Draw de la suite Office de Microsoft...
Writer peut remplacer facilement Word (il est même plus apprécié sans le bandeau). Mais s'il y a échange de fichier les incompatibilités arrivent vite comme pour Excel ; déjà que Word n'est pas stable quand il y a de nombreux sauts et index je n'ose pas imaginer ce qui se passerait avec des gros documents et de la gestion des modifications.

Draw est bien meilleur que tout ce qui se trouve chez MS, il n'a pas d’équivalent chez MS.

Impress n'est pas non plus compatible avec powerpoint mais c'est amha moins gênant que pour Excel ; une présentation c'est plus personnel et ça se diffuse en pdf ou video. Une entreprise peut gérer le soucis sans révolution.

Base est très différent de Access, l'absence de compatibilité est totale outre la capacité de se connecter sur une base Access.
J'ai moi même des tas d'outils de productivité basés sous Access et ça me gène aujourd'hui pour migrer sur Linux, parce que je me suis rendu compte (en tentant de quitter windows) de l'incroyable stabilité et pérennité d'Access au fil des années et de la complexité que représenterait le recodage puis la maintenance de mes outils avec des outils multiplateforme web ou autre dont la pérennité est compromise à l’échelle de la semaine.) Le temps de dev comme le temps de maintenance est rédhibitoire.
1  1