Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft promet que les mises à jour sur Windows 10X prendront « moins de 90 secondes »
Grâce aux améliorations apportées à Windows Update sur le nouvel OS

Le , par Christian Olivier

0PARTAGES

9  0 
À l’occasion de la journée des développeurs consacrée à Windows 10X organisée par Microsoft, la firme de Redmond a dévoilé un peu plus son système d’exploitation Windows 10X, qui est conçu pour les nouveaux appareils à double écran comme la Surface Neo. Le géant du logiciel a remanié cette variante spéciale de Windows 10 pour qu’il soit enfin possible d’installer et de mettre à jour beaucoup plus rapidement le système d’exploitation. Cela permettra à Windows 10X de télécharger une mise à jour du système d’exploitation et de passer simplement à celle-ci au redémarrage, le tout en moins de 90 secondes. Windows 10X est le résultat du travail du fabricant de PC Surface visant à rendre Windows 10 plus modulaire afin qu’il puisse prendre certains éléments de l’OS et les utiliser au besoin.

C’est une grande différence comparée à ce à quoi nous sommes habitués avec Windows 10 à l’heure actuelle, un OS qui implique que le système d’exploitation télécharge une mise à jour, l’applique et redémarre pour terminer la mise à jour. Cela ne prend en général que quelques minutes, même sur les systèmes haut de gamme. Dans le souci d’améliorer davantage l’expérience utilisateur sur Windows 10X et de réduire le délai d’attente entre l’application de la mise à jour et le redémarrage système, la firme de Redmond a développé une séparation d’état spéciale au sein de son futur OS. En effet, sur le système d’exploitation Windows 10X, les pilotes et les applications sont tous séparés, de sorte que Microsoft peut simplement passer à la dernière mise à jour du système d’exploitation une fois qu’un périphérique est redémarré.


En outre, contrairement à Windows 10 S qui ne permettait de lancer qu’un petit ensemble d’applis spécifiques, Windows 10X vous permet d’exécuter l’application de votre choix, que ce soit une appli Web, UWP ou Win32. Redmond assure que les développeurs n’auront rien à faire de particulier pour préparer leurs applications à Windows 10X : ce dernier le fera pour eux. L’éditeur de la suite Office a confié que son futur OS prend en charge l’exécution d’applications de bureau traditionnelles Win32 dans un conteneur avec des adaptations de l’interface de Windows 10, ce qui signifie que ces applis ne peuvent pas interférer avec les fichiers ou les données du système.

De nombreux appareils à double écran et pliables qui apparaîtront avec Windows 10X préinstallé fonctionneront également avec les nouveaux processeurs Intel de la génération Lakefield. Nous avons très peu entendu parler des performances de ces puces, mais Microsoft a récemment révélé que les puces comporteront des cœurs de petite et de grande taille qui fonctionneront de manière asymétrique pour économiser l’énergie (une reprise de l’architecture BIG.little d’ARM ;?). Cela signifie que les développeurs peuvent faire tourner des applications de bureau typique sur les cœurs les plus gourmands en énergie pour les booster les performances ou des applications légères sur les cœurs les moins puissants pour économiser la batterie.

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de Windows 10X ?

Quels éléments faisant la particularité de ce système vous intéressent le plus ?

Pensez-vous que le délai (90 secondes) évoqué par Microsoft soit encore trop long ou un pas dans la bonne direction ?

Quel est votre avis sur le processus d’installation des mises à jour système de Windows en général ?

Que pensez-vous du choix de Microsoft d’équiper la Surface Neo d’un CPU Intel, au vu des offres concurrentes chez AMD et Qualcomm ?

Voir aussi

Windows 10X, la variante de Windows 10 pour les appareils à deux écrans comme sa Surface Neo, sera également disponible pour PC traditionnels
Microsoft s'associe à des fabricants de puces, notamment AMD, pour créer des firmwares inviolables et accroitre la sécurité des plateformes Windows 10 dans le cadre de son initiative Secured-core PC
Microsoft évoque le futur de C++/CLI et de .NET Core : C++ sera disponible sur .NET Core 3.1 pour Windows
Microsoft annonce la disponibilité générale de Windows Virtual Desktop, sa solution de virtualisation qui apporte une expérience multisession Windows 10 ainsi qu'un accès à Office 365

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 10:03
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Autrement dit, Windows 10X va implémenter quelque chose que Linux fait depuis 20 ans. J'ai envie de dire, il était temps. Je pense que la plupart des utilisateurs de Windows 10, aux mises à jour obligatoires, auraient appréciés que Microsoft fasse cela avant.
Ils ne parlent pas de la même chose et vous confondez système d'exploitation et noyau. NT est plus petit et plus modulaire que Linux pour information. Windows est un ensemble de sous systèmes qui ont une dépendance vers la couche d'exécution de NT et pas l'inverse. En fait ce que Microsoft a fait s'est déplacé les drivers restant vers l'espace utilisateur sauf pour qq trucs genre pilote réseau et graphique. Et surtout terminer la réécriture du sous Sytème Win32 ils ont commencé ce chantier avec Vista. Le sous système UWP utilise des containers depuis le premier jour. Toute la problématique était comment mettre Win32 en boite sans fracasser les milliards d'applis existantes.

Pour information lorsque nous parlons de container ce n'est pas au sens docker du terme mais de quelque chose de bien plus bas niveau.
5  1 
Avatar de floyer
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 15:24
C’est qu’avec une distribution Linux telle que Debian, une commande (apt upgrade) met tout à jour sans rendre le système globalement indisponible, mais par exemple, si l’on met Apache à jour, il y a un court laps de temps (entre la désinstallation d’Apache et sa réinstallation) où il risque d’être indisponible.

Une particularité des systèmes type Unix (dont Linux) est que si un fichier est ouvert, on peut supprimer son nom de son répertoire et le fichier sera vraiment supprimé lorsque le fichier sera fermé. Du coup, si je mets à jour un système via ssh, les fichiers qui supportent mon environnement permettant la mise à jour (sshd, bash, apt...) seront toujours disponibles pour les processus en cours d’exécution, même si je mets à jour sshd, bash, apt, rendant la mise à jour transparent (mon environnement est ancien, mais si je me relogue, ce sera avec un environnement nouveau). Sur Windows, l’exécution d’un fichier verrouille cet exécutable qui ne peut donc pas être mis à jour.
2  0 
Avatar de Fleur en plastique
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 9:23
Autrement dit, Windows 10X va implémenter quelque chose que Linux fait depuis 20 ans. J'ai envie de dire, il était temps. Je pense que la plupart des utilisateurs de Windows 10, aux mises à jour obligatoires, auraient appréciés que Microsoft fasse cela avant.
4  3 
Avatar de Fleur en plastique
Membre actif https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 11:39
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Ils ne parlent pas de la même chose et vous confondez système d'exploitation et noyau.
Quand on ne sait pas quoi répondre, on attaque sur la forme, n'est-ce-pas ? La news parle de Windows 10X, donc d'un système d'exploitation et pas d'un noyau. S'il est vrai que Linux est stricto-sensu un noyau, n'importe qui avait compris que je parlais ici d'une distribution Linux et non pas du noyau, afin de comparer des choses qui sont comparables.

Mais vous souhaitez parler de noyau ? Parlons-en. Linux, le noyau, est capable depuis plusieurs années de se mettre à jour sans aucun redémarrage, une mise à jour à chaud. Est-ce que NT, le noyau de Windows, en est capable ? Pourquoi en serait-il capable vu que de toute façon chaque mise à jour d'un élément du système exige un redémarrage, donc la mise à jour du noyau en live façon Linux, non mais allô quoi, un peu de sérieux.
2  1 
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 10:23
Tout ça n'explique toujours pas à quoi peut bien servir ce machin.
0  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 17:24
Citation Envoyé par floyer Voir le message
C’est qu’avec une distribution Linux telle que Debian, une commande (apt upgrade) met tout à jour sans rendre le système globalement indisponible, mais par exemple, si l’on met Apache à jour, il y a un court laps de temps (entre la désinstallation d’Apache et sa réinstallation) où il risque d’être indisponible.

Une particularité des systèmes type Unix (dont Linux) est que si un fichier est ouvert, on peut supprimer son nom de son répertoire et le fichier sera vraiment supprimé lorsque le fichier sera fermé. Du coup, si je mets à jour un système via ssh, les fichiers qui supportent mon environnement permettant la mise à jour (sshd, bash, apt...) seront toujours disponibles pour les processus en cours d’exécution, même si je mets à jour sshd, bash, apt, rendant la mise à jour transparent (mon environnement est ancien, mais si je me relogue, ce sera avec un environnement nouveau). Sur Windows, l’exécution d’un fichier verrouille cet exécutable qui ne peut donc pas être mis à jour.
Tout à fait c'est d'ailleurs pour cela que contrairement à la croyance les mise à jours sous les systèmes Linux ne sont pas forcément déployée. Quand un fichier est utilisé par un process système A qu'une maj est installé sans reboot le process en question utilise toujours la version d'origine du fichier en question.

Si le process n'est pas a minima rebooté bah la mise à jour n'est pas effective. Cela dit ça n'est pas vrai dans tout les cas de la même façon que Windows mets à jour certains composants système sans reboot.

Sous Windows (car ce n'est pas lié à NT), par défaut si le développeur n'a rien spécifié lorsqu'il ouvre un fichier celui est en mode exclusif (logique sinon vive la corruption de fichier si un autre process écrit dedans sans que le premier soit au courant). Dans le doute le truc est bouclé au max pis vala.

J'ajouterai qu'une chose que beaucoup ne savent pas ce n'est pas parce que Windows reboot qu'il fait uniquement de la copie de binaires, un certain nombre de mise à jour sont directement compilé sur le poste utilisateur. Notamment avec le compilateur AOT NGEN. Ceci va évoluer a moyen terme donc d'ici novembre décembre pour info.
0  0 
Avatar de floyer
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 20:45
Logiquement, les processus serveurs (démons) sont relancés. Ainsi, avec sshd, le processus qui attend les nouvelles connexions tourne sur un exécutable nouveau, il ne reste que les processus des connexions en cours qui sont avec l’ancien exécutable.

Mais de manière générale, après une mise à jour majeure (saut de version), il est préférable de redémarrer pour s’assurer que le système est dans un état sain. Pour des mises à jour mineures qui ne changent ni le noyau ni des processus bas niveau (systemd, udev...), je me contente de laisser le système en marche.

Cette manière de faire limite l’indisponibilité car on n’a que la commutation d’exécutable (on relance les daemons), et le redémarrage. Avec Windows, on a une longue phase de migration indisponible le temps de tout mettre à jour.

Dommage pour la compilation, on pourrait penser qu’avec la prédominance des architecture x64, on reçoit directement les binaires compilés pour son processeur.
0  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 12/02/2020 à 12:43
Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
Quand on ne sait pas quoi répondre, on attaque sur la forme, n'est-ce-pas ? La news parle de Windows 10X, donc d'un système d'exploitation et pas d'un noyau. S'il est vrai que Linux est stricto-sensu un noyau, n'importe qui avait compris que je parlais ici d'une distribution Linux et non pas du noyau, afin de comparer des choses qui sont comparables.

Mais vous souhaitez parler de noyau ? Parlons-en. Linux, le noyau, est capable depuis plusieurs années de se mettre à jour sans aucun redémarrage, une mise à jour à chaud. Est-ce que NT, le noyau de Windows, en est capable ? Pourquoi en serait-il capable vu que de toute façon chaque mise à jour d'un élément du système exige un redémarrage, donc la mise à jour du noyau en live façon Linux, non mais allô quoi, un peu de sérieux.
Oh il est pas content ouinouin, si vous utilisez le mot Linux vous parlez d'un noyau point. En outre, NT ne va pas autoriser l'écrasement ou la ré-allocation de pointeurs par un process externe pour la simple raison que ça n'a pas a arriver. Cela remonte au malware Blue Pill Microsoft a choisi une solution radicale pour bloquer ce type d'attaque en passant tout la mémoire en readonly etc.

Par ailleurs, contrairement à ce que vous pensez ce n'est pas parce que vous appliquez une maj sans redémarrage quelle est déployée, s'est même un superbe vecteur d'attaque sur les systèmes équipés de ce type de noyau. Ca n'est pas pour rien que nous n'appliquons jamais de maj sans reboot sur les super calculateur, quand on fait des maj ^^ chaque 10000 ans...

Un des principes de base est maj = reboot si modification de code en dehors de l'espace utilisateur.
0  2