Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Wine sur Windows 10, ça marche grâce au sous-système dédié à Linux
Et peut permettre d'exécuter des applis rétro sur des versions modernes de Windows

Le , par Patrick Ruiz

79PARTAGES

12  0 
Wine est une implémentation libre de l’interface de programmation Windows destinée au portage d’applications Windows sur des systèmes d’exploitation Unix comme macOS ou Linux. Le projet a débuté en 1993 et permet de lancer des applications et jeux Windows sur des systèmes Unix. C’est donc en principe sur ces OS que l’on procède à son installation, mais il faut dire que des tiers se sont intéressés à son utilisation au sein de Windows.

De façon imagée, son installation sous Windows doit permettre, via ladite couche de compatibilité, d’exécuter des applications faites pour un système d’exploitation de Microsoft. Seulement, pourquoi s’encombrer de Wine alors qu’on peut composer directement avec Windows ? La réponse réside dans l’exploration des possibilités qui s’ouvrent en matière d’exécution de jeux et applications rétro. De façon brossée, ce stratagème permet d’envisager l’exécution d’applications 16 et 32 bits sur la version 64 bits de Windows 10. En fait, la mise en œuvre de l’approche Wine sur Windows a permis d’exécuter Wine Notepad, mais dans sa version 64 bits. C’est la conséquence des limitations de la première version du sous-système Windows pour Linux. D’après les retours de tiers qui ont mené ces tests, les améliorations apportées à la deuxième version du sous-système Windows pour Linux permettront à Wine sur Windows de lancer des applications 32 bits sous Windows 10 64 bits. En attendant, une manipulation avec Qemu permet d’y parvenir. Les retours initiaux font également état de ce que l’approche Wine sous Windows avec WSL 2 devrait également permettre l’exécution d’applications 16 bits sous Windows 10 64 bits.


Il s’agit d’une approche à explorer si on prend en compte l’éventualité que Wine puisse, dans certains cas, offrir un meilleur support d’applications rétro que Windows 10. Mais, les avantages anticipés ne s’arrêtent pas là. En effet, prendre Wine comme plateforme cible pour ses applications peut s’avérer utile pour les tests et le débogage. Par exemple, un développeur qui travaille sous Linux pour mettre au point des outils destinés à un public qui est sous Windows pourra mener les tests et le débogage sous Wine. Il anticipera ainsi sur d’éventuels bogues susceptibles de subvenir en production. Des boîtes à outils comme Valgrind destinées à dénicher des bugs et des problèmes de performance des applications se prêtent bien à la manœuvre lorsque utilisés en tandem avec Wine.

De façon brossée, l’installation de Wine sur Windows se fait en quelques étapes : activation du sous-système Windows pour Linux, installation d’Ubuntu depuis le Microsoft store, configuration manuelle de la variable d’environnement dédiée à l’affichage, installation de VcXsrv afin de disposer d’un serveur d’affichage X.org pour le lancement de programmes Linux munis d’une interface graphique.

La perspective de pouvoir exécuter des applications rétro (16 et 32 bits) sur Windows 10 64 bits est la particularité qui tire Wine sur Windows vers le haut en comparaison à l’existant, mais on n’y pas encore sans le WSL 2. En attendant, il faut continuer de composer avec des solutions intégrées à l’OS comme NT Virtual Dos Machine (NTVDM) pour l’exécution des applications 16 bits.


Sinon, on peut faire usage de solutions de virtualisation comme VirtualBox, mais ce sera pour faire tourner les applications 32 bits.

Source : billet de blog

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Wine sur Windows 10 présente-t-il un quelconque intérêt selon vous ? Si oui, pour quels usages le trouvez-vous pertinent ?

Y a-t-il des alternatives plus intéressantes ?

Voir aussi :

Wine 4.0 : le logiciel pour faire tourner les applications Windows sur Linux et macOS est disponible avec le support de Direct3D 12 et Vulkan

Wine 3.0 disponible, le logiciel pour faire tourner les applications Windows sur Linux et macOS vient avec Direct3D 11 et 10 et un pilote Android

WINE 2.0 est disponible en téléchargement et permet de faire tourner des applications Windows sur macOS comme Office 2013

La version 1.8 de Wine est disponible et apporte le support de Direct2D et DirectWrite

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de disedorgue
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 15:02
C'est beau, vous avez un logiciel windows qui ne fonctionne plus sous windows, demandez à linux sous windows de le faire fonctionner via wine...

Décidément, on arrête pas le progrès

Et en y pensant, c'est un bon plan pour rendre encore plus rétrograde linux, qui de ce fait est lui obligé de garder une compatibilité 32 bits alors que le fouteur de merde, lui pourra s'en passer...
9  3 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 11/08/2019 à 9:26
L'impossibilité de lancer des applis 16 bits sous Windows n'est pas du à celui-ci mais à la conception des CPU qui en mode 64 bits n'implémentent plus l'utilisation de process 16 bits.

D’où la nécessité de requérir à la virtualisation (WSL utilise hyper-V), ou à l'émulation type Dosbox.
6  0 
Avatar de ShigruM
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 19:00
Aucun intérêt, j'utilise des applis 16 sur mon windows 10 64bits avec Dosbox.
Wine utilise aussi Dosbox pour lancer les vielles applis msdos, donc pourquoi utilisé wine quand Dosbox sous Windows le fait déjà est très bien.

l'idéal serais que Windows intègre nativement Dosbox et lance les vielles apps nativement.
4  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 9:59
Wine sur Windows 10 présente-t-il un quelconque intérêt selon vous ? Si oui, pour quels usages le trouvez-vous pertinent ?

Y a-t-il des alternatives plus intéressantes ?
Emuler Linux dans Windows 10 pour émuler Windows ? Un peu trop capilotracté pour moi, et surtout contreproductif.
4  1 
Avatar de LeBressaud
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 15:49
Citation Envoyé par disedorgue Voir le message
Et en y pensant, c'est un bon plan pour rendre encore plus rétrograde linux, qui de ce fait est lui obligé de garder une compatibilité 32 bits alors que le fouteur de merde, lui pourra s'en passer...
Pour ce qui est de la rétrocompatibilité windows n'a rien à envier aux distributions linux

Bon courage pour lancer une application vieille de 20 ans sur une distribution actuelle sans bidouiller (une vrai application, pas un truc bidon qui marche en console)
5  2 
Avatar de redcurve
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 11:28
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
L'impossibilité de lancer des applis 16 bits sous Windows n'est pas du à celui-ci mais à la conception des CPU qui en mode 64 bits n'implémentent plus l'utilisation de process 16 bits.

D’où la nécessité de requérir à la virtualisation (WSL utilise hyper-V), ou à l'émulation type Dosbox.
Mais boah laisse tomber les mecs sont à la masse.
3  0 
Avatar de LeBressaud
Membre actif https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 13:08
Citation Envoyé par mh-cbon Voir le message
l'exemple terminal de ce que l'open source c'est fait avalé tout cru par le closed source.
Linux n'est pas une oeuvre de charité et est principalement développé/maintenu par les plus grosses boites du secteur, je vois pas trop le problème

Pour ce qui est de l'utilisation de Wine je pense que ceux qui utiliseront cette méthode se compteront sur les doigts d'une main
2  0 
Avatar de mh-cbon
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 10:01
l'exemple terminal de ce que l'open source c'est fait avalé tout cru par le closed source.
3  3 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/08/2019 à 16:33
Il faut bien l'avouer, voir l'éditeur "closed-source" de son produit principal, être supplémenté par du linux pour permettre à certains l'emploi de produits qu'il a décidé d'abandonner (les appli 16-32 bits, conçu pour les vieux OS)... ne peut empêcher de faire sourire à travers l'allure ironique de la situation.
1  1 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/08/2019 à 12:36
Les pique que l'on croise ici et là sur Windows sur le support 16-32 bit qui ne fonctionnent plus sur Windows, ont justement lieu parce-que bien que la source du problème soit matériel, il y a une solution logiciel (émulation, virtualisation...). Hors Windows semble assez pauvre en solutions, d'autres acteurs s'en occupent.
1  1