IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft va permettre de désactiver la fonctionnalité Recall par défaut après les réactions négatives en lien avec la sécurité,
Ainsi, Windows ne fera pas de captures d'écran de tout ce que vous faites

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

16  0 
Microsoft apporte quelques modifications à sa fonction controversée dénommée Recall pour Windows 11 afin de répondre aux préoccupations en matière de sécurité. La firme annonce que l’activation par défaut de cette dernière est désormais soumise au consentement de l’utilisateur lors de la phase d’installation du système d’exploitation. C’est une espèce de revirement de l’entreprise quand on se souvient qu’il fait suite au rejet des mises en garde de divers experts en sécurité par la scientifique en chef de Microsoft Research.

Microsoft a pris en compte les divers retours à propos de Recall pour Windows 11 et apporte un certain nombre de changements avant le lancement des PC Copilot Plus le 18 juin. Microsoft avait initialement prévu d'activer Recall par défaut, mais l'entreprise affirme désormais qu'elle offrira la possibilité de désactiver la fonction controversée au cours du processus d'installation des nouveaux PC Copilot Plus. « Si vous ne choisissez pas de façon proactive de l'activer, elle sera désactivée par défaut », déclare un responsable de Windows.

Microsoft exigera en sus Windows Hello pour activer Recall, de sorte que l'utilisateur devra s'authentifier avec son visage, son empreinte digitale ou en utilisant un code PIN. « En outre, une preuve de présence est également requise pour afficher votre chronologie et effectuer des recherches dans Recall », précise Microsoft, de sorte que quelqu'un ne pourra pas commencer à chercher dans la chronologie de l’utilisateur sans s'être authentifié au préalable.

Cette authentification s'appliquera également à la protection des données autour des instantanés créés par Recall. « Nous ajoutons des couches supplémentaires de protection des données, notamment une via la sécurité d'ouverture de session améliorée (ESS) de Windows Hello, de sorte que les instantanés de Recall ne seront déchiffrés et accessibles que lorsque l'utilisateur s'authentifiera. En outre, nous avons chiffré la base de données de l'index de recherche », ajoute le géant technologique.

Les modifications apportées par Microsoft à la manière dont la base de données est stockée et accessible interviennent après la découverte par l’expert en cybersécurité Kevin Beaumont que Windows 11 stocke les instantanés au sein d'une base de données en texte clair. C’était donc un boulevard pour les auteurs de logiciels malveillants. Plusieurs outils sont d’ailleurs apparus ces derniers jours, promettant d'exfiltrer les données de Recall. TotalRecall sur GitHub extrait la base de données Recall afin que vous l’on puisse facilement voir le texte stocké et les captures d'écran générées par la fonction de Microsoft


Les derniers développements en lien avec Windows 10 et Windows 11 semblent avoir aidé des alternatives comme Linux à voir leurs parts de marché aller à la hausse dans la filière des ordinateurs de bureau

Les données de Statcounter pour le mois de février 2024 ont montré que Linux a dépassé pour la première fois en 30 ans 4 % de parts sur le marché mondial des systèmes d'exploitation pour bureau. Linux était présent sur 6,34 % des ordinateurs le mois dernier si l'on compte ChromeOS. La mise à jour du mois de mars 2024 révèle que la part de Linux sur les ordinateurs de bureau est restée non seulement supérieure à 4 %, mais a aussi augmenté légèrement, ce qui est le meilleur résultat qu'il a jamais obtenu. Cela suggère que l'utilisation de Linux sur les ordinateurs de bureau est en hausse.

Les choses semblent bouger plus rapidement pour Linux ces dernières années. Statcounter a attribué une part de marché de 4,03 % à Linux en février et 4,05 % en mars, soit un petit gain de 0,02 %. Bien que nous soyons encore loin de l'année Linux sur les ordinateurs de bureau, l'intérêt pour Linux s'est quelque peu accru ces derniers temps. Pour illustrer cela, le passage de 3 à 4 % de parts a été réalisé en 8 mois seulement, alors qu'il avait fallu plus de 30 ans pour atteindre une part de plus de 3 %. L'évolution de la part de marché de Linux sur le bureau depuis le mois de janvier 2023 se présente comme suit : janvier 2023 : 2,91 % ; février 2023 : 2,94 % ; mars 2023 : 2,85 % ; avril 2023 : 2,83 % ; mai 2023 : 2,7 % ; juin 2023 : 3,07 % ; juillet 2023 : 3,12 % ; août 2023 : 3,18 % ; septembre 2023 : 3,02 % ; octobre 2023 : 2,92 % ; novembre 2023 : 3,22 % ; décembre 2023 : 3,82 % ; janvier 2024 : 3,77 % ; février 2024 : 4,03 % ; mars 2024 : 4,05 %

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Linux continue d’être un échec face à Windows dans la filière des ordinateurs de bureau en dépit de toutes les tares dont Windows fait montre ces dernières années. L'une d'entre elles est que Linux continue à être considéré comme un système d'exploitation pour geeks, contrairement à Windows qui serait plus adapté à madame Michu. Et certains chiffres ont tendance à renforcer cet état de choses. En effet, 13,1 % des utilisateurs de Linux rencontrent des problèmes de compatibilité matérielle dus aux noyaux obsolètes dans les distributions.

La donne des idées reçues sur Linux pourrait néanmoins prendre un coup avec l'arrivée de nouvelles plateformes matérielles comme le Steam Deck de Valve. C’est un ordinateur personnel optimisé pour les jeux vidéo. L’idée avec le Steam Deck est de faire comprendre aux utilisateurs qu’il est possible de bénéficier sur Linux d’une expérience de jeu similaire à celle sur Windows. La plateforme s’appuie pour cela sur SteamOS, une distribution Linux optimisée pour le jeu, ainsi que sur Proton, un logiciel qui permet de faire tourner les jeux Windows sur Linux. Les données de Valve révèlent que Linux est devenu le deuxième système d'exploitation le plus utilisé sur sa plateforme Steam. Selon les analystes, c'est la preuve que la vente liée via le Steam Deck est un atout pour Linux.

Linux n'a pas bénéficié de ce facteur sur le marché des ordinateurs de bureau en comparaison à Windows. La donne est néanmoins en train de changer. En outre, d'autres considèrent le système d'exploitation ChromeOS de Google comme un Linux. Et bien que certains critiques aiment débattre de cela, lorsque vous combinez les parts de Linux et ChromeOS, cela représenterait en fait 6,32 %. Un chiffre que les développeurs de toutes sortes ont de plus en plus de mal à ignorer. En matière de pourcentage global, c'est encore relativement peu, mais quand on pense au nombre de personnes que cela représente, c'est beaucoup.

Source : Charlie Ross

Et vous ?

Que pensez-vous de cette annonce de Microsoft en lien avec les modifications apportées à Recall pour Windows 11 ? Quelles sont les attentes que vous avez à formuler à l’endroit de Microsoft pour ce qui est de Recall pour Windows 11 ?
Voyez-vous les décisions de Microsoft provoquer une augmentation supplémentaire de parts de marché de Linux dans les années à venir ?
Passage à Windows 11 ou Linux : De quel bord-êtes-vous ?
Dans quels cas la solution Linux s'avère-t-elle la plus viable ?
Pour quelles raisons votre entreprise a-t-elle plutôt opté pour poursuivre avec Windows ?

Voir aussi :

« Linux sur Desktop est une catastrophe de Tchernobyl » pour le créateur de GNOME qui n'a pas lancé son poste Linux depuis fin 2012

Le support des applications Linux débarque en préversion sur Chrome OS dans un premier temps sur Pixelbook

« L'année de l'ordinateur de bureau Linux est arrivée » selon le Directeur de la Technologie d'Intel

2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de pierre-y
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 10:03
On va apprendre qu'elle peut être activé de manière détourné... Merci en tout cas j'avais juste besoin de ça pour passer sur linux.
9  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 11:24
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Que pensez-vous de cette annonce de Microsoft en lien avec les modifications apportées à Recall pour Windows 11 ? Quelles sont les attentes que vous avez à formuler à l’endroit de Microsoft pour ce qui est de Recall pour Windows 11 ?
Pourquoi la désactiver, plutôt que de la supprimer?

C'est comme si on disait que plutôt que de retirer une backdoor, on la désactivait.

Ça laisse donc la possibilité de réactiver ce truc à la première infection par un malware, ou "par erreur" lors d'une mise à jour future...
9  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 9:36
[TROLL]Jusqu'à la réactivation par inadvertance à la prochaine mise à jour de Windows[/TROLL]

« Nous ajoutons des couches supplémentaires de protection des données, notamment une via la sécurité d'ouverture de session améliorée (ESS) de Windows Hello, de sorte que les instantanés de Recall ne seront déchiffrés et accessibles que lorsque l'utilisateur s'authentifiera. En outre, nous avons chiffré la base de données de l'index de recherche », ajoute le géant technologique.
Session ? Session utilisateur, ou la session "Recall" ? Car dans le premier cas, ça veut dire que la BDD est déchiffrée 90 % du temps, non ?
7  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 11:31
simple desactivation plutot que supression...

Car plus simple a reactiver sur demande externe, dans une maj widows update, ou par inadvertance.
ou activé, peu importe les settings, juste que si les settings, disent que c'est pas activé, l'utilisateur n'a pas d'infos comme quoi le truc tourne.

MS a trop besoin de cette merde pour entrainer son IA, qu'il ne vont pas stopper.

mais je rejoins certains com. j'avais juste besoin de ca pour trouver la force de partir definitivement sur linux.
4  0 
Avatar de weed
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 13:33
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
mais je rejoins certains com. j'avais juste besoin de ca pour trouver la force de partir definitivement sur linux.
A part des idiots dotés du QI d'une huitre, je vois pas! Et encore je suis insultant pour les huitres... Elles ont au moins une qualité gastronomique.
Cela fait un petit moment que Windows récupères des données, depuis notamment que Windows fait du forcing pour ces différents outils notamment One Drive, les comptes distants si tu oubliais de passer en local.

Cela fait un petit moment que je suis allé voir la concurrence par curiosité et je ne voyais pas la plus value depuis un bon moment pour Windows. Dans ton cas, c'est le Recall, bienvenu au club . Pour d'autres ce sera un peu plus tard quand ce sera la publicité non désactivable, pour d'autres ce sera encore plus tard.

Espérons que les médias généralistes s'intéressent un peu plus à ce phénomène, communiquent aux grands public même si ce public cherche juste un PC qui fonctionne et qui aille sur Internet.
Espérons que les écoles essaient de montrer la variété des possibilités en informatique et ne pas s'arréter à un seul éditeur ...

Tout cela passe par l'éducation .. Mais cela va être compliqué avec les millions de $$ de Microsoft offert en France pour former des utilisateurs et développeurs d'API à son API, et donc créer dépendance à ses produits maisons.
3  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 15:00
Citation Envoyé par weed Voir le message
Espérons que les médias généralistes s'intéressent un peu plus à ce phénomène, communiquent aux grands public même si ce public cherche juste un PC qui fonctionne et qui aille sur Internet.
Espérons que les écoles essaient de montrer la variété des possibilités en informatique et ne pas s'arréter à un seul éditeur ...
J'ai un peu perdu espoir. Le grand public ne s'intéresse pas à ce genre de choses, ou plutôt, même si cela les intéresse (surement), le changement est trop difficile (peut être la solution alternative n'est pas donnée ou pas assez accessible). Bref, il y a trois secondes de lucidité, le temps de lire l'article et après, la routine revient. Dans le cas de Microsoft, ils sont fortement implémenté : dès l'école ils sont là, au travail, préinstallé sur les PCs que l'on achètent et ainsi de suite. Là, il y a eu un coup de remou, car c'est gros, mais une fois la tempête passé, Recall sera là pour toujours. Par pour le back clash que se prend Adobe actuellement.
Suffit que la tempête passe, on calme le jeu en disant : oui oui, ça va être chiffré, ça va être potentiellement désactivé par défaut et hop, dans un mois l'affaire est passée.

C'est malheureux, mais c'est ainsi depuis un bon bout de temps . Les sociétés et la société peut se permettre un peu de back clash et après, tout revient dans l'ordre .

Il faut bien comprendre aussi que :
  • aucun développeur sensé aurait intégré une telle fonctionnalité, sans chiffrement, sans considération de sécurité. C'est bien trop gros.
  • par conséquent, il est certains que les développeurs ayant travailler sur Recall ont mentionné cela à la hiérarchie.
  • ce qui veut dire que c'est une demande express, peut être même un peu rushé de la hiérarchie et que les retours des développeurs ont été ignorés ;
  • et donc, la hiérarchie a un objectif (ou plusieurs) avec Recall et ils vont remplir leur objectif...

Donc voilà,courage à ceux qui arrête d'utiliser Windows et bravo à vous , vous faites certainement bien, voir très bien

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
Win11: Tu désactives les updates? Les updates continuent à s'installer sans ton consentement! Microsoft te permet 2 ou 3 jours de fermer ton PC sans installer les mises à jour puis Microsoft te les impose de force même si cela doit faire planter ton PC!
En effet, c'est dur de désactiver les mise à jour sur Windows 10 (d'autant plus lorsque l'on veut éviter la mise à jour plus ou moins forcée pour vers Windows 11 ) Microsoft essaie de forcer une désactivation que temporaire. Mais en même temps, les mises à jour, c'est important, pour la sécurité, non...

Petite pensée pour les propriétaires d'un OS Win 8.1 qui grâce à un update non-voulu ont vu leur PC devenir inutilisable parce que à chaque démarrage, Win 8.1 leur dit "installation d'un update en cours" puis "je vais redémarrer" puis "installation d'un update en cours" et cela à l'infini sans que l'utilisateur puisse reprendre le contrôle de son appareil...
Oui, ça, ça semble arriver assez "souvent", les mises à jours qui plantent le PC, ou qui ne marche pas. Mais bon, cela peut arriver sur tout système informatique, malheureusement.
3  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/06/2024 à 12:08
Qui peut encore faire confiance aux promesses de Microsoft?

A part des idiots dotés du QI d'une huitre, je vois pas! Et encore je suis insultant pour les huitres... Elles ont au moins une qualité gastronomique.

Win10: Tu désactives tous les éléments de traçabilité? Ton PC continue a envoyer des données sur les serveurs de Microsoft même si tu te croises les doigts et ne touches pas à ton PC autrement qu'avec les yeux!

Win11: Tu désactives les updates? Les updates continuent à s'installer sans ton consentement! Microsoft te permet 2 ou 3 jours de fermer ton PC sans installer les mises à jour puis Microsoft te les impose de force même si cela doit faire planter ton PC!

Petite pensée pour les propriétaires d'un OS Win 8.1 qui grâce à un update non-voulu ont vu leur PC devenir inutilisable parce que à chaque démarrage, Win 8.1 leur dit "installation d'un update en cours" puis "je vais redémarrer" puis "installation d'un update en cours" et cela à l'infini sans que l'utilisateur puisse reprendre le contrôle de son appareil... Et attention, Microsoft ne propose même pas une solution fiable pour reprendre le contrôle de son appareil: Vous avez droit sur un site Microsoft à une procédure du style "vous devriez essayé", suivi d'un "peut-être que cela va débloquer la situation"... Du foutage de gueule à la puissance mille!!!!!
4  2