IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows 11 ne parvient pas à échapper à l'ombre de Windows 10 : il ne détient qu'une part de 26,52 % sur le marché des PC Windows
Contre 67.46 % pour son prédécesseur

Le , par Mathis Lucas

14PARTAGES

4  0 
La part de marché de Windows 11 évolue timidement malgré les mises à jour incessantes de Microsoft. Windows 11 est passé d'une part de marché de 16,97 % en décembre 2022 à 26,52 % en décembre 2023, soit un gain d'à peine 10 % en un an en dépit des efforts de Microsoft pour pousser les utilisateurs à faire une mise à niveau. L'on peut également se demander dans quelle mesure cette évolution est due au retrait du matériel sous Windows 7. Pendant ce temps, la base d'utilisateurs de Windows 10 est restée presque inchangée au cours de l'année écoulée. Windows 10 est passé d'une part de marché de 67,95 % en décembre 2022 à 67.46 % en décembre 2023.

Microsoft n'a de cesse que d'ajouter de nouvelles fonctionnalités à Windows 11 depuis son lancement le 5 octobre 2021. Un gestionnaire des tâches repensé, l'ajout des onglets à l'explorateur de fichiers, un nouveau bloc-notes, l'ajout de l'IA à travers l'assistant Microsoft Copilot, la recherche universelle, la possibilité de désinstaller les applications préinstallées, etc. sont autant de nouveautés apportées par Windows 11. Cependant, les récentes données montrent que le dernier système d'exploitation de Microsoft peine à attirer les utilisateurs. La part de marché de Windows 11 semble en grande partie liée à l'abandon du matériel autrefois sous Windows 7.

Il n'y a pas de chiffres provenant de Microsoft, mais les données d'autres sociétés spécialisées dépeignent une image sombre pour l'éditeur de Redmond. Les données de Statcounter pour le mois de décembre indiquent que le taux d'adoption de Windows 11 a à peine progressé en 2023. Malgré les mises à jour apportées à Windows 11 au cours de cette période de douze mois, Windows 10 règne toujours en maître. Windows 10 représentait 67,95 % des parts de marchés de PC Windows en décembre 2022 et 67,46 % en décembre 2023. En revanche, Windows 11 est passé d'une part de marché de 16,97 % en décembre 2022 à 26,52 % en décembre 2023.


Bien entendu, il ne s'agit là que des chiffres de Statcounter, et non de ceux de Microsoft. Il s'agit également de ce qu'ils voient lorsque les ordinateurs se connectent aux sites Web qu'ils analysent, et ils ne donnent donc pas une image complète de l'industrie. Toutefois, la taille de l'échantillon est suffisamment importante pour nous fournir des informations utiles et confirmer que Windows 11 reste impopulaire par rapport à son prédécesseur. Pour dire les choses simplement, Windows 11 est un système d'exploitation controversé en raison de ses exigences matérielles, et il semble que de nombreuses personnes ne soient pas encore prêtes à sauter le pas.

Quant à Windows 7, la part de marché du système d'exploitation obsolète s'est complètement effondrée, passant de 11,2 % à 3,34 % au cours de la même période. Les chiffres montrent que Windows 10 ne semble pas vouloir disparaître et se taille toujours la part du lion sur le marché des PC Windows. La complaisance de Windows 11 paraît surprenante, car tous les nouveaux PC sont livrés avec Windows 11 depuis un certain temps déjà. Certains critiques affirment qu'il faut prendre ces chiffres avec prudence. Cependant, d'autres pensent que le faible taux d'adoption de Windows 11 est largement lié aux choix de Microsoft en matière d'exigences matérielles.

Le renouvellement du matériel reste un défi. Les exigences strictes de Microsoft en matière de matériel constituent un obstacle pour certains utilisateurs qui pourraient envisager de passer de Windows 10 à Windows 11. Un PC exécutant actuellement Windows 10 pourrait être tout à fait capable d'exécuter Windows 11 également. Mais Microsoft exige un processeur récent et d'autres matériels. Il existe une pléthore de guides en ligne sur la manière de contourner les exigences matérielles de Windows 11. Pour de nombreux critiques, les exigences matérielles de Windows 11 ne sont pas justifiées d'un point de vue technique ou en matière de performances.

En outre, certains critiquent les exigences matérielles de Windows 11 pour les millions de tonnes de déchets électroniques que cela pourrait entraîner en 2025 lorsque Windows 10 sera mis au rebut. Microsoft mettra fin au support de Windows 10 le 14 octobre 2025, et le temps presse donc pour ceux qui refusent de sauter le pas. Lorsque cela arrivera, des centaines de millions de machines exécutant Windows 10 et qui seront encore en parfait état de marche pourraient être jetés aux ordures en raison des exigences matérielles de Windows 11. Certaines entreprises seront donc contraintes de payer pour que Microsoft étende le support de Windows 10.


Il y aura des mises à jour de sécurité étendues (Extended Security Update) pour que les lumières restent allumées un peu plus longtemps. Cela a été le cas pour toutes les anciennes versions de Windows. Comme d'habitude, ces mises à jour devraient être facturées à un prix encore indéterminé. Selon les informations disponibles pour l'instant, ce programme devrait s'étendre sur une période de trois ans à partir de la date de la fin du support de Windows 10, soit jusqu'à 2028. Mais la fin de la prise en charge de Windows 10 va certainement devenir un problème. Après tout, quel que soit le prix proposé, les mises à jour payantes sont toujours mal vues.

À l'horizon 2024, outre l'apparition attendue de ce qui pourrait ou non s'appeler Windows 12, la mise à jour la plus immédiate de Windows 10 et 11 consistera à rendre les systèmes d'exploitation conformes à la législation de l'UE. Dans le cas contraire, Microsoft risque de lourdes amendes. Microsoft a promis de mettre à jour Windows 10 22H2 et Windows 11 23H2 dans l'Espace économique européen (EEE) avec la possibilité de désinstaller Edge et la recherche Web via Bing d'ici le 6 mars 2024. Les utilisateurs de l'EEE recevront aussi de nouveaux flux d'interopérabilité et il leur sera demandé s'ils souhaitent synchroniser leur compte Microsoft avec Windows.

Mais à part l'élimination de certaines expériences ratées - dont la suppression récente de Windows Mixed Reality - il semble y avoir très peu de choses dans Windows 11 pour tenter les utilisateurs d'abandonner Windows 10, et il ne semble pas que cela changera radicalement en 2024. Même Microsoft semble faire face à la longévité indésirable de Windows 10 et de Windows 7. Mais en novembre de l'année dernière, elle a annoncé qu'elle apporterait son assistance infusée d'IA, Copilot, à Windows 10. Mais ce n'est pas tout. Outre Windows 10 et Windows 7, d'autres anciennes versions de Windows, notamment Windows 8 et Windows XP, subsistent toujours.

Windows 8.1 détient toujours une part de 1,66 % sur le marché des PC Windows et Windows XP en détient 0,64 %. Ce dernier chiffre est choquant si l'on considère que cela fait dix ans que Microsoft a fait ses adieux à Windows XP en arrêtant le support de cette version. Mais malgré cela, Windows XP reste particulièrement populaire auprès de quelques groupes de passionnés. L'année dernière, ils ont révélé avoir craqué l'algorithme que Microsoft utilisait pour valider les clés de produit de Windows XP. L'algorithme aurait été réimplémenté, ce qui leur offre la possibilité de générer des codes d'activation valides pour Windows XP, sans une connexion Internet.

Source : Statcounter

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous du taux d'adoption de Windows plus de deux ans après sa sortie ?
Selon vous, l'évolution du taux d'adoption de Windows 11 est-elle trop lente ou normale ?
Les exigences matérielles de Windows 11 sont-elles un frein à son adoption à grande échelle ?
Que pensez-vous des tonnes de déchets électroniques que ces exigences matérielles pourraient engendrer ?
L'argument de la sécurité avancé par Microsoft justifie-t-il la mise au rebut de millions de matériels encore fonctionnels ?
Pensez-vous que les régulateurs doivent intervenir pour empêcher une telle chose ? Pourquoi ?

Voir aussi

L'algorithme d'activation de Windows XP a été craqué et le système d'exploitation indestructible s'échappe de sa tombe une fois de plus, il représente environ 0,35 % des utilisateurs de Windows

Windows 11 a gagné seulement 1% de part de marchés, passant de 18,12 % à 19,13 %, tandis que Windows 10 est monté en flèche avec une progression de 4,45 %

Digital Markets Act : Microsoft va permettre aux utilisateurs de désinstaller Edge, Bing, et de désactiver les publicités sur Windows 11 pour se conformer à la législation européenne

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de sergio_is_back
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 17:13
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message

Windows 8.1 détient toujours une part de 1,66 % sur le marché des PC Windows et Windows XP en détient 0,64 %. Ce dernier chiffre est choquant si l'on considère que cela fait dix ans que Microsoft a fait ses adieux à Windows XP en arrêtant le support de cette version.
Je ne vois pas en quoi c'est choquant ?
De plus beaucoup de vieux Windows servent à faire tourner des logiciels métiers parfois incompatibles avec Windows 10 et consort et ne sont jamais connectés à internet donc ils passent totalement inaperçus dans les stats !

J'ai encore des clients avec des machines sous MS-DOS, ces machines fonctionnent toujours et pilotent des commandes numériques qui valent plusieurs millions d'euros, n'ont pas besoin d'internet pour fonctionner...
Les nombreuses cartes d'E/S utilisés n'ont pas de driver sous Windows, il faudrait faire de la rétro-ingénierie sur les softs, un rétro-fit des machines. Pour l'instant ils maitrisent leurs machines, qui sont fiables, pourquoi changeraient-ils ?
3  1 
Avatar de jpouly
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 20:36
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Windows 11 ne parvient pas à échapper à l'ombre de Windows 10 : il ne détient qu'une part de 26,52 % sur le marché des PC Windows
contre 67.46 % pour son prédécesseur
Mon PC tourne très bien sous Windows 10 et n'est pas compatible avec W11 à cause de la génération du processeur.

Changer d'OS veut dire changer de PC. Alors non, je resterais sous W10, jusqu’à ce que mon PC soit à bout de souffle (et c'est pas près d'arriver ).

Le pire, c'est les millions d'ordi qui vont être jetés à la poubelle par les entreprises quand le support de Windows 10 sera arrêté. Merci M$
2  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 21:31
Vu que W11 n'est qu'un W10 avec des régression ergonomiques ce n'est pas surprenant que ça attire personne.
L'obligation de changer de machine est par ailleurs un scandale qui évidement rebute du monde, pour le coté matériel et/ou pour le principe.

Perso j'ai une machine sous W11 et j'ai du chercher comment avoir le menu contextuel complet , comme je n'ai par ailleurs rien vu de mieux et beaucoup de choses identiques je ne suis pas déçu que mes autres machines restent sous W10, de toute manière pas compatibles W11.

Il y a toujours eu 1 Windows sur 2 nullissime. W11 est mauvais mais pas décevant puisque tout pareil, !J'espère que Microsoft en a fait artificiellement la version mauvaise historique et que W12 sera à la hauteur, sans exigences sur le matériel.
1  0 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 20:58
Citation Envoyé par jpouly Voir le message
Le pire, c'est les millions d'ordi qui vont être jetés à la poubelle par les entreprises quand le support de Windows 10 sera arrêté. Merci M$
Ou alors, il se passera ce qu'il s'est passé avec XP dont le support étendu avait été prolongé de près de 3ans 1/2.

Mais c'est peu problème, fin 2025, on aura W11 et normalement déjà W12 depuis presque 1 an, si on peut se fier aux dernières rumeurs qui l'annonce pour l'automne 2024.
0  0 
Avatar de Gluups
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 05/01/2024 à 13:53
En un sens, est-ce que ce serait cohérent ?
Si Microsoft veut vraiment abandonner le marché des micro-ordinateurs et obliger les utilisateurs à changer de système, ça serait plus logique que Windows 12 soit nul, et Windows 13 encore plus, dans le but qu'il n'y ait pas de Windows 14.

***
Et quelque chose aiderait grandement à ça, c'est de continuer à externaliser le support, et le confier à des gens qui racontent leur vie pour dire que non non, Microsoft ne va pas vous aider.
0  1