IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows 11 : Microsoft modifie le comportement de la touche d'impression d'écran pour qu'elle ouvre son outil de capture d'écran
Le premier grand changement apporté à la fonctionnalité depuis 28 ans

Le , par Stéphane le calme

13PARTAGES

12  0 
Les utilisateurs de Windows n'aiment pas que Microsoft modifie des fonctions utilisées depuis longtemps et familières dans son système d'exploitation, donc modifier quelque chose qui n'a pas changé depuis 28 ans va toujours susciter la controverse. Néanmoins, il semble que la firme de Redmond envisage de changer le bouton Impr écran en un bouton qui ouvre l'outil Windows 11 Snipping Tool (Capture d'écran). Microsoft a cependant inclus un moyen d'annuler cette modification en accédant au menu Paramètres> Accessibilité> Clavier et en désactivant l'option "Utiliser la touche d'impression d'écran pour ouvrir l'outil de capture". Il peut également être modifié en modifiant le registre.

Le bouton Imprimer l'écran remplit la même fonction dans le système d'exploitation Windows depuis Windows 95 : prendre une capture d'écran de l'écran actuel et la copier dans le presse-papiers, généralement pour pouvoir la modifier dans un autre programme.

Microsoft s'apprête à modifier ce fonctionnement dans Windows 11. Pour la première fois depuis des décennies, le comportement par défaut ouvrira désormais l'outil Capture d'écran de Microsoft au lieu de capturer une image de l'intégralité de votre écran et de la copier sur le Presse-papiers. Microsoft a commencé à tester ce changement dans les versions bêta récentes de Windows 11.

Alors que Windows 11 dispose déjà d'un paramètre vous permettant de modifier l'écran d'impression pour ouvrir l'outil de capture, Microsoft le définira comme comportement par défaut dans la prochaine mise à jour KB5025310. Dans la section « Paramètres » de son billet de blog, Microsoft consigne ce changement à venir mais précise que vous pouvez modifier cette option dans Paramètres > Accessibilité > Clavier. Ce faisant, Windows 11 conservera le paramètre que vous avez choisi, autrement il sera activé par défaut.

L'impression d'écran a toujours eu besoin d'une refonte, surtout si vous utilisez une configuration multi-écrans car il capture tous les écrans, sauf si vous maintenez ALT + Impr écran pour saisir la fenêtre active à la place. De nombreuses applications tierces ont également tenté d'intercepter et d'utiliser le bouton au fil des ans. OneDrive de Microsoft essaie d'enregistrer les captures d'écran réalisées à l'aide de Impr écran, Dropbox tente de faire la même chose et des applications comme ShareX utilisent également par défaut Impr écran pour prendre des captures d'écran.

Le choix de Microsoft de définir par défaut l'écran d'impression sur son propre outil de capture peut surprendre ou irriter certains utilisateurs de Windows 11, mais il est facile de revenir en arrière et les administrateurs informatiques devraient être en mesure de contrôler la façon dont cela se déploie sur les machines dans les mois à venir.

L'outil de capture de Windows 11, qui combine les fonctionnalités de l'ancien outil de capture et de Snip & Sketch, est très utile. Le mode rectangulaire par défaut permet aux utilisateurs de capturer une partie sélectionnée de l'écran, ce qui signifie qu'il n'est pas nécessaire de recadrer une image capturée. Il existe un mode de capture de forme libre, un mode fenêtre et un mode plein écran. De plus, il vous permet de faire une capture d'écran chronométrée, et il y a même un mode d'enregistrement d'écran dans l'outil.


Malgré les diverses fonctionnalités de l'outil Capture d'écran, de nombreuses personnes préfèrent conserver la fonction d'origine du bouton d'impression d'écran.

Source : Microsoft

Et vous ?

Vous servez-vous souvent d'Imprimer écran ? Qu'en pensez-vous
Que pensez-vous de la décision de Microsoft visant à modifier ce comportement ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 27/06/2023 à 19:47
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Que pensez-vous de la stratégie de Microsoft pour déplacer Windows vers le cloud ?
Il n'y a pas que Windows, qu'ils voudraient déplacer dans leur cloud. Il y a aussi toutes les données personnelles de leurs utilisateurs...
13  0 
Avatar de alexvb6
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 28/04/2023 à 1:22
- John : "Les mecs, on va sortir une MAJ de Windows !"
- Peter : "Ok, on pourrit quoi ?"
- John : "Euh je pensais à la barre des tâches. C'est utilisé quotidiennement. Je propose de virer tous les trucs utiles et de repartir de zéro."
- Peter : "Go for it !"
10  1 
Avatar de sevyc64
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/05/2023 à 10:48
On peut faire confiance à Microsoft pour nous faire des outils internes pourris, bien plus mal fait que les outils tiers existant.

Donc les décompresseurs tiers ne sont pas encore mort.

Pour ma part, il n' y en a qu'un seul, 7Zip. Il décompresse tout, et je ne compresse plus qu'en 7z qui est le format le plus performant aujourd'hui.
Mais même en zip, 7Zip arrive à faire des archives plus compressées que ce que ne fait Windows en natif.
Donc 7Zip et rien d'autre.
9  0 
Avatar de Artemus24
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/04/2023 à 1:57
Salut Gluups.

Citation Envoyé par Gluups
Laisse-moi deviner ... Masochisme ?
Je ne vois pas pourquoi. Je connais Windows depuis la version "Windows 3.1" et depuis, j'ai appris à le connaitre. Disons, que c'est plus par habitude que je l'utilise.

Citation Envoyé par Gluups
Ben ... Ils ont montré qu'ils savent faire.
Justement, cela ne m'intéresse pas d'avoir un OS avec pleins d'utilitaires qui ne me servent à rien. Ce que je reproche à Windows, c'est d'être de plus en plus complexe sans véritablement apporter des nouveautés qui le ferai distinguer des autres OS.

Je préfère un OS épuré, répondant à mes besoins en matière de sécurité, de navigation et de développement.

Montrer ce que l'on sait faire est une chose, répondre aux besoins des utilisateurs est tout autre chose. C'est une erreur classique en informatique, de vouloir se faire plaisir en faisant un utilitaire qui répond aux besoins de celui qui le développe, mais pas nécessairement aux besoins de celui qui va l'utiliser. Ce sont deux mondes totalement différents !

Cordialement.
Artemus24.
@+
9  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 23/05/2023 à 13:18
Magnifique!

Tu as une voiture qui fonctionne parfaitement que tu amènes à ton garagiste pour remplacer les caoutchouc des essuies-glace.

Quand tu va récupérer ta voiture, elle ne démarre qu'une fois sur deux ou perd une roue lorsque tu dépasses les 30 km/h.

Mais le garagiste te répond "C'est pas nous, c'est votre voisine de 95 ans du 3ème étage qui a changé sa marque de thé qui est responsable"

Microsoft prend vraiment ses utilisateurs pour des cons!!!

Mais est-ce que Microsoft a vraiment tort? Quand on voit toutes les couleuvres que les utilisateurs sont d'accord d'avaler (espionnage des données privées, obsolescence programmée des OS successifs, transformation des OS en support publicitaire forcé, etc...), Microsoft aurait tort de se priver...
8  0 
Avatar de phil995511
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/06/2023 à 21:21
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Je n'ai pas tout lu, déplacer dans le cloud tout windows ? Il ne vont pas télécharger 4Go de données à chaque connexion ? J'en déduis que c'est juste le profil, des données...Pas tout l'OS
"Microsoft aurait une vision à long terme de déplacer entièrement Windows vers le cloud"

Ils veulent que ton PC ne soit plus qu'un terminal, bonjour la confidentialité des données... Ce doit être leur contribution maison aux efforts de la NSA et autres agences US pour tous nous fliquer.

Le principe est un peu le même que Nvidia et leur GeForce NOW, mais étendu à la bureautique and co.

Au vu du succès très mitigé de Chrome OS qui lui ne stoque que les données de l'utilisateur en ligne, j'ai peur que Microsoft ne fasse fausse route une fois de plus...

Une chose est sûre, ça ne va pas plaire aux fabricants de CPU's, disques durs, etc. Par contre ça risque de booster l'utilisation de Linux si cela devient la seule manière de faire tourner Windows.

En tout cas une chose est sûre, cela se fera sans moi.
8  0 
Avatar de Ludwig1
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 18/04/2023 à 17:58
Bonjour tout le monde,
Très bon article de Thomas Band.
Moi-même, un fossile qui n'intervient que rarement sur le Forum.
J'ai vécu les évoluions de Billy pratiquement depuis le presque début de l'histoire. (DOS 3.xxx)
Vous n'avez pas idée du nombre de fois où je me suis énervé parce qu'à chaque nouvelle version du
Système d'exploitation les choses changeaient. Pas de constances dans les idées. J'ai subi tout ceci
Jusqu’au jour où le ras le bol fut tel qu'avec les étudiants (Ing. Universités Suisses pour les Sciences appliquées) nous décidâmes de faire notre propre système d'exploitation avec nos propres commandes. Pour ce faire, nous avons fait un tour d'Horizon
pour voir qui parmi les collègues qui avait fait quoi. A l'époque, Wirth (Poly Zurich) avait fait Pascal, excellent pour apprendre la structuration,
McCarthy au MIT avait fait LISP, par la suite Ritchie et Kernighan avaient boutiqués C, puis dans la foulé c'est Stroustrup qui s'inspirant de C
boutiqua C++. A la même époque, un assistant de McCarthy, Charles Moore pour les besoins de piloter les antennes des télescopes, avait développé un système de commande qui a été classé par le monde de l'informatique comme langage de programmation. On lui donna le nom de FORTH.
Etant donné que nous avions à l'époque besoin de piloter les systèmes automatisés du labo d'automatique, nous nous sommes intéressés de plus près aux travaux
de Charles Moore.
Menant nos investigations nous avons découvert qu'en fait nous n'avions pas affaire à un nième langage de programmation mais à une machine de Turing
virtuelle, abstraite, mono bande implantée en mémoire. Laquelle machine fonctionnait selon une liste de commandes qui pouvait être soit compilée soit interprétée comme dans LISP. Nous avions sous les yeux un système complet, Editeur, assembleur, désassembleur, compilateur, décompilateur, système d'exploitation, etc.. le tout dans un seul
exécutable. Fantastique.
Sur la base des travaux de Charles Moore, nous avons construit Easywindows, une machine de Turing complète dans un environnement unique, découplé de Windows MS, mais fonctionnant tout de même sous Windows. Au fur et à mesure des passages 95 --> 98 --> 2000 NT, XP, etc... etc..., on rajoutait ce qui nous intéressai, puisque architecture ouverte
Enfin on avait la paix, ce qui était vrai en début de semaine, l’était encore fin de la semaine, même si Gates avait entretemps changé les règles du jeu.
Il est à noter que ces travaux ne sont jamais sortis des Labos et en même temps fonctionnant
sous tous les systèmes d'exploitation de Microsoft, de 95 à 11 passant par NT etc.

Un peu d’Histoire,
Pour mémoire et pour ceux qui savent pas, quand Andy Bechtolsheim un Bavarois étudiant à Stanford construisant pour son projet de diplôme la toute première station SUN, installera FORTH en arrière-plan, en clair une machine de Turing que l’on retrouvera sur tout ce que SUN a fabriqué par la suite. On pouvait accéder à cette machine à l’aide de la commande « STOP a ». Pour la petite histoire, c’est cette machine bien planquée qui a par la suite, permis d’espionner la moitié de la planète.

En effet, avec cette commande un peu cachée, on accédait à tous les composants de la machine, ceci permettait de développer en mode interactif sur la machine elle-même. La mutation Station de travail vers PC puissants étant en route, il fallait réagir, c’est là que James Gosling et Patrick Naughton, employés de Sun Microsystems, avec le soutien de Bill Joy (cofondateur de Sun Microsystems en 1982), entrent en scène.
Ils pondent un soit disant langage nouveau baptisé « JAVA ». Dans la littérature on lit ceci :
« Une particularité de Java est que les logiciels écrits dans ce langage sont compilés vers un code intermédiaire formé de byte codes qui peut être exécutée dans une machine virtuelle Java (JVM) en faisant abstraction du système d'exploitation. »
En clair Mesdames et Messieurs vous travaillez toujours avec la machine virtuelle « FORTH » mise en place par Andy Bechtolsheim. On a juste changé la robe de la mariée en introduisant un préprocesseur avec une syntaxe à la C++ puisque c’était la mode à l’époque. Espionite oblige, on s’est bien gardé de vous laisser accéder à la « JVM » en mode interactif. On ne fait pas la même erreur 2 fois.
Easywindows a été construit à partir de 1993, le principe est comme pour Java, totalement basé sur les travaux de Charles Moore qui eux reposent sur les principes des machines de Turing. La grande particularité pour Easywindows est qu’il n’existe pas de syntaxe. Un programme est une liste et une liste est un programme.
La seule chose qui existe sont des commandes machine. On passe les données et on appelle la commande c’est tout.

Cordialement
Louis Jean-Pierre Schmitt
Prof. émérite

Evidement tot mes développements se font avec Easywindows
7  0 
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 27/06/2023 à 17:19
Windows 11 : Microsoft envisage de déplacer son OS vers le cloud pour apporter une offre Windows 365 au grand public,
d'après des documents internes de l'entreprise

Un document interne de Microsoft a révélé des plans pour apporter Windows 365 aux consommateurs. Microsoft souhaite déplacer Windows 11 vers le cloud et permettre aux utilisateurs de parcourir numériquement leurs PC sur plusieurs appareils. En interne, la société a élaboré des concepts de ce à quoi pourrait ressembler un Windows 365 pour les familles.

La nouvelle provient d'un petit extrait d'un document de juin 2022 qui a été publié dans le cadre de la bataille Xbox en cours de Microsoft avec la FTC. Dans l'une des pages, Microsoft mentionne son intention de continuer à déplacer de plus en plus l'expérience Windows vers le cloud : « Déplacez de plus en plus Windows 11 vers le cloud : construisez sur Windows 365 pour activer un système d'exploitation Windows complet diffusé depuis le cloud vers n'importe quel appareil. Utilisez la puissance du cloud et du client pour permettre des services améliorés alimentés par l'IA et une itinérance complète de l'expérience numérique des personnes ».


Microsoft aurait une vision à long terme de déplacer entièrement Windows vers le cloud, permettant aux utilisateurs d'accéder à un système d'exploitation à part entière qui peut être « diffusé » du cloud vers n'importe quel appareil. L'entreprise fait déjà des progrès dans cette direction pour ses clients commerciaux et elle entend faire de même pour les utilisateurs réguliers également.

Cette direction a été dévoilée dans une présentation interne de Microsoft de juin 2022, qui a été divulguée dans le cadre du procès FTC contre Microsoft en cours, car elle inclut la stratégie globale de jeu de Microsoft et son lien avec d'autres parties des activités de l'entreprise. Dans cette présentation, il est indiqué que la société souhaitait introduire de « nouvelles innovations de système d'exploitation » pour accroître la popularité de Windows. Le déplacement de « Windows 11 de plus en plus vers le cloud » est identifié comme une opportunité à long terme dans l'espace grand public « Modern Life » de Microsoft, y compris l'utilisation de "la puissance du cloud et du client pour permettre des services améliorés alimentés par l'IA et une itinérance complète de l'expérience numérique des personnes .”

Le document mentionne également les services d'intelligence artificielle comme un différenciateur clé, ainsi que la possibilité de parcourir entièrement les expériences numériques des utilisateurs sur tous les appareils.

Sur le plan commercial, les opportunités à long terme de Microsoft incluent l'augmentation de l'adoption des PC cloud avec Windows 365. Une autre diapositive mentionne la nécessité de « renforcer la valeur commerciale de Windows et de contrer la menace du Chromebook ».

Actuellement, Microsoft propose Windows 365, un service qui permet aux utilisateurs de diffuser la version complète de Windows sur les appareils. Ce service est actuellement disponible uniquement pour les clients d'entreprise, mais Microsoft a intégré ses fonctionnalités directement dans Windows 11. Une future mise à jour inclura le démarrage de Windows 365, une fonctionnalité qui donnera aux utilisateurs la possibilité de démarrer dans une instance Windows basée sur le cloud au lieu de celle locale.

Windows 365 a été présenté en 2021 comme un nouveau service qui permettra aux entreprises d'accéder à des PC virtuels et de faire usage de Windows 10 ou Windows 11 dans un navigateur Web.


« Windows 365 introduit une nouvelle façon d'expérimenter Windows 10 ou Windows 11 (lorsqu'il sera généralement disponible plus tard dans l'année civile) pour tous les types de travailleurs, des stagiaires et entrepreneurs aux développeurs de logiciels et concepteurs industriels », a-t-il ajouté.

Selon Scott Manchester, directeur de la gestion des programmes chez Microsoft, le PC dans le cloud est spécialement conçu pour répondre aux exigences croissantes des environnements de travail hybrides qui permettent aux employés de partager leur temps entre le bureau et la maison. Le nouveau service permettra aux utilisateurs d'accéder à leurs appareils, y compris les données, les applications et les paramètres, à partir d'un appareil personnel ou professionnel ou d'un téléphone, éliminant ainsi la nécessité de se déplacer avec leur PC.

Il est conçu pour offrir une expérience informatique complète par le biais d'un navigateur Web ou d'une application native sur tout appareil disposant d'une connexion Internet active. Les utilisateurs peuvent utiliser Windows 365 à partir d'un PC, d'un Mac, d'un iPad ou de tout appareil mobile doté d'un navigateur, y compris les micro-ordinateurs Raspberry Pi qui ont gagné en popularité dans l'enseignement. Microsoft disposait déjà d’un produit similaire, Azure Virtual Desktop, mais la nouvelle offre est censée être plus simple à mettre en place et à gérer.

En avril, Microsoft a annoncé la disponibilité en Public Preview de Windows 365 Frontline.

Lors de l'annonce, Sam Tulimat, chef de produit au sein de l'équipe Windows 365 de Microsoft, explique les avantages du nouveau service :

« Windows 365 Frontline permet d'étendre plus facilement et à moindre coût la puissance des PC dans le cloud aux employés de première ligne et aux travailleurs postés, afin qu'ils puissent bénéficier des avantages de Windows dans le cloud. Une seule licence Windows 365 Frontline prend en charge jusqu'à trois PC. Ces PC dans le cloud peuvent être utilisés par n'importe quel employé, à condition qu'un seul employé par licence soit actif à un moment donné. Ainsi, au lieu d'acheter Windows 365 Frontline pour chaque employé, vous ne devez acheter que le nombre de licences nécessaires pour prendre en charge le nombre maximum d'utilisateurs actifs simultanés ».

Il poursuit en expliquant pourquoi cela peut être utile :

« Par exemple, si vous avez 300 représentants du service clientèle qui travaillent sur plusieurs fuseaux horaires ou équipes, mais que seuls 100 d'entre eux travaillent en même temps, seules 100 licences doivent être achetées pour provisionner un PC cloud personnalisé pour chaque employé. Lorsque ces 100 employés sauvegardent leurs données et se déconnectent à la fin de leur service, le groupe d'employés suivant peut se connecter à son PC cloud personnalisé et reprendre son travail exactement là où il l'a laissé à la fin de son service précédent. Et à la fin de leur service, un troisième groupe peut se connecter. Les travailleurs postés peuvent se mettre au travail immédiatement car leurs paramètres, données et applications personnels ont été sauvegardés et sont disponibles dès qu'ils se connectent à leur PC cloud Windows 365 Frontline ».

Contrairement aux PC Windows 365 Enterprise Cloud, les PC Windows 365 Frontline Cloud restent par défaut hors tension lorsqu'ils ne sont pas utilisés. Les employés devront sauvegarder leur travail à la fin de leur service, puis se déconnecter ou fermer la session pour un changement d'utilisateur.


En plus de la migration vers le cloud, Microsoft a également souligné l'importance d'investir dans des partenariats de silicium personnalisés dans l'une des diapositives. Microsoft explorerait la possibilité de concevoir ses propres processeurs basés sur ARM pour les serveurs et peut-être même les appareils Surface. Apple, qui l'a déjà fait pour ses Mac, a constaté des améliorations significatives des performances et de l'autonomie de la batterie après être passé à ARM avec le M1 Silicon.

Source : document publié dans l'affaire FTC contre Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de la stratégie de Microsoft pour déplacer Windows vers le cloud ?
Avez-vous déjà essayé Windows 365 ? Si oui, qu'en pensez-vous ? Si non, pourquoi ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de diffuser Windows depuis le cloud vers n’importe quel appareil ?
Quelles sont les implications de cette évolution pour la sécurité, la confidentialité et la performance de Windows ?
Quel est votre système d'exploitation préféré ? Pourquoi ?
7  0 
Avatar de petitours
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 25/05/2023 à 10:53
Dans le domaine le truc le plus sidérant est la recherche.

Même après des heures d'indexation la recherche windows est toujours aussi lente et régulièrement en échec même sur W11 alors qu'une merveille comme Everything trouve tout en une fraction de seconde sans avoir consommé la moindre ressource en indexation. D'année en année je m’étonne de plus en plus de cette lacune.
6  0 
Avatar de tabouret
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/06/2023 à 10:55
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Pas sûr : A titre personnel oui, mais dans le cadre du travail ?
Si Windows part dans le cloud, j'interdis totalement Windows dans ma boite (on fait dans l'hébergement de données de santé).

D'autre part quid de la certification Secnumcloud de l'ANSSI? L'ANSSI sera forcée de reconnaitre Windows comme une ménace de sécurité (la elle joue l'autruche parce qu'elle n'a pas le choix).
6  0