IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Rufus et ExplorerPatcher : des outils pour supprimer l'exigence TPM de Windows 11, contourner la nécessité d'un compte Microsoft
Et modifier le fonctionnement de l'Explorateur

Le , par Bill Fassinou

5PARTAGES

18  0 
Les utilitaires Rufus et ExplorerPatcher tentent de rendre Windows 11 moins pénible. La dernière version bêta de Rufus, l'outil de création de supports exécutable pour Windows, ajoute quelques fonctionnalités pratiques, telles que la suppression des exigences relatives au compte Microsoft et la désactivation de la détection de la puce TPM. Quant à ExplorerPatcher, il apporte un certain nombre de modifications à l'Explorateur de fichiers de Windows 11, notamment à la barre des tâches et au menu de démarrage.

Lorsque Microsoft a annoncé Windows 11 l'année dernière, l'entreprise a exigé que les ordinateurs soient équipés d'une puce TPM (Trusted Platform Module) 2.0 pour être en mesure d'exécuter son nouveau système d'exploitation. Il y a quelques jours, elle a ajouté qu'à partir de Windows 11 22H2, la configuration d'une nouvelle machine nécessitera un compte Microsoft et une connexion Internet. Auparavant, Windows 11 exigeait un compte Microsoft pour les installations de Windows 11 Home uniquement. Mais à l'avenir, Windows 11 Home et Pro nécessiteront tous deux l'ouverture d'un compte Microsoft pour configurer les appareils.

En d'autres termes, la configuration d'une installation de Windows 11 Home ou Pro sera plus compliquée, car vous devrez saisir les informations d'identification avant même de pouvoir démarrer sur le bureau. La connexion est requise pendant l'écran de configuration lui-même, c'est-à-dire OOBE (Out-of-box experience). De même, Microsoft indique que les utilisateurs auront également besoin d'une connexion Internet pendant la configuration initiale. Ce changement est apparemment prévu pour être livré avec la version 22H2 de Windows 11 (mise à jour de l'automne 2022). C'est là qu'interviennent les utilitaires Rufus et ExplorerPatcher.



Rufus est un utilitaire permettant de formater et de créer des médias USB exécutables (bootables), notamment clés USB, mémoire flash, etc. Il est particulièrement utile dans les cas suivants : créer un média d’installation USB à partir d’une image ISO exécutable (Windows, Linux, UEFI, etc.), travailler sur une machine qui n’a pas de système d’exploitation installé, programmer un BIOS ou un autre type de firmware depuis DOS. Maintenant, la dernière version bêta de Rufus ajoute quelques fonctionnalités pratiques, telles que la suppression des exigences relatives au compte Microsoft et la désactivation de la détection de la puce TPM.

En fait, les PC étaient autrefois livrés avec des disques de récupération qui permettaient, en cas de défaillance du disque dur, d'en installer un nouveau et de réinstaller le système. Puis les lecteurs optiques ont commencé à disparaître, et les fabricants de PC ont constaté qu'ils économisaient de l'argent en n'incluant pas les disques et en plaçant simplement une image de récupération sur le disque dur. Heureusement, Microsoft a rendu les téléchargements d'images ISO de Windows gratuits sur son site Web. Si vous essayez de télécharger sur une autre copie de Windows, il essaie de vous proposer l'outil de création de médias de Microsoft.

Mais vous pouvez refuser et utiliser le vôtre. Dans ce dernier cas, Rufus est une bonne alternative. Désormais, pendant que Rufus 3.19 (actuellement en version bêta) crée votre ISO, vous pouvez optionnellement désactiver certaines des fonctions les plus ennuyeuses de Windows. Il a la possibilité de désactiver la détection de la puce TPM et l'exigence de Secure Boot, ce qui devrait vous permettre d'installer Windows 11 sur des machines plus anciennes si vous le souhaitez. Il vous permet de contourner la nécessité d'un compte Microsoft - bien que vous deviez déconnecter le PC cible d'un réseau pour que cela fonctionne.

Il vous permet également de répondre automatiquement "non" à toutes les questions de collecte de données posées par Microsoft lors de l'installation. Selon plusieurs internautes, tous ces changements paraissent bienvenus. Certains ont expliqué que l'exigence du compte Microsoft a récemment fait apparaître une nouvelle irritation sur leur installation de test : elle conserve automatiquement le dossier Desktop sur OneDrive, ce qui n'était pas pratique lorsqu'ils ont voulu y conserver brièvement un gros fichier. Cela signifie que Rufus monte en flèche dans le classement des outils populaires pour désencombrer Windows.

L'on estime qu'il pourrait même surpasser le très pratique Ventoy pour les installations USB. Ventoy est un utilitaire open source permettant de créer un lecteur USB amorçable pour les fichiers ISO/WIM/IMG/VHD(x)/EFI. Avec Ventoy, vous n'avez pas besoin de formater le disque encore et encore. Voici ci-dessous les fonctionnalités attendues dans la version 3.19 de Rufus :

  • ajout d'un nouveau dialogue de sélection pour la personnalisation de l'installation de Windows 11 :
    • le contournement de Secure Boot et la désactivation de la vérification de la puce TPM ont été déplacés vers ce dialogue ;
    • permet de contourner l'exigence obligatoire d'un compte Microsoft avec Windows 11 22H2 (NB : le réseau doit être temporairement désactivé ou débranché pour que la création du compte local soit proposée) ;
    • ajout d'une option permettant d'ignorer toutes les questions relatives à la collecte (définit toutes les réponses à "Ne pas autoriser"/"Refuser") ;
    • ajout d'une option pour mettre les lecteurs internes hors ligne avec Windows To Go (Remarque : ces options de personnalisation ne sont proposées que pour l'utilisation d'une image Windows 11).
  • ajout de la prise en charge des distributions utilisant un répertoire préfixe GRUB 2.0 non standard (openSUSE Live, GeckoLinux) ;
  • ajout de la possibilité d'ignorer les USB ;
  • changement de la liste des lecteurs pour qu'ils soient toujours listés par ordre croissant de taille ;
  • mise à jour des exceptions requises par Red Hat et ses dérivés pour les versions 9.x ;
  • mise à jour des pilotes UEFI:NTFS ;
  • réaffectation d'une lettre pour les lecteurs écrits en mode DD qui n'ont pas d'ESP (ex. CoreELEC) ;
  • correction de Windows refusant de monter des partitions Linux MBR sur des disques FIXED.


En outre, l'utilitaire ExplorerPatcher apporte un grand nombre de modifications à l'Explorateur de Windows 11, y compris à la barre des tâches et au menu Démarrer. ExplorerPatcher vous permet à nouveau d'avoir une barre des tâches verticale à gauche ou à droite. Vous pouvez réactiver les barres d'outils dans la barre des tâches, comme le classique QuickLaunch qui était dans toutes les versions de Windows 98 à Vista. Il était possible de la réactiver dans Windows 10, mais pas dans la 11 - jusqu'à présent. Vous pouvez également afficher ou masquer les séparateurs entre les sections de la barre des tâches.

En sus, vous avez également la possibilité de désactiver le nouveau menu Démarrer, en le remplaçant par la liste d'applications de style Windows 10. Si vous aimez les choses propres et minimales, vous voudrez peut-être désactiver les boutons "widgets" et "chat" de Windows 11. Au moins, aucun outil externe n'est nécessaire pour cela. Voici ci-dessous quelques-unes des fonctionnalités de l'utilitaire ExplorerPatcher :

  • permet de choisir entre la barre des tâches de Windows 11 ou de Windows 10 (avec support des étiquettes, petites icônes et beaucoup de personnalisation) ;
  • permet de désactiver le menu contextuel et la barre de commande de Windows 11 dans l'Explorateur de fichiers et plus encore ;
  • ouvre le menu Démarrer à toutes les applications par défaut, vous pouvez choisir le nombre d'applications fréquentes à afficher, l'affichage sur le moniteur actif et plus encore ;
  • permet de choisir entre le commutateur de fenêtre Windows 11, Windows 10 et Windows NT Alt-Tab avec personnalisation ;
  • de nombreuses améliorations de la qualité de vie pour le Shell, comme :
    • habiller les menus de la barre des d'état pour qu'ils correspondent au style de Windows, les faire se comporter comme des flyouts et les centrer par rapport à l'icône
    • choix de l'action lors d'un clic gauche ou droit sur l'icône réseau ;
    • revenir à la boîte de recherche de Windows 7 dans l'explorateur de fichiers, ou désactiver complètement la recherche Windows.


Malgré les réserves de nombreuses personnes, il semble bien que Windows 11 gagne progressivement des parts de marché. La simplification de certains ajustements comme ceux-ci pourrait l'aider à convaincre certains des sceptiques. Cependant, il est important de se demander si le contournement de l'exigence de la puce TPM 2.0 n'exposerait pas les utilisateurs de Windows 11 à des vulnérabilités et à des attaques de ransomware. En effet, Microsoft a brandi l'argument de la sécurité pour expliquer l'exigence de la puce TPM 2.0. Grâce aux fonctions de cette puce, Microsoft entend réduire la surface d'attaque des ordinateurs sous Windows 11.

Selon Microsoft, la puce TPM 2.0 peut protéger les informations d'identification de l'utilisateur et les clés de chiffrement, entre autres données sensibles, en ajoutant un bouclier de protection matériel. Ainsi, votre ordinateur ne sera pas affecté par les attaques de logiciels malveillants. Dans Windows 11, BitLocker utilise la puce TPM pour la sécurité des données, et Windows Hello l'utilise pour la protection de l'identité. Les exigences de Windows 11 en matière de puce TPM 2.0 irritent plusieurs utilisateurs, mais Microsoft estime que c'est pour une bonne cause. Microsoft espère rendre Windows plus sûr grâce à cette technologie.

Sources : Rufus 3.19 Beta, ExplorerPatcher

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des utilitaires Rufus et ExplorerPatcher ?
Selon vous, ces utilitaires sont-ils sans danger pour les utilisateurs ?
Quelles conséquences le contournement de l'exigence TPM 2.0 pourrait avoir sur un PC sous Windows 11 ?
Avez-vous déjà utilisé l'un ou l'autre de ces utilitaires ? Si oui, quel est votre retour d'expérience ?

Voir aussi

À partir de Windows 11 22H2, la configuration d'une nouvelle machine nécessitera un compte Microsoft et une connexion Internet, mais la version Rufus 3.19 permettra de contourner cette exigence

Microsoft indique qu'il ne sera pas possible de contourner la configuration système requise pour Windows 11, l'éditeur évoque le volet sécurité pour expliquer sa décision

Windows 11 ajoutera un filigrane si vous utilisez du matériel non pris en charge, « La configuration requise n'est pas respectée. Allez dans les Paramètres pour en savoir plus »

Windows 11 : Microsoft exige le passage aux puces TPM 2.0 dans les configurations minimales pour pouvoir effectuer la mise à jour vers la nouvelle version de son système d'exploitation

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/07/2022 à 21:09
Je me demande comment les entreprises, les administrations, les services de police, les armées, vont accueillir cette nécessité d'un compte pour Windows 11.
Quant à des services genre DGSI, NSA, CIA, FBI, et bien d'autres de ce calibre, là je suis assez dans l'expectative. Ou alors ils auront une version spéciale,
à télécharger depuis un site réservé ?
12  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 06/07/2022 à 11:54
Quel est votre avis sur le sujet ?
Microsoft dépossède de plus en plus les utilisateurs de leur propre PC, comme Apple et Google ont fait pour les tablettes/smartphones. À cause de la position monopolistique de Microsoft, on est dans une atteinte grave au droit à la propriété.

Que pensez-vous des utilitaires Rufus et ExplorerPatcher ?
Ces deux utilitaires sont popularisés un maximum auprès du grand public.

Selon vous, ces utilitaires sont-ils sans danger pour les utilisateurs ?
Pour Rufus, il faut que l'utilisateur sache minimum ce qu'il fasse. Pour ExplorerPatcher, il n'y a aucun risque, sauf si l'utilisateur utilise des préversions pouvant contenir des bogues (si c'est le cas, même remarque que pour Rufus).
Ce qui est génial avec ExplorerPatcher, c'est que les trois quarts des fonctionnalités ne requièrent pas de droit administrateur, ce qui est rare pour les programmes de ce genre. Cela ne change rien pour les postes personnels, mais c'est très utile pour les postes en entreprise, car ExplorerPatcher permet de changer certaines préférences sans avoir besoin de l'aval de l'administrateur.

Quelles conséquences le contournement de l'exigence TPM 2.0 pourrait avoir sur un PC sous Windows 11 ?
Aucune, car un PC déjà existant sous Windows 10 sans TPM 2.0 n'a pas plus le TPM 2.0 qu'un PC sous Windows 11 !
Ce qui est le plus grave dans ces DRM limitations, c'est l'exigence du "secure boot", qui est extrêmement liberticide.

Avez-vous déjà utilisé l'un ou l'autre de ces utilitaires ? Si oui, quel est votre retour d'expérience ?
Je n'ai pour l'instant jamais eu besoin d'utiliser Rufus (j'ai installé Debian en plus de Windows sur mon PC avec l'image officielle). Je ne peux donc pas avoir un avis dans le détail.

J'utilise ExplorerPatcher sous Windows 10, car cet utilitaire est aussi utile sous Windows 10.
ExplorerPatcher est absolument génial, surtout utilisé en combinaison avec Open-Shell. Il est primordial pour pouvoir utiliser Windows 10 et 11 avec le thème classique.
Je peux publier un article dédié avec l'explication de chacune des fonctionnalités d'ExplorerPatcher si ça intéresse quelqu'un (j'observe attentivement le projet depuis sa création).
12  2 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 05/07/2022 à 19:26
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
[...]BitLocker utilise la puce TPM pour la sécurité des données, et Windows Hello l'utilise pour la protection de l'identité.
Ah tiens, je pensais que quand une GAFAM forçait la création de comptes en ligne et son système d'authentification, c'était plutôt pour collecter des données, mais je dois voir le mal partout....

Non, plus sérieusement, des phrases comme "la protection de l'identité", ce n'est pas crédible. Mon identité est mieux protégée quand elle est stockée et contrôlée localement de manière décentralisée et que les gouvernements n'y ont pas accès!

Ça me fait penser aux éléments de communication du gouvernement français qui remplace le mot "vidéosurveillance" par "vidéoprotection" (un peu comme si la caméra allait faire du karaté pour arrêter une personne en train de vous agresser, alors qu'il s'agit juste d'une caméra qui vous surveille et qui ne renforce absolument pas votre sécurité individuelle...).

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Quel est votre avis sur le sujet ?
C'est quand même dommage de devoir passer par des logiciels tiers pour désactiver toutes ces cochonneries. On n'est plus propriétaire de son PC.

Sinon, pour ceux qui connaissent, cette "note" sur Windows 10 reste encore d'actualité
(et il y a du texte sur les images quand on passe la souris).
11  2 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 15:09
Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
Vouloir installer Windows 11 (copie légèrement améliorée de Windows 10) sans disposer d'un PC qui satisfasse aux exigences requises par MS me fait penser à ceux qui font de la varappe en espadrilles : au bout d'un moment, il se ramassent en bas de la montagne 😊
C'est exactement le sentiment que j'ai eu en lisant la news et pourtant remplacer des montagnes de machines qui vont très bien pour rien, le tout pour passer à un OS infernal qui saura plus rien faire sans connexion Internet et qui n'apportera rien de plus est un sujet qui me pose aujourd'hui un énorme soucis. 2025 c'est demain et l'obligation que veut m'imposer MS n'est pas acceptable, au moins sur le remplacement des machines.
7  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 17:03
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Pour les cycles de fin de vie (EOL) je te renvoi sur ce post :
https://www.developpez.net/forums/d2.../#post11835195
Merci mais je n'ai pas trouvé sur ce post, par contre cez MS j'ai trouvé ca
https://docs.microsoft.com/fr-fr/win...indows-10-2021
avec une durée de vie de 5ans (2021+5->2026, 1 an de plus, la belle affaire)

Outre le coté imbuvable, aussi obscure que possible, de ces versions (qui en plus se mettent à jour sans arrêt donc on ne sait pas ce qu'on a) tout ceci est vraiment agaçant.
Un OS devrait être notre meilleur amis pour bosser et ça devient notre pire boulet avec 0 pérennité et un risque permanent lié aux mises à jours bancales :-(

bref

  1. soit on change de machines et on apprend à utiliser un truc qui apporte rien
  2. soit on ne change pas de machine et on bidouille avec Rufus pour mettre un truc nouveau qui apporte rien et au risque que ça nous explose à la figure
  3. soit on ne change pas de machine et on achète une nouvelle licence pour garder un W10 qui sera apparemment différent puis W10 veut dire 50trucs différents
  4. soit on passe à Linux et outch ben non c'est chaud ca j'ai déjà essayé manque toujours des trucs, comme Excel.
  5. soit on reste sur une vieille machine avec aucune mise à jour


Le bazar incompréhensible de Windows + le fait que c'est la seconde fois en 4 ans que je me retrouve confronté à ce genre de dilemme fait que les option4 +5 m'apparaissent les moins pire :
Virer windows partout où c'est possible et garder une ou 2 machines sous Windows 10, isolées d'Internet pour la sécurité puisque pas à jour et vivoter comme ça
6  0 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/07/2022 à 15:13
Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
Vouloir installer Windows 11 (copie légèrement améliorée de Windows 10) sans disposer d'un PC qui satisfasse aux exigences requises par MS me fait penser à ceux qui font de la varappe en espadrilles : au bout d'un moment, il se ramassent en bas de la montagne 😊
Aucun rapport, explique ça au gars qui vient d'acheter un PC pré-installé sous Windows 11 (donc satisfaisant aux exigences techniques) et découvre, alors que ce n'était écrit dans aucun contrat préalable, que pour avoir le droit d'utiliser son PC il doit créer un compte Microsoft...
J'imagine aussi le délire si on n'arrive pas à configurer le Wifi avant, puisque bien sûr le compte Microsoft est sur internet...

D'ailleurs petite question: comment je fais pour installer Rufus ou ExplorerPatcher sur un PC pré-installé, est-ce que je peux les installer sans me connecter (et donc avoir besoin de créer un compte...)?
5  0 
Avatar de esperanto
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/07/2022 à 19:30
Citation Envoyé par weed Voir le message
Alain parlait des personnes qui mettaient à jour leur Windows de 10 à 11 alors que la plus-value est limitée.
C'est bien pour ça que je dis aucun rapport, le problème se pose surtout pour ceux qui sont forcés d'utiliser Windows 11, que ce soit pour une fonctionnalité particulière ou parce que nouveau PC pré-installé.
Ceux qui ignorent les avertissements avant d'installer une nouvelle version, ils en assument les risques.

Citation Envoyé par weed Voir le message
Le grand public qui s'achètent un PC, soit l'installateur va lui installer son Windows 11 via un compte bidon, soit il le fera lui-même.
Ah bon? J'ai acheté il y a deux mois un PC pour le boulot, grande marque, Windows 10, et la première chose qu'il me demande est de créer un compte, chose que j'ai pour le moment réussi à refuser.
Donc, installation par le constructeur ou pas, il risque bien d'arriver que le premier écran que tu vois soit celui pour créer un compte.
5  0 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/07/2022 à 22:27
Les admins Windows ont déjà accès a un système qui leur permet de gérer eux même les enregistrement sur les master qu'ils déploient sur leur parc de machines. Mais ça necessite des outils avancés pour être mis en place. C'est probablement ce qu'utilise Rufus.
4  0 
Avatar de petitours
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 17:07
Là dedans je lis
Certaines fonctionnalités ne sont pas inclues dans Windows 10 Entreprise LTSC :

Microsoft Edge.
Microsoft Store.
Applications UWP préinstallées (applications du Microsoft Store, officielles et tierces).
Microsoft OneDrive.
Cortana.
ça ça fait rêver tellement que c'est bien
4  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/07/2022 à 15:09
Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
Vouloir installer Windows 11 (copie légèrement améliorée de Windows 10) sans disposer d'un PC qui satisfasse aux exigences requises par MS me fait penser à ceux qui font de la varappe en espadrilles : au bout d'un moment, il se ramassent en bas de la montagne 😊
Je ne vois pas en quoi installer Windows 11 sans toutes les exigences de MS (à condition de connaitre un minimum le sujet) serait risqué.

EDIT : De plus, je ne voit pas ce que vient faire ExplorerPatcher dans le sujet du contournement des exigences requises par MS (le titre de votre message utilise "outil" au pluriel).
3  0