IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft facilite l'installation du sous-système Windows pour Linux dans Windows 11
Et effectue un rétroportage de cette fonctionnalité dans Windows 10 à partir de la version 2004

Le , par Stéphane le calme

102PARTAGES

13  0 
WSL 2 (Windows Subsystem For Linux 2) est une version de l’architecture qui permet au sous-système Windows pour Linux d’exécuter des fichiers binaires ELF64 Linux sous Windows. Cette architecture, qui utilise un véritable noyau Linux, modifie la façon dont ces binaires Linux interagissent avec Windows et le matériel de votre ordinateur, tout en offrant la même expérience utilisateur que dans WSL 1. WSL 2 offre des performances de système de fichiers beaucoup plus rapides et une compatibilité totale des appels système, ce qui vous permet d'exécuter davantage d'applications comme Docker!

WSL 2 inclut donc un véritable noyau Linux qui vous permet d’exécuter davantage de logiciels Linux sous Windows et offrant de meilleures performances que WSL 1.

WSL 2 utilise les fonctionnalités Hyper-V pour créer une machine virtuelle légère avec un noyau Linux minimal. Il faut s’attendre à une meilleure compatibilité avec les logiciels Linux, y compris la prise en charge de Docker, et « une augmentation spectaculaire des performances du système de fichiers ».

La machine virtuelle se lancera automatiquement au démarrage et utilisera un peu de mémoire en arrière-plan, mais Microsoft promet qu'elle « a une petite empreinte mémoire ». Vous pouvez exécuter la commande wsl --shutdown si vous souhaitez arrêter la machine virtuelle en arrière-plan.

Le sous-système Windows pour Linux a énormément évolué au fil des ans, et avec WSL2, les choses sont devenues vraiment impressionnantes. Mais pour profiter de tout ce que le WSL2 a à offrir, vous devez l'avoir installé, et c'est quelque chose que Microsoft a reconnu comme étant inutilement compliqué.

L'entreprise a donc fait quelque chose. Dans les dernières Preview Windows 11 et Windows 10, vous n'avez pas besoin de parcourir des cercles sans fin pour installer WSL2 ; une seule commande suffit désormais : wsl.exe --install. .


Dans un billet de blog de la ligne de commande Windows, Craig Loewen, responsable du programme de la plateforme de développement Windows, explique :

« Dans les dernières versions de Windows Insider Preview, vous pouvez installer tout ce dont vous avez besoin pour exécuter WSL en exécutant simplement wsl.exe --install. Nous sommes ravis d'annoncer que cette fonctionnalité est désormais officiellement rétroportée sur Windows 10 version 2004 et versions ultérieures, ce qui facilitera grandement l'installation de WSL sur ces versions !

« Le processus de configuration de WSL était auparavant trop compliqué, impliquant l'activation de plusieurs paramètres et l'installation de plusieurs packages. Nous avons simplifié le processus à une seule commande, ouvrez simplement une fenêtre d'invite de commande avec des privilèges d'administrateur et exécutez wsl.exe --install. Une fois que vous appuyez sur Entrée, le processus activera automatiquement les fonctionnalités facultatives WSL requises, installera la distribution Ubuntu par défaut et installera la dernière version du noyau WSL Linux sur votre machine. Quand c'est terminé et que vous redémarrez votre machine, votre distribution démarrera après le redémarrage, terminant l'installation.

« De plus, vous pouvez trouver une liste des distributions Linux disponibles pour l'installation en entrant la commande wsl --list --online dans PowerShell ou l'invite de commande Windows. Pour installer une distribution autre ou en plus de la distribution par défaut d'Ubuntu, utilisez cette commande : wsl --install -d <DistroName>

« Remplacez <DistroName> par le nom d'une distribution Linux trouvé dans la commande list précédente. Cette commande d'installation peut être utilisée pour la première installation ou pour ajouter des distributions supplémentaires après avoir déjà installé WSL avec la distribution Ubuntu par défaut ».

Mais Microsoft a également proposé des commandes additionnelles :

« Nous avons également inclus des commandes supplémentaires pour vous aider à gérer vos instances WSL avec ce backport.

« Vous pouvez utiliser wsl --update pour mettre à jour manuellement votre noyau WSL Linux, et vous pouvez utiliser wsl --update rollback pour revenir à une version précédente du noyau WSL Linux.

« Enfin, vous pouvez utiliser wsl --status pour afficher des informations générales sur votre configuration WSL, telles que le type de distribution par défaut, la distribution par défaut et la version du noyau ».

Vous devez exécuter Windows 10 version 2004 (la version avec laquelle WSL 2 a été livrée) ou supérieure et avoir installé la mise à jour KB5004296 pour profiter de cette nouvelle procédure d'installation WSL à commande unique :

« Vous pouvez obtenir ce rétroportage simplement en mettant à jour Windows comme d'habitude. Pour le faire manuellement, ouvrez les paramètres Windows, accédez à "Mises à jour et sécurité" et appuyez sur "Rechercher les mises à jour".

« Cette mise à jour fait partie de KB5004296 et vous pouvez trouver des instructions complètes sur la façon de vous assurer de l'avoir installée et de ses modifications ici. Au moment de la rédaction, lorsque vous cliquez sur "Rechercher les mises à jour", vous pouvez voir une mise à jour facultative disponible, assurez-vous qu'elle a le même numéro que KB5004296, installez-la et vous aurez accès à wsl --update ».

Voici quelques autres commandes WSL qui pourraient vous être utiles :

wsl --set-version <Distro> <Version>

Utilisez cette commande pour convertir une distribution utilisant l’architecture WSL 2 ou l’architecture WSL 1.

: la distribution Linux spécifique (par exemple «Ubuntu»)

: 1 ou 2 (pour WSL 1 ou 2)

wsl --set-default-version <Version>
Modifie la version d'installation par défaut (WSL 1 ou 2) pour les nouvelles distributions.

wsl --shutdown
Arrête immédiatement toutes les distributions en cours et la machine virtuelle à utilitaire léger WSL 2.

« La machine virtuelle qui alimente les distributions WSL 2 est quelque chose que nous souhaitons gérer entièrement pour vous. Nous la mettons donc en place lorsque vous en avez besoin et la fermons lorsque vous en avez fini. Dans certains cas, vous souhaiterez peut-être l’arrêter manuellement. Cette commande vous permet de le faire en mettant fin à toutes les distributions et en arrêtant la machine virtuelle WSL 2 ».

wsl --list --quiet
Ne liste que les noms de distribution.

Cette commande est utile pour les scripts, car elle ne sort que les noms des distributions que vous avez installées sans afficher d’autres informations telles que la distribution par défaut, les versions, etc.

wsl --list --verbose
Affiche des informations détaillées sur toutes les distributions.

Cette commande répertorie le nom de chaque distribution, l’état de la distribution et la version qu’elle exécute. Elle indique également les distributions par défaut avec un astérisque.

Source : Microsoft

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !