IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Windows 11 : cette modification du registre vous permet de contourner l'exigence TPM 2.0 et de Secure Boot
Pour pouvoir installer le système d'exploitation

Le , par Stéphane le calme

12PARTAGES

7  0 
Alors que l'excitation monte autour du lancement de Windows 11, les utilisateurs d'ordinateurs impatients se bousculent pour utiliser des utilitaires tels que WhyNotWin11 et Win11SysCheck pour voir si leur système est compatible et à la hauteur. Rappelons que Microsoft avait déployé l'utilitaire PC Health pour que les utilisateurs puissent savoir si leurs PC sont compatibles.


L'éditeur a dû y renoncer après le retour des premiers utilisateurs de la Preview, expliquant dans un billet de blog : « En gardant à l'esprit ces exigences minimales du système, l'application PC Health Check était destinée à aider les utilisateurs à vérifier si leur PC Windows 10 actuel pouvait passer à Windows 11. Sur la base des commentaires jusqu'à présent, nous reconnaissons qu'elle n'était pas entièrement préparée à partager le niveau de détail ou de précision que vous attendiez de nous sur les raisons pour lesquelles un PC Windows 10 ne répond pas aux exigences de mise à niveau. Nous supprimons temporairement l'application afin que nos équipes puissent répondre aux commentaires. Nous le remettrons en ligne en prévision de sa disponibilité générale cet automne ».

En effet, le déploiement de la première version de Microsoft Windows 11 Insider a été un peu difficile, de nombreux utilisateurs n'ayant pas pu mettre à niveau, car ils ne répondaient pas aux critères matériels, bien que Microsoft ait déclaré que cela ne poserait pas de problème.

Microsoft a promis :

« Tous les Windows Insiders qui ont déjà installé des versions du canal de développement sur leurs PC jusqu'au 24 juin 2021 seront autorisés à continuer d'installer les versions de Windows 11 Insider Preview même si leur PC ne répond pas aux exigences matérielles minimales ».

Cependant, lorsque des utilisateurs existants du canal « Dev » ont essayé d'installer la Preview, un programme d'installation appelé « WindowsUpdateBox.exe » était lancé et indiquait que le périphérique ne répond pas aux exigences matérielles. Cette erreur s'affichait même pour les utilisateurs du canal « Dev » qui ont été informés qu'ils pouvaient toujours installer la Preview de Windows 11 :


Pire encore, certains utilisateurs qui répondent clairement aux critères matériels, même selon l'application PC Health Check de Microsoft, ont rencontré des problèmes. Sur le forum de support de Microsoft, l'un d'eux a écrit :

« Mon système affiche un message indiquant que mon PC ne répond pas aux exigences minimales pour Windows 11, ce qui n'a pas de sens puisque j'ai un RTX 3060 et le dernier Intel de 10e génération ».

Autre remarque :

« Pareil pour moi. J'utilise Intel I5 8e génération et GTX 1050 TI et cela montre que mon PC ne répond pas aux exigences minimales. PC Health Check indique que j'ai rempli toutes les conditions requises ».

Microsoft a indiqué avoir fait une mise à jour pour résoudre ces problèmes et a recommandé aux utilisateurs d'effectuer une mise à jour.

L'éditeur avait déjà fait une liste des exigences minimales pour pouvoir profiter des fonctionnalités clés :
  • La prise en charge de la 5G nécessite un modem compatible 5G.
  • L’HDR automatique nécessite un écran HDR.
  • BitLocker To Go nécessite une clé USB (disponible dans Windows Professionnel et les éditions ultérieures).
  • Hyper-V client nécessite un processeur avec des capacités de traduction d’adresse de deuxième niveau (Second Level Address Translation ou SLAT, disponibles dans Windows Professionnel et les éditions supérieures).
  • Cortana nécessite un microphone et un haut-parleur et est actuellement disponible sous Windows 11 pour l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la France, l’Allemagne, l’Inde, l’Italie, le Japon, le Mexique, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.
  • La technologie DirectStorage nécessite 1 To ou plus de SSD NVMe pour enregistrer et exécuter des jeux qui utilisent le pilote « Contrôleur NVM Express standard » et un GPU DirectX 12 Ultimate.
  • DirectX 12 Ultimate est disponible pour les jeux et les puces graphiques pris en charge.
  • Présence nécessite un capteur capable de détecter la distance qui sépare l’humain de l’appareil, ou l’intention d’interagir avec ce dernier.
  • La visioconférence intelligente nécessite une caméra, un microphone et un haut-parleur (sortie audio).
  • L’assistant vocal multiple (MVA) nécessite un microphone et un haut-parleur.
  • L’Insertion de trois colonnes à l’écran nécessite que celui-ci ait une largeur de 1 920 pixels effectifs ou plus.
  • L’activation/la désactivation du son dans la barre des tâches nécessite une caméra, un microphone et un haut-parleur (sortie audio). L’application doit être compatible avec cette fonctionnalité pour permettre d’activer ou de désactiver le son de manière globale.
  • Le son spatial nécessite du matériel et des logiciels adaptés.
  • Teams nécessite une caméra, un microphone et un haut-parleur (sortie audio).
  • L’interaction tactile nécessite un écran ou un moniteur prenant en charge le multipoint.
  • L’authentification à deux facteurs nécessite l’utilisation d’un code PIN, de la biométrie (lecteur d’empreintes digitales ou caméra infrarouge illuminée) ou d’un téléphone équipé des fonctions Wi-Fi ou Bluetooth.
  • La saisie vocale nécessite un PC équipé d’un microphone.
  • La fonctionnalité sortie de veille à la voix nécessite une alimentation de veille moderne et un microphone.
  • Le Wi-Fi 6E nécessite les nouveaux matériels et pilotes WLAN IHV ainsi qu’un point d’accès/routeur compatible avec le Wi-Fi 6E.
  • Windows Hello nécessite une caméra configurée pour l’imagerie proche infrarouge ou un lecteur d’empreintes digitales pour l’authentification biométrique. Les appareils sans capteurs biométriques peuvent utiliser Windows Hello avec un code confidentiel ou une clé de sécurité compatible Microsoft portable.
  • La projection Windows nécessite une carte vidéo qui prend en charge le modèle WDDM (Windows Display Driver Model) 2.0 ainsi qu’une carte Wi-Fi qui prend en charge Wi-Fi Direct.
  • (L’application) Xbox nécessite un compte Xbox Live, qui n’est pas disponible dans toutes les régions. Consultez les Pays et régions Xbox Live pour obtenir les informations les plus récentes sur la disponibilité. Certaines fonctionnalités de l’application Xbox requièrent un abonnement Xbox Game Pass actif.

La plus grande pierre d'achoppement est l'exigence de TPM 2.0. Dans une mise à jour de sa documentation intitulée « Configuration matérielle minimale pour Windows 11 »., Microsoft a tenté de clarifier la situation. Rendez-vous à la section 3.6.1 de ce document et vous lirez ce qui suit :

« Tous les modèles, lignes ou séries d'appareils doivent implémenter et être conformes à la norme internationale ISO/IEC 11889:2015 ou à la bibliothèque Trusted Computing Group TPM 2.0 et un composant qui implémente le TPM 2.0 doit être présent et activé par défaut.

« Les conditions suivantes doivent être remplies :
  • Toutes les configurations TPM doivent être conformes aux lois et réglementations locales.
  • Les composants basés sur le micrologiciel qui implémentent les capacités TPM doivent implémenter la version 2.0 de la spécification TPM.
  • Un certificat EK doit soit être préprovisionné au TPM par le fournisseur de matériel, soit pouvoir être récupéré par l'appareil lors de la première expérience de démarrage.
  • Il doit être livré avec les banques PCR SHA-256 et implémenter les PCR 0 à 23 pour SHA-256. Notez qu'il est acceptable d'expédier les TPM avec une seule banque PCR commutable qui peut être utilisée pour les mesures SHA-256.
  • Il doit prendre en charge la commande TPM2_HMAC ».

Pour l'instant, rien d'anormal. Mais le document poursuit en disant : « Une option de micrologiciel UEFI pour désactiver le TPM n'est pas requise. Après approbation de Microsoft, les systèmes OEM pour les systèmes commerciaux à usage spécial, les commandes personnalisées et les systèmes clients avec une image personnalisée ne sont pas tenus d'être livrés avec une prise en charge TPM activée ».

En bref, cela signifie qu'il sera possible d'installer Windows 11 sur des systèmes qui ne répondent pas aux spécifications d'exigences minimales normales et qui n'ont pas TPM 2.0.

Microsoft a donc indiqué que certains OEM seront, avec approbation, en mesure de contourner le besoin de support TPM. Bien que ce ne soit pas une option qui sera disponible pour l'utilisateur moyen, il est possible de modifier le registre pour permettre l'installation de Windows 11 sur un ordinateur ne disposant pas de TPM 2.0. En modifiant le registre, vous pouvez contourner non seulement l'exigence TPM 2.0, mais également le besoin de Secure Boot et de 4 Go de RAM. Bien que vous ne souhaitiez probablement pas vraiment exécuter Windows 11 sur un ordinateur qui ne répond pas entièrement aux spécifications minimales de Microsoft en raison de problèmes de sécurité et de performances, c'est un bon moyen d'essayer le système d'exploitation.

Suivez les étapes suivantes pour installer Windows 11 sur un système «*incompatible*»*:
  • Démarrez l'installation de Windows 11, attendez qu'un message "Ce PC ne peut pas exécuter Windows 11" apparaisse, puis appuyez sur Shift + F10
  • À l'invite de commande, tapez regedit et appuyez sur Entrée
  • Accédez à HKEY_LOCAL_MACHINE \ SYSTEM \ Setup et créez une nouvelle clé appelée LabConfig
  • Sous cette clé, créez une nouvelle valeur DWORD (32 bits) appelée BypassTPMCheck et définissez sa valeur sur 1
  • Créez une autre valeur DWORD (32 bits) appelée BypassRAMCheck et définissez sa valeur sur 1
  • Créez une troisième nouvelle valeur DWORD (32 bits) appelée BypassSecureBootCheck et définissez sa valeur sur 1
  • Fermez l'éditeur de registre, tapez exit et appuyez sur Entrée
  • Lorsque vous revenez à l'écran d'installation de Windows, cliquez sur la flèche de retour, puis redémarrez le processus d'installation.
  • Vous devriez constater que vous pouvez installer Windows 11

Les commentaires sur les réseaux sociaux suggèrent que ce hack ne fonctionne pas pour tout le monde, mais cela semble toujours valoir la peine d'essayer.

Source : Albacore, documentation Microsoft (Configuration matérielle minimale pour Windows 11 au format PDF)

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Gugelhupf
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 13:51
Microsoft devrait plutôt exiger 16 Go de RAM, un "vrai" processeur, et un SSD d'au moins 100 Go
11  0 
Avatar de Karadoc
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 12/07/2021 à 9:39
Perso, je trouve aberrant de ne pas avoir accès au menu dans un coin (quel qu'il soit) : c'est tellement plus simple, avec une souris, d'aller filer au coin de l'écran, que d'aller chercher un élément dont la position va varier en fonction du nombre d'éléments présents...
C'est sûr que c'est plus "joli", ça fait tellement plus MacOS... Mais ça n'est absolument pas pratique en terme de facilité d'usage. Et pas uniquement au quotidien : les personnes ayant des problèmes de vue savent très bien qu'en allant toujours à gauche et toujours en bas, leur souris finira par accéder au menu démarrer...
9  0 
Avatar de blbird
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 12/07/2021 à 9:14
C'est incroyable quand même, ils vont recommencer comme avec Windows 8 : ne pas donner le choix aux utilisateurs et imposer des changements majeurs. Pour ensuite revenir en arrière. Laisser le choix c'est si compliqué???
8  0 
Avatar de forthx
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 16:01
Rendu la, pourquoi pas ... J'ai eu du mal a passer a Linux après W7, plus les années passent, plus je me rend compte que ca en valais la peine.

Qu'est-ce qui pourrait, selon vous, expliquer cette décision ?
Hum, réfléchissons, qu'est ce qui pourrai les empêcher de prendre cette décision ? en fait rien !
Donc si ils ont le moindre espoir que ca leur permette de mettre en avant une fonctionnalité qui leur permet de récupérer des données, pourquoi se priver ?

Les risque sur l'opinion ? Hum, ca gêne pas grand monde d'avoir au mois 2 cameras (sans cache et sans voyant d'activité) sur leur smartphone, pourquoi pas sur pc ?
Question de cohérence. Oui ils y a quelques utilisateurs que ca va déranger.
mais si on enlève ceux qui on déjà quitté le navire, j’imagine qu'il ne reste pas grand monde.
Qui plus est c'est une histoire de principe : La plupart des pc portables on une camera (ok parfois de qualité douteuse).

Techniquement, un bout de scotch et c'est réglé.
Le fait de devoir se connecter a internet et créé un compte (avec tel & co) pour pouvoir utiliser son pc, c'est plus limite, le sav va en voir de belles

Edit : une question me turlupine, W10 est un service à présent non ? Donc si demain Microsoft décide d' arrêter le service, on a rien a dire si ?
7  0 
Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 12/07/2021 à 9:41
Citation Envoyé par blbird Voir le message
C'est incroyable quand même, ils vont recommencer comme avec Windows 8 : ne pas donner le choix aux utilisateurs et imposer des changements majeurs. Pour ensuite revenir en arrière. Laisser le choix c'est si compliqué???
Laisser le choix ralenti la machine tu comprend. Traiter des "if(parametre de preference)"' un peu partout dans le code et en cascade c'est complexifie le code, le test des combinaisons et sa maintenance. Pour une petite boite comme microsoft c'est un ingérable.... Cannonical y arrive (pour ne citer qu'eux)
7  0 
Avatar de 23JFK
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/07/2021 à 11:22
Quel baratin lunaire pour justifier des choix arbitraires de designers "artistes" moins sensibles aux besoins réels des utiliseurs finaux qu'à leurs égos, allant jusqu'à supprimer la possibilité de choisir autre chose que leur délire faussement novateur.
7  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 18/07/2021 à 11:28
Le principal problème du mode sombre est son intégration avec du contenu prévu pour être clair.

D'une part, si le système est sombre mais que tu ouvres des logiciels qui mettent tout ton écran au clair, tu passes ton temps à agresser tes yeux à coup de changement de contrastes. J'ai beau utiliser le mode sombre, je suis toujours avec une luminosité minimale pour ne pas agresser mes yeux sans arrêt quand je switch sur du blanc. La vidéo de présentation fait doucement rigoler à ce sujet, quand tu vois le mode sombre sur le laptop et un grand écran blanc à côté, l'usage principal étant le grand écran. Ça relativise tout de suite la généralisation du mode sombre.

D'autre part, nombre de contenus sont encore mal rendus en mode sombre. Typiquement un rapport est prévu pour être lu en noir sur fond blanc, et les images sont généralement pensées avec un fond blanc. Même quand on fait des images transparentes, celles-ci sont bien plus lisibles sur fond blanc que sur fond noir, tout simplement car on a choisit les couleurs en se disant que notre fond transparent sera blanc.

Ce ne sont pas des choses directement imputable à M$, vu que ça concerne tous les OS, mais il y a encore du travail pour rendre ces modes sombres cohérents. Je ne sais pas si la généralisation du mode sombre va plaire, mais au moins ça poussera à y réfléchir.
7  0 
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 21/07/2021 à 13:01
Microsoft commence à déployer l'intégration de Teams pour un groupe d'Insiders sur Windows 11
mais pour le moment, ils ne pourront que se connecter et ajouter des contacts

Lors de la présentation de Windows 11 en juin, Microsoft a annoncé que le nouveau système d'exploitation sera livré avec Teams, son application de visioconférence et de travail collaboratif, mais en publiant le premier aperçu de l'OS, il a manqué de le faire. C'est désormais chose faite. Microsoft a commencé à déployer mardi une version préliminaire de l'intégration de Teams avec la toute nouvelle version préliminaire de Windows 11 pour une poignée d'utilisateurs du programme Windows Insiders. L'intégration de Teams s'affichera automatiquement dans la barre des tâches après un redémarrage si vous pouvez la tester.

L'intégration de Microsoft Teams dans Windows 11 a été l'une des principales annonces de fonctionnalités pour le système d'exploitation. Une fois terminée, elle devrait vous permettre de communiquer/collaborer avec vos amis, votre famille et vos collègues directement à partir de la barre des tâches. L'intégration fonctionne grâce à la combinaison de deux éléments : une interface graphique de chat intégrée à la barre des tâches et un nouveau client Teams léger développé par WebView2. Ce dernier vous permet d'intégrer des technologies Web (HTML, CSS et JavaScript) dans vos applications natives.



WebView2 utilise Microsoft Edge (Chromium) comme moteur de rendu pour afficher le contenu Web dans les applications natives. En utilisant WebView2, vous pouvez intégrer du code Web dans différentes parties de votre application native. Pour en revenir à l'intégration de Teams, notez qu'il s'agit d'un aperçu assez précoce, donc pour le moment vous ne pourrez que vous connecter, ajouter des contacts et vous connecter via des chats individuels et de groupe. Dans un billet de blogue, Brandon LeBlanc de Microsoft a annoncé que le déploiement de toutes les fonctionnalités promises se fera au fil du temps.

Les futures mises à jour ajouteront les appels audio et vidéo, les réunions, le partage d'écran, etc. Microsoft met en avant les fonctionnalités suivantes qui seront disponibles via l'intégration de Teams lorsque tout sera terminé :

Vos amis et votre famille au bout de vos doigts

Lorsque vous souhaitez contacter quelqu'un, il vous suffit de cliquer sur l'icône "Chat" dans la barre des tâches (ou WIN + C pour les amateurs de raccourcis clavier). Vous verrez vos plus récentes conversations individuelles et de groupe et pourrez y répondre ou lancer une nouvelle conversation ou un nouvel appel. Tout comme dans le menu Démarrer, vous pouvez ouvrir la fenêtre de "Chat" à tout moment, quelles que soient les autres fenêtres ouvertes, pour lancer une communication.

Vous pouvez ouvrir l'expérience fenêtrée complète en cliquant sur "Ouvrir Microsoft Teams" dans le menu déroulant de Chat ou en le lançant directement depuis le menu Démarrer ou Rechercher.

Notifications avec réponses en ligne

Microsoft a indiqué que lorsque d'autres personnes vous contactent, vous recevez de "superbes" notifications en mode natif et vous pouvez même répondre directement en ligne aux conversations textuelles. Vous pouvez accepter ou refuser les appels directement à partir des notifications et décider si vous souhaitez les prendre en audio uniquement ou en vidéo également.

Ajout de contacts via un email ou un numéro de téléphone

Vous n'aurez pas besoin de demander à vos amis et à votre famille des codes spéciaux pour vous connecter avec eux. Il vous suffit d'envoyer un message à leur adresse électronique ou à leur numéro de téléphone et, s'ils n'utilisent pas déjà Teams, ils recevront votre message par courrier électronique ou par SMS. Le message sera accompagné d'une invitation à rejoindre le réseau Teams s'ils le souhaitent.

Synchronisation automatique des contacts existants

Si vous avez utilisé Skype ou Outlook pour vos communications personnelles avec votre compte Microsoft dans le passé, vous aurez la possibilité de synchroniser ces contacts pour commencer à les utiliser dès le premier jour. Vous pouvez également synchroniser les contacts depuis votre appareil mobile en installant l'application mobile Teams et en activant la synchronisation des contacts, ce qui vous fera gagner du temps.

Chat de groupe et liens de réunion

Vous pouvez facilement inviter d'autres personnes à un chat de groupe ou à un appel vidéo. Il vous suffit de copier le lien et de l'envoyer ou de le partager par email, que Teams soit installé ou non. Ils peuvent cliquer sur le lien pour se joindre à vous.

Conseils pour démarrer avec Teams sur Windows 11

  • cliquez sur l'icône de chat dans la barre des tâches pour commencer ;
  • connectez-vous avec votre compte Microsoft. Si vous vous êtes déjà connecté à Windows avec votre compte Microsoft personnel, cette opération sera automatique. Si vous n'avez pas encore associé un numéro de téléphone à votre compte Microsoft personnel, vous serez peut-être invité à le faire ;
  • cochez la case pour synchroniser vos contacts Skype et Outlook si vous vous êtes connecté activement avec eux. Décochez-la si vous n'utilisez pas ces contacts, s'ils sont obsolètes ou s'ils ne vous concernent pas. (Vous pouvez toujours changer cela plus tard dans les Paramètres) ;
  • commencez une nouvelle discussion en saisissant l'adresse électronique ou le numéro de téléphone d'une personne dans le champ "À" d'une nouvelle discussion. Cette personne recevra votre message et une invitation à rejoindre le réseau Teams si elle n'en est pas déjà membre ;
  • créez une discussion de groupe. Démarrez un nouveau chat et ajoutez des contacts dans le champ de destination pour commencer un chat de groupe. Nommez le groupe. Réagissez aux messages. Envoyez des emoji et des GIF. Vous pouvez copier un lien vers la discussion de groupe et le transmettre à d'autres personnes pour les inviter à vous rejoindre également.


Les problèmes connus de cette intégration

  • l'expérience est localisée pour l'anglais (États-Unis) uniquement. D'autres langues et localisations seront bientôt disponibles ;
  • la fonction hors ligne n'est pas encore prise en charge. Vous devez être connecté à Internet pour utiliser l'expérience ;
  • toutes les fonctionnalités ne sont pas encore disponibles. Les fonctions supplémentaires qui seront proposées aux Insiders dans les semaines à venir comprennent les appels et réunions audio et vidéo individuels et collectifs, les paramètres de présence et de statut, le partage d'écran, etc. ;
  • lors de la synchronisation des contacts à partir d'Outlook, de Skype ou de vos appareils mobiles, si un contact a plusieurs numéros de téléphone ou adresses email, seul l'alias du contact principal sera affiché. La synchronisation peut également prendre jusqu'à 24 heures ;
  • dans certains cas, les utilisateurs peuvent constater que la fenêtre volante de discussion reste ouverte. Pour contourner ce problème, accédez à Paramètres > Accessibilité > Effets visuels > Effets d'animation et désactivez puis activez ce paramètre.


Une fois de plus, l'intégration de Teams est en cours de déploiement pour un sous-ensemble d'Insiders. L'on ne sait pas encore qui l'obtiendra ni quand, mais si vous ne l'obtenez pas tout de suite, d'autres Insiders devraient recevoir la fonctionnalité dans les semaines à venir.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la nouvelle intégration de Teams de Windows 11 ?

Voir aussi

Microsoft va livrer Windows 11 en mode sombre par défaut à cause du fait que la pandémie oblige les utilisateurs à passer plus de temps qu'auparavant devant les écrans

Windows 11 Home nécessitera un compte Microsoft, la version 11 Pro est libérée de cette contrainte, et pourra utiliser un compte local au début du processus d'installation

Windows 11 Insider Preview Build 22000.71 s'accompagne de nouveaux menus contextuels et active également les coins arrondis pour les aperçus de la barre des tâches

Windows 11 tourne déjà sur Raspberry Pi 4, une opération rendue possible grâce à des projets open source comme Windows on Raspberry
7  0 
Avatar de Rep.Movs
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/07/2021 à 20:53
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
Attention tu viens de marcher dans le troll. Android c'est un noyau Linux, c'est le plus versatile des systèmes, du plus petit processeur 16bits avec ucLinux jusqu'aux 500 plus gros calculateurs du monde. Windows c'est un système pour faire de la bureautique...
Que le noyau d'Android soit un Linux, c'est une chose, mais l'OS est bien plus que le noyau. Et je rejoins l'avis: Windows tourne mieux qu'androïd. Androïd ne gère pas du tout la RAM et a une architecture antédiluvienne inadaptée.
Comment un smartphone avec 3Go de RAM peut-il prendre quelques secondes pour reprendre une autre appli, là où sur 4Go de RAM sur un PC, j'ai le navigateur, les mails et la bureautique (légère) en même temps, et ces applis sont infiniments plus complexes et plus fonctionnelles que les sous-appliquettes de smartphones...

Il n'y a rien à envier à Androïd, c'est un gâchis de ressources.
6  0 
Avatar de samil2013
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 07/07/2021 à 15:44
Il ne faut pas avoir peur c'est pour votre sécurité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!hahahaha
Donc MS va certifier vos PCs. vous paierez MS pour l'OS et pour votre matériel votre vie privée et un bonus
6  0