Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La version open source du kit de développement Java (OpenJDK) débarque sur Windows 10 pour l'architecture ARM 64 bits
Au travers d'un projet de portage initié par Microsoft

Le , par Patrick Ruiz

43PARTAGES

9  0 
Programmer en Java sur un poste de travail Windows 10 pour l’architecture ARM 64 bits sera bientôt possible dans un environnement de production. C’est le résultat d’une initiative de Microsoft. La firme de Redmond marque ainsi son engagement à participer à la course vers la mine d’or que constituent les plateformes à base de processeurs ARM 64 bits. Grosso modo, la manœuvre vise, entre autres, à mettre en avant sa gamme de laptop Surface X Pro et à préparer un avenir où les serveurs à base de processeurs ARM devraient de plus en plus être utilisés.

Red Hat avait déjà procédé au portage de la version open source du kit de développement Java sur Linux pour ARM 64 bits. C’est désormais au tour de Windows 10 pour ARM 64 bits via une initiative similaire de Microsoft. Certaines fonctionnalités manquent encore à l’appel d’après les ingénieurs du géant technologique qui sont penchés sur la tâche. Même s’il n’est pas encore utilisable en production, il bénéficie déjà d’un accueil avec enthousiasme des membres de la communauté OpenJDK et pas des moindres.



Les premiers ordinateurs portables dotés Windows 10 tournant sur un processeur ARM sont disponibles sur le marché depuis la fin d’année 2017. À compter de 2021, Apple envisage de vendre des ordinateurs Mac pilotés par ses propres puces, des processeurs ARM personnalisés dont l’un est un 12 cœurs gravé en 5 nm. Si la manœuvre d’Apple est destinée à s’affranchir de la dépendance des puces Intel, le passage à l’architecture ARM se justifie dans un camp comme dans l’autre par des avantages parmi lesquels l’augmentation de la durée de vie de la batterie. À titre d’exemple, les premiers PC Windows 10 sur ARM officialisés chez Asus et HP ont une autonomie annoncée de 20 heures. Le même argument est parmi ceux mis en avant par les constructeurs qui proposent de plus en plus de serveurs à base de processeurs ARM. Amazon en fait partie avec des puces ARM 64 bits qui ciblent son infrastructure dans le nuage.

Les similitudes existent également en termes d’inconvénients. En effet, Windows 10 sur ARM est frappé de limitations qui devraient se translater au cas Mac sur ARM. Dans les deux cas, on peut déjà s’attendre à ce que tous les pilotes tiers devront être compilés pour prendre en compte la nouvelle architecture à base de processeur ARM vers laquelle la migration se fait de plus en plus. Du boulot en perspective pour les constructeurs de périphériques comme les imprimantes, ainsi que pour les éditeurs de jeux vidéo.

Les Windows sur ARM et autres Mac sur ARM apparaissent ainsi comme des univers dans lesquels le chemin est encore long avant de pouvoir offrir des expériences utilisateur comparables à celles offertes par les plateformes matérielles qui s’appuient sur des processeurs Intel. Linus Torvalds a pour sa part donné son avis pour ce qui est de la concurrence à venir sur le marché des serveurs : « ARM ne gagnera pas face à Intel. » Il cite divers arguments pour justifier son positionnement parmi lesquels : le niveau de fragmentation élevé dans l’écosystème ARM et des systèmes conçus sous ces processeurs, les configurations matérielles variées, les limitations de compatibilité et parfois les coûts de déploiement très élevés.

Source : Microsoft

Et vous ?

Comment accueillez-vous la future possibilité de programmer en Java sur un poste de travail Windows 10 reposant sur une architecture matérielle ARM 64 bits ?
Quelles sont les possibilités que vous entrevoyez ?
Quels sont les changements susceptibles d’être induits par ce passage massif à l’architecture ARM dans le métier de développeur ?

Voir aussi :

Andrew Haley de Red Hat donne son avis sur l'avenir d'OpenJDK, l'implémentation libre de Java SE, après la sortie de JDK 11 sous licence commerciale
Microsoft rejoint l'OpenJDK, la société derrière Windows contribue au développement du langage Java pour sa plateforme cloud Azure
OpenJDK annonce la mise en disponibilité en accès anticipé de jpackage, l'outil en ligne de commande de créations de lanceurs natifs pour Java
Microsoft promet une expérience complète de Windows 10 sur les processeurs ARM en apportant le support des applications Win32

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !