Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Visual Studio 2019 version 16.3 est disponible et apporte le support de .NET Core 3.0
Microsoft annonce aussi la disponibilité de Visual Studio 2019 version 16.4 Preview 1

Le , par Stéphane le calme

0PARTAGES

14  0 
En parallèle à la disponibilité de .NET Core 3.0, Microsoft a annoncé la disponibilité de Visual Studio 16.3. Jacqueline Widdis, Program Manager Release Team de Microsoft, a écrit :

« Alors que nous continuons à remplir notre mission n'importe quel développeur, n'importe quelle application, n'importe quelle plateforme, c’est toujours une période excitante pour l’équipe de Visual Studio lorsque nous devons lancer des fonctionnalités majeures. Nous publions aujourd'hui la version 16.3 de Visual Studio 2019, qui comprend la prise en charge de la version .NET Core 3.0, d'importantes améliorations du C++ et de superbes mises à jour pour les développeurs Python, ainsi que le support de TypeScript 3.6 ».

Comme à l'accoutumée, Microsoft en a profité pour proposer la première préversion de Visual Studio 16.4.

.NET Core 3.0

Visual Studio version 16.3 inclut la prise en charge de .NET Core 3.0. À propos de .NET Core 3.0, Scott Hanselman fait une description assez intéressante :

« .NET Core est open source et multiplateforme. Vous pouvez utiliser .NET Core pour exécuter des applications serveur sous Windows, Mac, une douzaine de systèmes Linux, iPhone, des dispositifs IdO et plus encore. .NET Core est open source, multiplateforme et rapide.

« En parallèle à la sortie de .NET Core 3.0 figure C# 8.0, disponible en version générale ! Lui aussi est open source. Il s'agit d'un langage que beaucoup d’entre vous utiliseront pour créer vos applications. Visual Studio 16.3 prend en charge C# 8.0 et .NET Core 3.0, ainsi que les outils pour toutes les nouvelles fonctionnalités de .NET Core 3.0. Cela inclut la prise en charge de la création d'applications de bureau avec Windows Forms et WPF, d'applications Web côté client avec Blazor et de microservices back-end utilisant gRPC.

« Bien que .NET Core 3.0 soit multiplateforme, vous pouvez également créer des applications spécifiques à la plateforme ! Cela signifie que vos applications peuvent " s'allumer " avec des fonctionnalités spécifiques au système d'exploitation. Par exemple, si vous souhaitez parler à un capteur de lumière sur un Raspberry Pi avec .NET Core, vous pouvez !

« L'étape suivante est évidente : prenez (si vous le souhaitez) vos apps Windows Forms ou WPF vieilles de 15 ans, permutez leur "moteur" pour tirer parti des nouveaux avantages apportés par .NET Core 3.0. C'est comme une greffe du cerveau qui peut rendre votre application plus rapide, plus facile à déployer et à maintenir, mais il s’agira toujours d’une application Windows utilisant votre code existant.

« Vous pensez peut-être que, étant donné que .NET Core 3.0 prend en charge Windows Forms et WPF, cela pourrait être plus lourd ou prendre plus de place. En fait, cette prise en charge existe dans les packages NuGet facultatifs. Vos applications .NET Core sont plus petites que jamais (et le seront encore plus dans les prochaines versions) et fonctionnent incroyablement bien dans les conteneurs / Docker et dans le cloud où la densité est nécessaire ».


Une application WPF affichée dans le nouveau concepteur

Parmi les autres améliorations apportées par .NET Core 3.0, nous pouvons citer :
  • le support de HTTP/2 dans HttpClient ;
  • les applications .NET Core ont maintenant des exécutables par défaut : dans les versions précédentes, les applications devaient être lancées via la commande dotnet ;
  • la taille de tas par défaut du récupérateur de mémoire a été réduite, aboutissant à une diminution de la quantité de mémoire utilisée par .NET Core. Le récupérateur de mémoire a également été mis à jour afin de mieux utiliser un grand nombre de cœurs sur des machines de plus de 64 cœurs ;
  • .NET Core fonctionne mieux avec Docker, le ramasse-miettes et le pool de threads ont été mis à jour pour fonctionner beaucoup mieux lorsqu'un conteneur a été configuré pour une mémoire ou un processeur limité. Les images docker .NET Core également sont plus petites, en particulier celles du SDK

Prise en charge des applications .NET Core Desktop

En fait, l'une des principales nouveautés de cette version est la prise en charge des applications desktop. Vous pouvez maintenant créer des applications Windows Forms et WPF avec .NET Core, sous Windows. Précisons que pour les applications de bureau de .NET Framework existantes, Microsoft a également veillé à faciliter leur migration vers .NET Core.

Visual Studio 2019 16.3 prend en charge la création d'applications WPF qui ciblent .NET Core. Cela inclut de nouveaux templates, un concepteur XAML (similaire au concepteur XAML existant qui cible .NET Framework) et XAML Hot Reload. Le concepteur Windows Forms est quant à lui toujours en préversion et disponible en téléchargement séparé, en tant qu'extension Visual Studio. Il sera ajouté à Visual Studio dans une version ultérieure. Il ne prend actuellement en charge que les contrôles et les fonctionnalités de bas niveau les plus couramment utilisés. Microsoft ne recommande donc pas de porter vos applications Windows Forms vers .NET Core, en particulier si vous comptez sur le concepteur. Les développeurs sont plus invités à le tester afin de partager leurs avis. Soulignons que vous pouvez également créer et générer des applications de bureau en utilisant la CLI .NET.

Jacqueline indique que :

« .NET Core 3.0 inclut une prise en charge complète des applications Windows Forms et WPF.

« Dans Visual Studio 2019 version 16.3, vous disposez des outils habituels pour la construction et la publication d'applications WPF, notamment le concepteur WPF XAML, des outils de création de packages MSIX pour les applications WPF, etc.

« Nous sommes également heureux d’annoncer que la première préversion des projets Windows Forms Designer pour .NET Core est disponible aujourd’hui ! Nous en sommes encore au début. Aussi, il n'est disponible pour le moment qu'en tant qu’extension Visual Studio («VSIX»). Une fois que vous avez installé .NET Core Designer, Visual Studio choisit automatiquement le concepteur approprié en fonction du framework cible de votre application. Cette préversion de Designer prend en charge un sous-ensemble de contrôles, mais d’autres seront ajoutés chaque mois dans des préversions ultérieures. C’est pourquoi nous ne recommandons pas encore de porter vos applications Windows Forms sur .NET Core si vous devez utiliser le concepteur régulièrement.

« Outre la prise en charge de WPF et de Windows Forms avec .NET Core, nous avons récemment introduit la prise en charge de WPF et de Windows Forms dans Visual Studio App Center en tant que préversion publique ».

Applications NET dans les conteneurs

Depuis Visual Studio 2019 version 16.3 Preview 2, les développeurs qui créent des solutions sans serveur à l'aide des fonctions Azure (v2) peuvent ajouter le support des conteneurs Docker à leurs projets C#. Ces outils de la catégorie « Container Tools » introduisent plusieurs avantages. Entre autres avantages, ils rendent les fonctions Azure beaucoup plus portables, améliorent la productivité en conteneurisant facilement les fonctions Azure dans un conteneur Linux.

Microsoft ne s’est pas arrêté à la portabilité et la productivité avec les outils « Container Tools ». En plus de cela, les outils ajoutent, non seulement, un Dockerfile au projet et construisent automatiquement l'image du Docker, mais également, vous pouvez vous assurer que votre code fonctionne comme prévu avec la possibilité supplémentaire de déboguer les fonctions Azure qui tournent à l'intérieur du conteneur. Microsoft recommande que la cible de débogage soit définie sur Docker afin de pouvoir activer cette fonctionnalité. Comme autres avantages de ces outils, ils vous permettent de définir des points d'arrêt, inspecter des variables et parcourir vos fonctions Azure.


Applications .NET dans Containers

Cette fonctionnalité est donc disponible avec la version générale de Visual Studio et son chemin d'accès reste le même.

Jacqueline avance que : « les développeurs qui se servent d'Azure Functions (v2) peuvent désormais ajouter la prise en charge du conteneur Docker (Linux uniquement) à leurs projets C#. Pour ce faire, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le nom du projet dans l'Explorateur de solutions et sélectionnez Ajouter> Support Docker. En plus d'ajouter un fichier Docker à votre projet, la cible de débogage sera définie sur "Docker", ce qui signifie que lorsque vous déboguez votre application Function, cela se fera dans le conteneur en cours d'exécution ».

Productivité .NET

Comme C# 8.0 et .NET Core 3.0 sont désormais disponibles, les outils Visual Studio ont été mis à jour pour vous rendre plus productif lorsque vous utilisez ces nouveaux outils. Voici un aperçu des dizaines de fonctionnalités de refactorisation que Microsoft a ajoutées :

Vous pouvez encapsuler des chaînes avec un refactoring. Pour essayer ceci, placez votre curseur sur une chaîne et appuyez sur Ctrl +. pour ouvrir le menu Actions rapides et refactorisations.


Vous pouvez maintenant renommer un fichier en renommant une interface, une énumération ou une classe. Pour ce faire, placez simplement le curseur dans le nom de la classe et tapez Ctrl + R, R pour ouvrir la boîte de dialogue Renommer et cocher la case Renommer le fichier.


Visual Studio 2019 version 16.4 Preview 1

Si vous êtes un développeur qui souhaite essayer les outils de pointe dans .NET, découvrez les fonctionnalités de Visual Studio 2019 version 16.4 Preview 1.

C++

Visual Studio 2019 version 16.3 apporte de nouvelles fonctionnalités de productivité à tous les développeurs C++ et apporte des améliorations à l'expérience de développement multiplateforme C++.

Au-delà de ces deux aspects, ceux d'entre vous qui suivent les efforts de conformité à la norme C++ Standard de Microsoft seront peut-être heureux d'apprendre que, dans la bibliothèque standard C++ (STL), plusieurs nouvelles fonctionnalités en préversion sont disponibles sous /std:c++, parmi lesquels les C++ Concepts.

Productivité C ++

Il existe plusieurs améliorations pour lesquelles les développeurs C ++ sont enthousiastes. Par exemple, vous pouvez basculer entre les commentaires de ligne à l’aide du raccourci clavier Ctrl + K, Ctrl + / pour facilement mettre de côté le code que vous ne voulez pas compiler pour le moment.


La liste de complétion IntelliSense est plus puissante avec un filtre intégré qui prend en compte les qualificateurs de type. Par exemple, si vous tapez après const std::vector, la liste filtrera désormais les fonctions qui la modifieraient illégalement, telles que push_back.


Ensuite, un nouveau schéma de colorisation sémantique par défaut vous permet de mieux comprendre votre code d’un coup d’œil. Vous remarquerez de nouvelles couleurs dans les zones suivantes: fonctions, variables locales, caractères d'échappement, mot-clé de contrôle (if / else / for / return), caractères d'échappement de chaîne et macros. Il existe également une option permettant de différencier les fonctions et variables globales et membres. Les captures d'écran ci-dessous illustrent la nouvelle colorisation des thèmes bleus et sombres de Visual Studio:


Enfin, Microsoft a activé IntelliCode par défaut pour les développeurs C++, ajouté un moyen de configurer la fenêtre Pile d'appels pour masquer ou afficher les arguments de modèle afin d'améliorer la lisibilité et ajouté de nouvelles règles CppCoreCheck à Visual Studio Code Analysis.

Python

Avec cette version, vous profiterez d’une expérience de test renouvelée pour vos projets Python. Non seulement le support populaire pour le framework pytest est désormais pris en charge, mais le support pour le framework unittest a été amélioré pour vous offrir une expérience de test plus transparente. Passons en revue certaines de ces améliorations, depuis la configuration et l’exécution des tests jusqu’au débogage et enfin la couverture de code.

Configuration et exécution de tests

Voyons comment procéder pour les projets Python, puis pour le scénario Open Folder.

Pour activer l’expérience de test dans les projets Visual Studio for Python, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le nom du projet et sélectionnez l’option ‘Propriétés’. Cette option ouvre le concepteur de projet, ce qui vous permet de configurer des tests en cliquant sur l’onglet ‘Test’. Dans l’onglet ‘Test’, cliquez simplement sur la liste déroulante ’Test Framework’ pour sélectionner le framework de test que vous souhaitez utiliser, comme vous pouvez le voir sur cette capture d’écran:


Appuyez sur CTRL + S pour lancer la découverte de test pour la structure de test que vous avez sélectionnée, qu'il s'agisse de pytest ou d'unittest.

Pour les scénarios Open Folder, l'expérience de test repose sur le fichier PythonSettings.json pour la configuration. Ce fichier se trouve dans votre dossier ‘local settings’ comme indiqué ici:


Couverture de code pour les tests

Pour activer la couverture de code pour votre projet / dossier actuellement ouvert, vous devez installer le paquet Python, la couverture, dans votre environnement virtuel actif. Ensuite, vous pouvez analyser la couverture de code en accédant à l'Explorateur de tests et en sélectionnant Analyser la couverture de code pour tous les tests.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quelles sont les éléments qui vous intéressent le plus ?

Voir aussi :

Conférence CppCon 2019 : Microsoft libère son implémentation de la STL, la bibliothèque standard de C++ livrée avec Visual C++, sous licence Apache 2.0
Microsoft présente un nouveau Terminal pour Visual Studio qui partage l'essentiel du noyau de Windows Terminal, disponible à partir des préversions de Visual Studio 16.3
Microsoft amorce le support des Concepts apportés par C++ 20 dans Visual Studio 2019 version 16.3 Preview 2, au niveau du compilateur mais aussi de la bibliothèque
Visual Studio Code 1.38 permet de préserver la casse dans "Rechercher et remplacer" et est livré avec TypeScript 3.6.2

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 17/03/2020 à 20:08
Visual Studio 2019 16.5 apporte de nouvelles fonctionnalités pour XAML, .NET, C++ et le débogage,
et s'accompagne de l'amélioration de l'expérience de développement multiplateforme C++ et CMake

Visual Studio 2019 version 16.5 contient les nouvelles fonctionnalités qui étaient attendues par les développeurs pour XAML, .NET, C++ et le débogage. De plus, Microsoft a résolu plusieurs problèmes rencontrés dans les versions Preview.

Développement mobile .NET

La première fonctionnalité dont Microsoft à discuter est XAML Hot Reload pour Xamarin.Forms. Selon l’éditeur, cette fonctionnalité accélère votre développement et facilite la création, l'expérimentation et l'itération sur l'interface utilisateur de votre application mobile.

Comment ? Vous n'avez pas besoin de reconstruire votre application à chaque fois que vous modifiez votre interface utilisateur, car les modifications s'affichent instantanément pendant que l'application est en cours d'exécution! Étant donné que cela se met à jour lorsque vous apportez des modifications, si vous avez interagi avec l'application, l'état de l'application n'est pas perdu lorsque vous effectuez les modifications. Par conséquent, vous n'avez pas à recréer le référentiel comme vous l'avez fait précédemment.

« Nous avons entendu de nombreux commentaires sur un besoin spécifique partagé via les suggestions de la communauté des développeurs. Vous vouliez voir les modifications apportées à votre rechargement XAML instantanément sur plusieurs cibles telles qu'un simulateur iOS et un émulateur Android, nous avons donc ajouté cette capacité ».

Productivité .NET

Pour aider à améliorer la productivité .NET, plusieurs fonctionnalités sont livrées dans cette version de Visual Studio 2019 version 16.5.

Tout d'abord, vous pouvez convertir les instructions if en instructions switch ou en expressions switch. Pour ce faire, placez votre curseur sur le mot clé if. Appuyez sur Ctrl + pour déclencher le menu Actions rapides et refactorisations. Enfin, sélectionnez Convertir en instruction «switch» ou Convertir en expression «switch».


Convertir les instructions if en instruction switch

IntelliSense

De plus, IntelliSense prend désormais en charge la complétion pour les méthodes d'extension non importées. Pour accéder à cette capacité, vous devrez activer cette option dans Outils> Options> Éditeur de texte> C#> Intellisense> et sélectionner Afficher les éléments des espaces de noms non importés (expérimental).

Simplifiez l'interpolation

L'éditeur a ajouté la possibilité de simplifier le refactoring d'interpolation de chaîne. Cela aidera à rendre votre interpolation de chaîne plus lisible et concise. Placez votre curseur sur l'interpolation de chaîne. Appuyez sur Ctrl + pour déclencher le menu Actions rapides et refactorisations et sélectionnez Simplifier l'interpolation.


Vous pouvez simplifier l'interpolation via le menu Actions rapides et refactorisations.

Le refactoring de fonction locale d'extraction vous permet de transformer un fragment de code d'une méthode existante en fonction locale. Mettez en surbrillance le code que vous souhaitez extraire. Appuyez sur Ctrl + pour déclencher le menu Actions rapides et refactorisations et sélectionnez Extraire la fonction locale.


Vous pouvez extraire la fonction locale via le menu Actions rapides et refactorisations

Le code permettant de rendre des membres statiques aide à améliorer la lisibilité en rendant un membre non statique statique. Placez votre curseur sur le nom du membre. Appuyez sur Ctrl + pour déclencher le menu Actions rapides et refactorisations et sélectionnez Rendre statique.


Vous pouvez rendre un membre statique via le menu Actions rapides et refactorisations.

Tests

Le profilage est un excellent outil pour identifier les problèmes de performances dans votre code. Vous pouvez désormais profiler un test .NET Core. Pour ce faire, vos projets .NET Core doivent être configurés pour générer des PDB complets. Microsoft recommande également la mise à niveau vers une version minimale de 16.4 pour Microsoft.Test.SDK. Cela vous permettra de profiler les tests dans les paramètres d'architecture x86 et x64. Pour profiler un test, sélectionnez Profil dans le menu contextuel de l'Explorateur de tests. Le profilage de test est pris en charge via l'instrumentation statique et le document Performance Explorer (.vsp) dans Visual Studio.

Débogage en C++ et .NET

Pinnable Properties a été un outil populaire pour le débogage de code managé. Plus précisément, cela permet une visibilité rapide de la propriété d'un objet sans avoir besoin de forer dans un objet. Cette fonctionnalité est désormais disponible en C++ pour les info-bulles et les fenêtres Autos, Locals et Watch. Pour utiliser l'outil, survolez une propriété et sélectionnez l'icône de broche à bascule qui apparaît ou sélectionnez l'option Épingler le membre en tant que favori dans le menu contextuel, ce qui aura pour conséquence d'afficher la propriété sélectionnée en haut de l'affichage du débogueur.


Outil Pinnable Properties dans le débogueur

Outil d'allocation d'objets .NET

L'outil d'allocation d'objets .NET a été mis à jour avec des modifications visant à vous aider à visualiser vos données plus facilement et à réduire le temps que vous passez sur les enquêtes de mémoire.

Tout d'abord, la vue de trace a été déplacée vers un panneau distinct pour vous permettre de distinguer plus facilement entre le type d'allocation et les fonctions au sein du type appelé. De plus, lorsqu'un type d'allocation est sélectionné, l'arborescence des appels est orientée de la feuille vers le nœud racine pour voir plus rapidement quelle fonction spécifique alloue le plus de mémoire et doit être modifiée. Enfin, une nouvelle colonne de taille moyenne a été ajoutée à la fois au panneau de type d'allocation et à la vue de trace. Ces informations sont utiles si vous essayez de déterminer quels types ou fonctions d'allocation prennent beaucoup de mémoire par allocation. De plus, toutes ces colonnes sont triables et peuvent être activées ou désactivées afin que vous puissiez personnaliser les tableaux pour qu'ils vous ressemblent.

Notez également les nouvelles icônes ajoutées à l'allocation, à l'arborescence des appels et à la vue des fonctions, afin de visualiser plus facilement les classes et les structures allouées. Les deux icônes représentent les types de valeur (bleu) et les types de référence (jaune). Soit dit en passant, un certain nombre d'autres expériences utilisateur telles que davantage d'icônes et des améliorations de performances arriveront bientôt dans Visual Studio!

Améliorations C++ dans Visual Studio 2019 version 16.5

Visual Studio 2019 version 16.5 apporte plusieurs améliorations à l'expérience de développement multiplateforme C++ et CMake. À partir de cette version, vous pouvez désormais interagir avec vos connexions distantes stockées via la ligne de commande. Cela est utile pour des tâches telles que le provisionnement de nouvelles machines de développement ou la configuration de Visual Studio en intégration continue.

En outre, cette version offre la possibilité de tirer parti de la prise en charge native du sous-système Windows pour Linux lors de la séparation de votre système de génération d'une machine de déploiement distante, vous permettant de générer en mode natif sur WSL et de déployer les artefacts de génération sur une deuxième machine distante pour le débogage. Ce flux de travail est pris en charge à la fois par les projets CMake et les projets Linux basés sur MSBuild.

Visual Studio version 16.5 facilite encore plus le travail avec les projets CMake dans Visual Studio. Plus précisément, cette version offre la possibilité d'ajouter, de supprimer et de renommer des fichiers source et des cibles dans vos projets CMake à partir de l'EDI sans modifier manuellement vos scripts CMake. Lorsque vous ajoutez et supprimez des fichiers avec l'Explorateur de solutions, Visual Studio modifie automatiquement votre projet CMake. En outre, vous pouvez également ajouter, supprimer et renommer les cibles du projet à partir de la vue Cibles de l'Explorateur de solutions.


Ajouter, supprimer et renommer des fichiers source dans des projets CMake

Les nouvelles fonctionnalités de navigation de code CMake telles que Aller à la définition et Rechercher toutes les références facilitent l'exploration et la compréhension de projets CMake complexes. La fonction de navigation prend en charge les variables, les fonctions et les cibles dans les fichiers de script CMake. Ils fonctionnent sur l'ensemble de votre projet CMake pour offrir plus de productivité que la recherche de texte naïve dans les fichiers et les dossiers.

Télécharger Visual Studio 2019 v16.5

Source : Microsoft
5  0 
Avatar de xarkam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/09/2019 à 14:19
Citation Envoyé par matthius Voir le message
La version 3 de .NET qui sort permet à Microsoft de faire croire temporairement que l'on ne pourrait transférer toutes les applications Windows vers Linux.
Heu... NON!

Depuis l'annonce d'un support winform/wpf dans .Net core 3, Microsoft et la dotnet foundation ont toujours étés très clair et sans ambiguïté, pas de winform/wpf sous linux/mac.
En plus, ils ont même été jusqu'à préciser que c'est en partie à cause de brevets logiciels qu'ils ne peuvent pas le faire.

Malgré tout, il existe un "survey" sur la possible implémentation d'une couche GUI dans les prochaines version de .NET Core (5+) pour linux/mac. J'y ai répondu il y a des mois et n'ai plus le lien.

Si l'ont souhaite transférer des applications client/serveur web (asp), la migration est largement plus simple que dans les versions précédentes et il y a un outils qui génère un un rapport de migration pour aider les développeurs à voir les api qui poseraient problèmes.

La grande convergence est prévu pour novembre 2020 avec .NET Core 5 qui serait la suite logique du framework 4.8.

Après, si certains veulent penser que Microsoft ment, grand bien leur fasse....

Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Je plussoie. On a tenté le passage a SqlServer sous Linux. On est vite revenu en arriere.
Pas fini comme logiciel. Au dela de la comm il faut savoir lire entre les lignes et ne pas tout prendre pour argent comptant.
Je n'ai jamais testé sql server sous linux (difficile de lâcher postgres ).
Ca serait bien que tu étaie ton propos. Je suis fortement intéressé par ce qui n'a pas fonctionné.
3  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/09/2019 à 16:01
Citation Envoyé par matthius Voir le message
La Poste à Rennes disposait d'un logiciel tournant sur GNU Linux (au vu de l'interface) et l'a donc enfin installé. On a effectivement constaté beaucoup de crashs logiciels sur Rennes.

Paris n'est pas attaqué donc ferait croire au gouvernement que Windows tournerait bien.

Les assurances ne remboursent pas les cartes mères attaquées. L'informatique ne fonctionnait pas pour mon assurance à Rennes quand j'y suis allé.

La version 3 de .NET qui sort permet à Microsoft de faire croire temporairement que l'on ne pourrait transférer toutes les applications Windows vers Linux.

Le seul problème pour tout transférer Windows vers GNU*Linux en ce moment est .NET, nécessitant d'utiliser certaines versions stables des applications .NET.
Je ne vois pas en quoi Microsoft essai de faire croire quoi que ce soit, tout ce qui n'est pas lié spécifiquement à un os est portable donc les applications winform ne le sont pas et wpf pareil. Surtout que Winform n'est qu'une flat Api par dessus les Api de Windows donc impossible à porter.

Pareillement, si tu fais un truc spécifique à un raspberry par exemple bah ça ne fonctionnera pas ailleurs ^^ ce qui est logique... Tu peux pas juste prendre ton code qui tape les gpio du raspberry 4 et le balancer sur un Arduino en espérant que l'ordinateur va réfléchir à ta place.
1  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/09/2019 à 16:06
Citation Envoyé par xarkam Voir le message
Heu... NON!

Depuis l'annonce d'un support winform/wpf dans .Net core 3, Microsoft et la dotnet foundation ont toujours étés très clair et sans ambiguïté, pas de winform/wpf sous linux/mac.
En plus, ils ont même été jusqu'à préciser que c'est en partie à cause de brevets logiciels qu'ils ne peuvent pas le faire.

Malgré tout, il existe un "survey" sur la possible implémentation d'une couche GUI dans les prochaines version de .NET Core (5+) pour linux/mac. J'y ai répondu il y a des mois et n'ai plus le lien.

Si l'ont souhaite transférer des applications client/serveur web (asp), la migration est largement plus simple que dans les versions précédentes et il y a un outils qui génère un un rapport de migration pour aider les développeurs à voir les api qui poseraient problèmes.

La grande convergence est prévu pour novembre 2020 avec .NET Core 5 qui serait la suite logique du framework 4.8.

Après, si certains veulent penser que Microsoft ment, grand bien leur fasse....

Je n'ai jamais testé sql server sous linux (difficile de lâcher postgres ).
Ca serait bien que tu étaie ton propos. Je suis fortement intéressé par ce qui n'a pas fonctionné.
Effectivement y'a débat entre ajouter des targets react native vers GTK#et j'sais plus quoi sur mac, partir sur Xamarin, ou sinon revoir le backend de WPF qui lui n'est lié qu'a DirectX
1  0 
Avatar de xarkam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/09/2019 à 17:34
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Effectivement y'a débat entre ajouter des targets react native vers GTK#et j'sais plus quoi sur mac, partir sur Xamarin, ou sinon revoir le backend de WPF qui lui n'est lié qu'a DirectX
Sache quant même qu'il existe https://avaloniaui.net/
Ils ont abattu un énorme taff et le projet avance bien. D'où le sondage sur un UI dans .NET Core.

J'ai aussi testé leur IDE https://github.com/VitalElement/AvalonStudio
1  0 
Avatar de Pol63
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 27/09/2019 à 23:01
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Qu'en est-il de Blazor je pensais qu'il passerait en version finale avec Net Core 3.0 mais il semble toujours en preview
blazor a été coupé en 2 : blazor server et blazor client
blazor client ca doit être celui que tu attends, à savoir du html et du c# exécuté par webassembly, ca serait livré en mai 2020

blazor server c'est avec le même code (binding, event qui pointent vers du c# ...) sauf que le c# est exécuté côté serveur
on se croirait donc revenu à l'époque du webforms, mais en fait non il y a du javascript fait par ms au milieu, en cas d'event html, signalR (websocket asynchrone) envoi l'info au serveur, qui exécute le code c# et renvoie juste la différence de DOM (modèle html)
ca fait donc peu de transit et la page reste totalement dynamique

déjà si j'ai bien suivi avec le même code on peut etre soit en mode serveur ou client (ce qui permet de basculer de l'un à l'autre)

blazor server a des inconvénients :
- il consomme de la ram (car le server doit savoir où chaque client en est, et au passage en cas de redémarrage du server le client redémarre au début)
- il a une latence (soit disant très peu perceptible en lan, mais pas cool en web)

il a quelques avantages aussi, tes dlls restent sur ton serveur plutot que d'être décompilables par le client, et d'autres que j'ai pas retenu
ah et il est plus instantané que blazor client qui demande de télécharger mono et tes dll (d'ailleurs de ce côté je ne sais pas comment ils espèrent gommer ca d'ici mai 2020)
1  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/09/2019 à 16:03
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Je plussoie. On a tenté le passage a SqlServer sous Linux. On est vite revenu en arriere.
Pas fini comme logiciel. Au dela de la comm il faut savoir lire entre les lignes et ne pas tout prendre pour argent comptant.
SqlServer sous linux fonctionne bien après le produit est neuf, bien que partageant l'immensité du code de la version windows il y a des spécificités donc un peu de polish à passer.
0  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/09/2019 à 8:09
Citation Envoyé par xarkam Voir le message
Sache quant même qu'il existe https://avaloniaui.net/
Ils ont abattu un énorme taff et le projet avance bien. D'où le sondage sur un UI dans .NET Core.

J'ai aussi testé leur IDE https://github.com/VitalElement/AvalonStudio
Je suis ce projet de depuis plusieurs années ils ont effectivement fait un gros boulot
0  0 
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 26/09/2019 à 10:06
Qu'en est-il de Blazor je pensais qu'il passerait en version finale avec Net Core 3.0 mais il semble toujours en preview
0  0 
Avatar de redcurve
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/09/2019 à 11:06
Citation Envoyé par youtpout978 Voir le message
Qu'en est-il de Blazor je pensais qu'il passerait en version finale avec Net Core 3.0 mais il semble toujours en preview
Blazor demande encore un peu de polish, mais est tout à fait utilisable en l'état il n'y aura pas je pense de grosse modifications d'APi public
0  0