Microsoft promet qu'avec Windows 10 19H1 vous reprendrez le contrôle de votre PC et des mises à jour
Mais il faudra patienter jusqu'en mai

64PARTAGES

10  0 
Microsoft vient de faire une annonce qui pourrait ravir les utilisateurs du système le plus récent de la firme de Redmond qui voudraient avoir plus de contrôle sur leur machine et estiment qu’ils n’ont pas forcément besoin d’une mise à jour de leur OS, parfois sujette à de nombreux bogues - comme ce fut avec Windows 101 ;809 lors de son lancement initial-, tous les six mois.


Microsoft a vraisemblablement décidé d’apporter d’importants changements au fonctionnement de son OS Windows en tant que service afin de redonner aux utilisateurs le contrôle de l’installation des mises à jour système sur leurs appareils. Pour ce faire, l’entreprise a prévenu qu’à partir de Windows 10 19H1 alias Windows 10 version 1903 - la mise à jour Windows 10 attendue non plus en avril, mais au courant du mois de mai 2019 - les utilisateurs de son OS ne seront plus obligés de télécharger et d’installer les nouvelles mises à jour de fonctionnalités dès qu’elles seront disponibles. Le report de la sortie de Windows 10 19H1, désormais appelé Windows 10 May 2019, est dû au choix de l’éditeur de l’OS de prolonger la phase test de cette nouvelle version dans le cadre de son programme Windows 10 Insider.

Microsoft a scindé Windows Update en deux. La première composante clé de Windows Update sera symbolisée par l’option « Rechercher les mises à jour » au niveau des réglages. Elle ciblera désormais la recherche de nouveaux correctifs de sécurité et de patchs mensuels. À cette première composante de Windows Update sera associée une seconde, bien distincte, qui sera chargée des mises à jour de fonctionnalités. Cette dernière permettra aux utilisateurs de n’importe quelle édition de Windows 10 (Home inclus) de télécharger et d’installer la mise à jour de fonctionnalités la plus récente disponible.


Signalons en outre que l’utilisateur ne sera plus obligé de lancer le processus de mise à jour système, dès lors qu’une nouvelle mise à jour de fonctionnalité viendrait à être disponible. L’utilisateur sera simplement averti qu’une nouvelle mise à jour de fonctionnalité est disponible de temps en temps, mais, à aucun moment, il ne sera contraint d’installer cette nouvelle mise à jour, du moins tant que la version de Windows 10 qu’il possède est toujours prise en charge.

Cette notion est essentielle, l’éditeur d’Office ayant précisé que les utilisateurs ne peuvent pas rester indéfiniment sur une ancienne version de Windows 10. La firme de Redmond averti qu’elle installera automatiquement la mise à jour de fonctionnalités la plus récente disponible lorsque la version de Windows 10 que vous utilisez arrivera à expiration et ne sera donc plus prise en charge.

Pour le grand public, une mise à jour des fonctionnalités serait prévue tous les 18 mois environ. En supposant par exemple que Microsoft publie deux mises à jour de fonctionnalités tous les six mois, les utilisateurs sous Windows 10 version 1809 peuvent choisir de ne pas installer les versions 1903, 1909 et 2003 qui suivront, en attenant que la version 1809 n’expire. Cependant, Microsoft installera automatiquement Windows 10 2009 après le délai imparti.

Il s’agit d’un changement sans précédent pour Microsoft à l’ère de « Windows en tant que service », Les utilisateurs pourront désormais ignorer plusieurs mises à jour de fonctionnalités successives s’ils le désirent. Signalons au passage que les correctifs de sécurité seront toujours téléchargés et installés automatiquement, mais vous pourrez toujours suspendre le déploiement des correctifs mensuels et des mises à jour de fonctionnalités pendant 35 jours au maximum, si nécessaire.

Microsoft a également confirmé la mise en place d’un « tableau de bord de l’état des mises à jour de Windows » qui présentera aux utilisateurs finaux et aux administrateurs les différents bogues connus et répertoriés affectant Windows 10. Il devrait leur permettre d’identifier plus facilement ces bogues, de trouver rapidement des solutions adéquates ou déterminer quand Microsoft prévoit de les corriger.

Grâce à ces mesures, la firme de Redmond entend redonner à l’utilisateur le contrôle de son PC, en lui permettant de choisir le moment où une mise à jour des fonctionnalités doit être installée sur son PC, au moins pendant 18 mois. Windows 10 ne devrait donc plus procéder au redémarrage forcé de votre PC, sauf si vous avez différé les mises à jour depuis très longtemps.

Source : Windows

Et vous ?

Que pensez-vous des changements initiés par Microsoft ?
Pensez-vous que Microsoft est sur la bonne voie ?
Quelle version de Windows 10 utilisez-vous ?
Avez-vous l'intention de migrer vers Windows 10 19H1 à sa sortie ?

Voir aussi

Microsoft publie Windows 10 19H1 Build 18290, avec des améliorations du menu Démarrer et la possibilité de voir quelle app se sert du microphone
Windows 10 Insider Preview Build 18309 s'accompagne d'une amélioration de Windows Sandbox pour mieux prendre en charge les écrans haute résolution
Windows 10 19H1 Build 18277 est maintenant disponible avec les améliorations apportées à Action Center ainsi qu'à Focus Assist
Les futures versions de Windows 10 vont réserver 7 Go de stockage, pour éviter l'échec des mises à jour volumineuse

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 12:46
ce que j'en pense ?

Rachat de virginité marketing :
à aucun moment, il ne sera contraint d’installer cette nouvelle mise à jour, du moins tant que la version de Windows 10 qu’il possède est toujours prise en charge.
Le processus de mise à jour forcée reste donc non désactivable, juste moins contraignant.

Mais c'est déjà moins pire.

Reste à pouvoir entièrement désactiver les mouchards la télémétrie
4  0 
Avatar de R6502
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 22:17
Pas très clair: OK pour repousser les les MàJ de fonctionnalités, hormis <1% de cas particuliers qui pourraient être gênés par la limitation à 3.
Mais sera-t-il réellement possible de différer les correctifs de sécurité et les patchs mensuels?
Ça m'est arrivé plusieurs fois de retrouver le PC rebooté avec des choses non enregistrées perdues (OK, le résultat aurait été le même si une coupure secteur était intervenue, mais bon...). Les plages horaires sont trop rigides et la définition de Microsoft qui considère un PC inutilisé en l'absence de frappe au clavier ou de mouvement de la souris est juste pitoyable: un long téléchargement, une capture de streaming vidéo, diffuser de la musique, j'en passe et des meilleures... Le but d'un ordi c'est quand même bien d'automatiser des tâches et qu'il travaille à ma place non? Finalement heureusement que j'avais une version PRO, j'ai pu régler le problème, mais sérieusement c'est si terrible de demander à l'utilisateur si le système d'exploitation peut rebooter le PC???
3  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 22:28
Citation Envoyé par R6502 Voir le message
Les plages horaires sont trop rigides et la définition de Microsoft qui considère un PC inutilisé en l'absence de frappe au clavier ou de mouvement de la souris est juste pitoyable: un long téléchargement, une capture de streaming vidéo, diffuser de la musique, j'en passe et des meilleures...
Modern problems require modern solutions:

Citation Envoyé par R6502 Voir le message
mais sérieusement c'est si terrible de demander à l'utilisateur si le système d'exploitation peut rebooter le PC???
Ou tout simplement d'avoir un vrai OS qui ne nécessite pas de redémarrage lors des mises à jours ?
3  0 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 06/04/2019 à 8:46
Citation Envoyé par e101mk2 Voir le message
Cependant, au vue de tes propos, il semble exister un OS qui remplace le cœur du système par une build plus récente sans avoir besoin d'un reboot?
Ubuntu arrive à le faire avec des patchs, mais sa reste extrêmement limité.
Les distributions Linux peuvent en effet conseiller un redémarrage, mais cela reste relativement rare, et surtout, tu peux choisir le moment du redémarrage. Rien ne t'est imposé, tu fais vraiment ce que tu veux.

Encore que bien souvent, tu peux te contenter de relancer un service donné, sans réellement redémarrer.
3  0 
Avatar de i5evangelist
Membre averti https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 15:41
2  0 
Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/04/2019 à 15:15
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Le processus de mise à jour forcée reste donc non désactivable, juste moins contraignant. Mais c'est déjà moins pire.
Même pas sûr, à cause du paragraphe que tu as mis en rouge: imagine un peu, si ta version actuelle n'est pas prise en charge ils pourraient forcer la mise à jour sans même prendre la peine de vérifier que ton "vieux" matériel est encore compatible...
Note qu'à contrario, si tu as un vieux téléphone Android, tu ne reçois certes plus les mises à jour mais jamais Google n'osera installer de force Android 8 sur une machine Android 2, ils vérifieront quand même que c'est compatible avant!

Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Reste à pouvoir entièrement désactiver les mouchards la télémétrie
Oui, encore quelques années d'effort (retirer les mouchards, permettre de revenir à l'ancien menu, arrêter les mises à jour forcées, etc.) et Windows 10 arrivera peut-être au niveau d'utilisabilité de Windows 7.
0  0 
Avatar de yayayaveli
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 06/04/2019 à 1:24
Est ce que windows defender est crédible pour la détection et la protection contre les virus.
0  0 
Avatar de e101mk2
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/04/2019 à 1:24
Citation Envoyé par Neckara Voir le message
Ou tout simplement d'avoir un vrai OS qui ne nécessite pas de redémarrage lors des mises à jours ?
Il est vrai que Windows 10 reboot pour une maj de broutille (logiciels/services).

Cependant, au vue de tes propos, il semble exister un OS qui remplace le cœur du système par une build plus récente sans avoir besoin d'un reboot?
Ubuntu arrive à le faire avec des patchs, mais sa reste extrêmement limité.
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/04/2019 à 3:10
Citation Envoyé par yayayaveli Voir le message
Est ce que windows defender est crédible pour la détection et la protection contre les virus.
...en concurrence avec les Anti-Virus gratuit, oui.
Reste maintenant à déterminer la 2e étape :
Un Anti-Virus gratuit est-il crédible pour la détection et la protection contre les virus. ?
personnellement, j'estime que non (en plus de l'exposition aux faux positif). La protection vient avant toute chose de tes actions et tes réglages.
ex: quand les pages web on commencé à se permettre de te faire miner de la monnaie, très peu d'antivirus (même payant) le bloquait, jusqu'au moment où ça a été découvert.
J'avais un bloqueur de script, j'ai pas été touché, ma famille avait du bitdefender et compagnie, si.

Maintenant faut rester lucide, si l'on n'est pas un minimum sensibilisé sur ce dont on veut se protéger, il vaut mieux s'appuyer sur une solution clé en main qui le fait pour nous.
Dans ce cas, il vaut mieux payer, mais la difficulté sera alors de s'informer entre info/intox pour savoir qui payer. --> à qui faire confiance

Citation Envoyé par e101mk2 Voir le message
Cependant, au vue de tes propos, il semble exister un OS qui remplace le cœur du système par une build plus récente sans avoir besoin d'un reboot?
Ubuntu arrive à le faire avec des patchs, mais sa reste extrêmement limité.
Typiquement les distro qui tournent intégralement en RAM ne le font pas ? (à l'exception du kernel)

PS: les MAJ de Windows 10 intègrent régulièrement des modifications noyau, depuis la mise en place de WSL ?
0  0 
Responsable bénévole de la rubrique Windows : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web