La ligne de commande Windows et les fichiers batch


précédentsommairesuivant

III. Introduction à l'invite de commande

Ce chapitre est une traduction de la page http://commandwindows.com/command1.htm dont l'auteur original est Victor Laurie.

III-A. DOS est mort, longue vie à la ligne de commande

Avant de continuer, je voudrais dissiper un malentendu selon lequel la ligne de commande serait la même chose que DOS. Même certains experts appellent l'invite de commande "fenêtre DOS". En fait, Microsoft eux même ne font pas toujours la distinction. Il y a des ressemblances superficielles et certaines commandes ont le même nom, mais en réalité, le vieux DOS 16bits est mort. Tous les reliquats du DOS ont totalement disparu du noyau de Windows XP (il y a un émulateur DOS pour les anciens programmes). Windows XP est un système 32 bits à mémoire protégée avec une approche totalement différente de celle de la famille DOS/9X/Me. La ligne de commande dans XP possède beaucoup plus de possibilités et aucune limitation 16 bit comme par exemple le format DOS des noms de fichier (8.3). L'augmentation des possibilités fait de la ligne de commande un puissant outil.

III-B. La fenêtre d'invite de commande

L'invite de commande est exécutée depuis sa propre fenêtre en appelant l'interpréteur de commande de Windows XP qui est fourni par le fichier cmd.exe (situé dans le dossier \Windows\System32\ (L'ancien interpréteur de commande DOS est command.com). Si vous regardez dans ce dossier vous pourrez également voir plusieurs fichier qui semblent suspects ressemblant à certains vieux fichiers DOS. Ce sont toutefois des versions 32-bits avec de nombreuses nouvelles fonctionnalités. La fenêtre d'invite de commande peut être ouverte en tapant "cmd" (sans guillemets) dans Démarrer-->Exécuter ou via Démarrer --> Tous les programmes -->Accessoires. Une fenêtre en noir et blanc s'ouvre alors sur l'invite de commande (les couleurs peuvent être changées). La fenêtre ressemble beaucoup à l'ancien DOS, mais ne vous y trompez pas, ce n'est pas la même chose. Il est possible d'ouvrir plusieurs fenêtre d'invite de commande, celles-ci s'exécutant indépendamment. Il est même possible d'exécuter un interpréteur de commandes à l'intérieur d'un autre interpréteur de commande.

III-C. Commandes internes et externes

Il existe deux sortes de commandes pouvant être exécutées dans l'invite de commande. Il y a les commandes internes, directement intégrées dans l'interpréteur de commandes comme "del" et "dir". Ces commandes peuvent être uniquement exécutée depuis une invite de commande (ou en appelant l'interpréteur de commande d'une autre façon). Elles sont listées dans le tableau ci-dessous. Il existe également une grande quantité de commandes externes qui utilisent un fichier exécutable additionnel. Cet exécutable peut être appelé depuis l'invite de commande ou bien via Démarrer --> Exécuter. Les détails concernant ces différentes commandes sont disponibles en plusieurs endroits. Dans Windows XP Professionnel, un fichier d'aide ntcmds.chm décrit les détails concernant les commandes ainsi que leurs options. Ce fichier d'aide peut être ouvert en tapant (sans les guillemets) "hh ntcmds.chm" dans Démarrer --> Exécuter. Cette aide peut être présente ou non dans Windows XP édition Familiale suivant l'installation effectuée. Cependant, vous pouvez obtenir une liste des commandes disponibles (non exhaustive) en tapant "help" (sans les guillemets) dans une invite de commande. Pour des détails sur l'une des commandes en particulier, il faut saisir "help nom-de-commande" ou "nom-de-commande /?". Par exemple, si vous souhaitez obtenir de l'aide sur la commande xcopy, saisissez "help xcopy" ou "xcopy /?". Les ressources Microsoft sont parfois déplacées mais à la dernière vérification, une référence sur la ligne de commande est disponible sur ce lien (en anglais).

assoc dir move set
break echo path setlocal
call endlocal pause shift
cd exit popd start
cls for prompt time
color ftype pushd title
copy goto rd type
date if rem verify
del md ren volume

III-D. Quelques symboles

En plus des commandes, il y a plusieurs symboles qui peuvent être utilisés. Ils modifient ou combinent l'action des commandes. Ils sont listés dans le tableau ci-dessous.

Symbole Fonction Exemple
> Envoie la sortie dans le fichier spécifié. Si le fichier existe, il est écrasé. commande > fichier
>> Ajoute la sortie à la fin du fichier spécifié. Le fichier est créé s'il n'existe pas. commande >> fichier
< Utilise le contenu du fichier spécifié en entrée de la commande. commande < fichier
| Envoie la sortie de la commande1 dans l'entrée de la commande2 commande1 | commande2
& Utilisé pour combiner deux commandes. Exécute commande1 puis commande2. commande1 & commande2
&& Utilisé pour combiner deux commandes avec condition. Exécute commande2 uniquement si commande1 s'est terminée avec succès. commande1 && commande2
|| commande2 est exécutée uniquement si commande1 ne s'est pas exécutée correctement. commande1 || commande2
@ S'utilise en début de ligne dans un fichier batch pour ne pas afficher la commande. @commande


Les symboles les plus couramment utilisés sont les deux symboles de redirection : ">" et ">>" ainsi que le symbole appelé "pipe" : "|" (Le symbole "pipe" est le symbole situé sur la touche 6 (au dessus des lettres) des claviers AZERTY accessible par la combinaison [Alt Gr]+[6].) Les redirections sont fréquemment utilisées pour sauvegarder la sortie des commandes dans un fichier. Par exemple, la commande :

 
Sélectionnez

dir rep > fichier.txt

écrit la liste des fichiers du répertoire "rep" dans "fichier.txt". Cette utilisation est décrite sur cette page. Le "pipe" est souvent utilisé pour contrôler l'affichage de certaines commandes produisant beaucoup de données en sortie. Par exemple si vous voulez vérifier la liste des fichiers d'un répertoire contenant un très grand nombre d'éléments, vous pouvez afficher une page après l'autre en établissant un "pipe" vers la commande more :

 
Sélectionnez

dir repertoire | more

précédentsommairesuivant

Copyright traduction ©2009 Thomas Garcia. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de cette traduction et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à 3 ans de prison et jusqu'à 300 000 Euros de dommages et intérets.
Copyright site web original : Victor Laurie